• Faire bloc SP

     

    Faire bloc SP12 mars 1977. Une maternité en Martinique. Un bébé voit le jour, le visage et les membres déformés, aussitôt abandonné par ses parents. Quatre ans plus tard, il est adopté par une famille métropolitaine. Judicaël est rebaptisé Philippe. Il grandit sans trouver sa place, subissant d’innombrables et douloureuses interventions chirurgicales pour atténuer les marques de son handicap.
    Contre toute attente, c’est grâce à l’escalade que cet enfant sauvage va trouver son équilibre. Durant quinze ans, il défie les falaises et les préjugés, et se bat pour faire reconnaître l’handi-escalade. Depuis, Philippe Ribière a séduit les sponsors, interpellé les médias, attisé la curiosité de l’opinion publique… L’enfant né sous X s’est fait un nom. Refusant de se morfondre dans le ghetto «handicap », il est de ces hommes que rien n’abat et qui font bouger le monde. Le regard porté vers le ciel, les mains agrippant le rocher, il observe d’en haut. Le « petit » homme est devenu un géant.
    À 42 ans, Philippe Ribière fait le récit de son parcours hors-norme, dévoilant son intimité sans filtre, ce destin de nomade avec si peu d’amour et tant de passion.

     

     

    Faire bloc SPDans cette autobiographie, Philippe Ribière se livre sans fard, partageant avec le lecteur ses forces et ses faiblesses. 

    Ce récit empreint de beaucoup d'émotions  effleure de nombreuses problématiques et ne laisse pas indiffèrent. Tout comme chez Philippe, il suscite de nombreuses questions et incompréhensions. On ne peut que lui souhaiter, qu'un jour, les protagonistes de son histoire personnelle y répondent un jour. Car outre son handicap,l'auteur est confronté à un passé d'enfant adopté. Pas vraiment un parcours des plus faciles, même plutôt chaotique, dont au final il en tirera sa force,  ce qui fera de lui l'homme d'aujourd'hui. Probablement que sans cette conjoncture familiale et sociale, il n'aurait pas suivi le même parcours et n'aurait pas eu les mêmes ambitions. D'ailleurs sa marraine ne cesse de le lui répéter et ne dit-on " ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort" ?  De plus, les épreuves de la vie nous façonnent, c'est bien connu.  

    Pas à pas, Philippe lance un message entre humour et dérision, sous un fond de résilience, à tous ceux qui lui ressemblent ( et aux gens "normaux" ) et prouve son expérience à l'appui qu'il est possible de faire bloc, face à l'adversité, que malgré un handicap, quel qu'il soit, l'on peut parvenir à se surpasser, et à en faire une force et donner une leçon de vie, inciter les autres à porter un autre regard sur la différence.

    En conclusion, l'auteur ne cache pas l'objectif de ce livre. J'espère qu'il parviendra à les atteindre.

    Lecture facile, tant l'écriture est plaisante et le parcours de Philippe Ribière  intriguant, étant à la  recherche de ses parents biologiques. Le lecteur se demande jusqu'au terme du récit si l'auteur parviendra au bout de sa quête, si ses parents adoptifs  pourront répondre à quelques uns de ses questionnements et au mien par la même occasion.

    Je remercie les Editions Arthaud et Masse Critique pour m'avoir permis de vivre cette aventure.

     

    Faire bloc SP

     

    Faire bloc SPL'auteur : 

    Philippe Ribière est né avec une malformation congénitale. Abandonné par ses parents à la naissance, il est adopté à l’âge de 4 ans. A 17 ans, il découvre l’escalade : une passion est née. Depuis, il a réalisé plusieurs exploits à mains nues.

    Il n’a de cesse de tout mettre en œuvre pour développer « l’handi escalade » et milite pour la création d’une catégorie paralympique d’escalade. De fait, il fonde l’association « handi-grimpe » et organise un tour d’Europe. Il a une réelle volonté de mettre cette discipline sur le devant de la scène mais également pour aborder le thème de l’accessibilité des personnes handicapées dans les pays européens. En 2012, le long-métrage « Wild One » du réalisateur slovène Jure Breceljlik, retrace l’histoire de sa vie et est diffusé dans de nombreux pays. En 2013, il arrête la compétition mais reste aux yeux de tous l’ambassadeur de l’ « handi escalade ».

    Aujourd’hui, Philippe Ribière met au profit des entreprises son témoignage sur fond de challenge et de résilience. En ce sens, son intervention permet d’aider ceux qui n’osent pas franchir le pas et dépasser leurs limites.

    « La vie est ce qu’on en fait, avec ou sans handicap. »

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 18 Août à 20:05
    Une bonne leçon qui nous est donnée.
    Je ne connais pas ce sportif
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :