• Flux : Les enfants de Joans SP

     

    Flux : Les enfants de Joans SPLili a 17 ans et vit dans un Centre de Traitement et de Soins pour Adolescents (CETSA) avec d'autres jeunes comme elle, atteints d'un virus mortel appelé "syndrome de Joans". On ne sait presque rien de ce mal qui provoque de violentes crises, dont la dernière qui interviendra au plus tard vers ses 20 ans, lui sera fatale. Pourtant Lili est une jeune fille comme les autres. Elle n'aime pas l'école, préfère les sucettes, et passe le plus clair de son temps avec ses amis dans ce campus médicalisé. Jusqu'au jour où elle croise le chemin des Jumeaux. Se pourrait-il qu'ils détiennent un incroyable secret qui sauverait Lili ? Et peut-être bien l'humanité tout entière ? Mais qui croira une simple adolescente alors que le monde se bat en vain contre ce syndrome ?Pour se faire entendre, Lili devra faire face à de nombreux obstacles et comprendre ce qu'elle est.

    Editeur : marathon éditions
    Genre: fantastique jeunesse
    Date de sortie : 1/05/2019
    Prix du livre papier :  Broché : 19,90€ 
    Version numérique: 7,20
    Nombre de pages :  394

     

    Flux : Les enfants de Joans SPJe remercie Marathon Editions pour m'avoir proposé ce SP, et ainsi découvrir la belle plume fluide et addictive de Celia Barreyre.

    Cette dernière nous plonge dans un univers proche  de la dystopie dans lequel l'humanité est en passe de disparaître, les enfants étaient la cible d'un virus mortel, leur espérance de vie  n'excédant pas les 20 ans. Le syndrome de Joans reste donc un mystère.

    Dans ce premier tome nous suivons Lili, une jeune ado de 17 ans dans sa vie quotidienne ressemblant à si méprendre à celle d'une jeune fille lambda qui vivrait dans un campus universitaire. Nous partageons donc ses émois amoureux pour une bonne part du récit, ses relations amicales avec son groupe d'amis. Tous comme ces enfants du CETSA, on en oublierait que ces enfants sont condamnés a plus ou moins long terme.

     Le roman débute par un prologue accrocheur laissant supposer de nombreux rebondissements. cependant il n'en est rien dans le premier bon tiers du récit, centré sur la vie dans ce centre de soins, géré par une Isabel Vega, personnage que j'ai beaucoup aimé. 

      Ce n'est qu'a partir de la rencontre avec les jumeaux que l'auteur prend un virage étonnant.  J'avoue que je ne m'y attendais pas. Puis au fil des chapitres tout s’enchaîne très vite avec l'entrée en scène des militaires et de nouvelles règles de vie. Dès lors la lecture devient addictive et j'ai eu du mal à lâcher le roman, impatiente de connaitre le dénouement de ce premier opus. Bien évidemment l'on reste sur sa faim tant de nombreuses questions restent sans réponses, et certaines situations un peu confuses. Parce que pour l'heure on ne sait pas trop ou l'auteur veut en venir. 

    En attendant l'on s'attache aux personnages principaux, bien campés, partageons leurs ressentis, leurs peurs leurs espoirs, leur envie de vivre, libérés de cet épée de Damocles sur leurs têtes. Célia Barreyre, maîtrise son sujet et brosse le portrait de ces jeunes ados avec justesse. Le public visé  pourra se reconnaître dans les traits des divers protagonistes, tel que Yann, Alex, Val, Zee, Anissa, Marie, Jason, Eli... et Lili notre anti-héroine. Un concentré de clichés ambulants, diront certains, mais pour autant reflet d'un microcosme social.

    Grâce à son l'imagination, l'auteure, de part sa plume descriptive, nous précipite dans le Flux avec la petite bande d'amis et l'immersion est totale. Nous y vibrons à l'unisson des protagonistes. Certes certains éléments sont peut-être sous exploités, mais l'idée reste originale.

    Le dénouement nous incite à nous précipiter sur la suite tant on est en attente  d'en apprendre davantage et de trouver du sens à ce Flux, de comprendre les motivations politiques, le but des recherches médicales, le rôle des jumeaux, les secrets bien gardés, les raisons de garder sous contrôle des enfants par des militaires aguerris. Alors je suis partante pour lire la suite évidemment.

    Un roman qui correspond très bien à la ligne éditoriale de la ME et qui séduira le public qu'elle vise. Peut-être certains friands d'action, en sortiront un peu frustrés, mais à mon sens, ce tome pose les bases de la duologie.

     

    Flux : Les enfants de Joans SP

     

     

    Flux : Les enfants de Joans SPL'auteure : 

    Nationalité : France

    Biographie :

    Célia Barreyre est formée en intervention sociale collective et gestion des ressources humaines.
    Elle est membre de l'association Collectif Conseil Social aux Entreprises.
    Passionnée de littérature, elle est aussi rôliste depuis des années, chroniqueuse et nouvelliste à ses heures.
    "Flux" est un univers qui lui a été inspiré par sa fille. "Les enfants de Joans" (2018) est son premier roman.
    Célia Barreyre vit en Auvergne.

    son site : http://flux.sunsetkindaorange.com
     
     
     
    Flux : Les enfants de Joans SP
     
     
    La maison d'édition : 
     
    Marathon Editions a vu le jour en avril 2017 et a pour objectif de publier des livres à destination des ados et des jeunes adultes (12/20 ans).

    Nos livres entrent dans différentes catégories de l'Imaginaire.
     
     
     
     
     
     
    Extraits citations 
     
     
    "son âge la plaçait en tête de liste des  futures victimes du syndrome de Joans,et elle agissait comme si demain était une nouvelle promesse de vie. Elle la respirait, la mangeait, la digérait et la rayonnait sans se soucier de sa maladie. "
     
     
    " Julia étai tout un symbole : celui de la popularité, de la beauté, de la vie. En un claquement de doigts, tout était mort"
     
     
    "Tout le monde n'a pas le courage de s'opposer à l'autorité, de prendre des risques ou de s'exposer à une maladie inconnue qui tuait sans que l'on sache ni comment ni pourquoi."
     
     
    "n'est-ce pas ce qu'il y a de pire ? Se savoir condamné à l'extension en regardant disparaître les générations 
    futures ?
     
     
    "-(...) vous nous avez tout enlevé : notre liberté, notre espoir et nous n'avons rien à perdre ! Plus rien. Et vous? 
     
     
    " Ils n’étaient là que pour une chose : les regarder mourir"
     
     
    "L’isolement ici n’était plus qu’un mot dans le dictionnaire. Vous n’étiez jamais seule."
     
     
    © C.Bareyre
     
     
     
     
     
     
     

    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 28 Octobre à 10:10
    Merci pour cette chronique !
    2
    Gaelle
    Vendredi 8 Novembre à 08:26
    Par contre celui la jr suis sure qu’il va me plaire. Rien que le speech j’adore! Et ton retour m’a convaincu. Il faut que je le trouve
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :