• Geneviève de Gaulle, les yeux ouverts

     

    Geneviève de Gaulle, les yeux ouvertsRacontée comme un roman, la vie inspirante de Geneviève de Gaulle-Anthonioz dont les combats et le sens de la fraternité sont plus que jamais d’actualité.
    Nièce du général, bien moins connue que cet oncle qui l’aimait beaucoup, Geneviève de Gaulle-Anthonioz a pourtant tracé un chemin exemplaire.
    À 20 ans, résistante déportée à Ravensbrück, elle fait l’expérience de la fraternité, de la solidarité qui sauve. De ces heures noires et d’un inébranlable sens du devoir et de la justice, elle tire la force de dédier sa vie à la défense des plus pauvres. Engagée pendant trente ans auprès d’eux à travers ATD Quart Monde, elle est aussi, ce qu’on ignore, à l’origine de la loi anti-exclusion adoptée par le Parlement en 1998.
    Voici donc le portrait intime d’une Française courageuse, d’une « petite dame » à la volonté d’acier, d’une épouse amoureuse et mère attentive, d’une femme entière qui, face aux injustices, a toujours refusé de détourner le regard.

    Editeur :  Calmann-Levy
    Genre: Biographie
    Date de sortie: 13/03/2019
    Prix du livre papier : Broché 18,90€ 
    Version numérique: 1,99€ 
    Nombre de pages: 310

     

    Geneviève de Gaulle, les yeux ouvertsDe nombreuses bio sont parfois soporifiques, indigestes, grandiloquentes. Eh bien, celle-ci n'en est rien. Elle se lit comme un roman dont Geneviève de Gaulle en est l’héroïne, sauf que ce n'est ni une fiction, ni une comédie romantique. Geneviève est une Héroïne au sens noble du terme.

    L'auteur y brosse le portrait d'une femme extraordinaire, avec comme fil conducteur son internement au camp de Ravensbruck, dont malgré les conditions de vie elle ressort très affaiblie, mais en vie alors que tant d'autres y ont péri. Elle aurait pu, oubliée dans une cave sinistre alors qu'en tant que nièce de Général, Himmler espérait voir en elle une monnaie d'échange. Mais la fraternité qui règne au camp entre les femmes est un puissant moteur de survie.

    Cette épreuve marquera a jamais sa personnalité déjà combative, puisque à  tout juste 20 ans elle s'engage dans la résistance. De fait ses croyances et ses valeurs, mais ses espoirs et sa foi en l'humanité seront renforcées. 

    Son nom elle le portera en étendard. Etre la nièce de de Gaulle ouvre des portes, ce qui l'aidera dans ses actions mais toujours avec altruisme. Jamais pour elle.  Cette bourgeoise ne recherche pas la notoriété, ni un époux aisé, ou porteur d'un Nom.

    À travers ce récit nous découvrons une personne humble et engagée dans des missions humanitaires auprès des plus démunis.  J'avoue que je connaissais peu ce personnage qui repose aujourd’hui au Panthéon de manière symbolique. C'est dans Si c'est une femme, vie et mort à Ravensbrück, témoignage poignant de le vie dans le camp, que j'ai croisé, lors de ma lecture Geneviève, cette nièce de De Gaulle. Ce qui a titillé ma curiosité et donné l'envie de postuler pour ce livre lors du Masse critique Babelio.

    Je n'ignorais rien des atrocités que les prisonnières avaient subi, personne ne l'ignore, même si l'on entend encore par-ci, par là des détracteurs sur l'existence des camps. Cependant ce dont on parle peu c'est de l'après. Le retour à la vie normale. Et là, j'avoue avoir été particulièrement touchée par les conditions de vie de ces femmes, vivantes mais démunies, sans foyer pour les accueillir, sans famille...

    Au fil des chapitres, l'on s’émeut donc et l'on suit le combat de Geneviève, pour elle, puis plus tard pour d'autres défavorisées par la vie, les familles d'autres camps.  Son engagement est touchant et l'on ne peut que féliciter Bernadette Pécassou-Camebrac du bel hommage rendue à cette résistante, cette belle femme combative, dévouée, aimante qui s'est reconstruite et battue pour la Liberté dans tous les sens du terme.   Le volet familial n'est pas oublié, il ne pourrait tant il est lié à la personnalité de  Geneviève. 

    Coup de cœur pour le style, la construction de cette bio, dont je ressors un peu chamboulée. Je remercie Babelio et les éditions Calmann-Lévy pour cette belle découverte.

     

     

    Geneviève de Gaulle, les yeux ouverts

     

     

     

    Geneviève de Gaulle, les yeux ouverts

     

    Item lire une biographie ou une autobiographie traitant de l'ensemble d'une vie

     

    Geneviève de Gaulle, les yeux ouvertsL'auteur : 

    Nationalité : France 

    Biographie : 

    BERNADETTE PECASSOU- CAMEBRAC est originaire d’Ibos, à quelques Kilomètres de Lourdes. Journaliste, elle a réalisé nombreux reportages et documentaires, dont une soirée thématique sur Lourdes su Arte. Son premier roman historique « La belle chocolatière «
    paru chez Flammarion en 2001 a connu un vif succès.Par ailleurs les recherches de Bernadette Pécassou –Camebrac ont été salué par les historiens et universitaires de
    de Midi Pyrénées, pour avoir notamment mis en évidence le rôle des femmes dans le dynamisme régional.

     
     
    Extraits citations : 
     
     
    " Mais les dorures n'impressionne pas Geneviève de Gaulle. L'honneur et l'amour, voilà ce qu'on lui a appris à respecter, aussi tout en montant les marches   pas lents dans le silence retrouvé, elle songe seulement à Bernard"
     
     
    "- ne vous en faites pas, lui dit le jeune diplomate qui conduisait la voiture, notre pays va se remettre plus vite que vous ne le croyez. La nature est plus forte que  les obus et que toutes les guerres.
    Elle n'osa pas lui dire que le prix à payer était bien lourd, il se montrait si aimable si optimiste. 
    - la vie mène depuis la nuit des temps un combat qu'elle n'a jamais perdu, reprit-il, elle gagne toujours.
    Il disait vrai. La mort faisait son oeuvre, mais la vie renaissait, sous les décombres, entre les cailloux, sous la pierre, l'herbe repoussait toujours plus vite qu'on ne l’imaginait" 
     
     
    " Mais dans le camp de Ravensbrück Dieu n'était pas. Il était resté à l’extérieur "
     
     
    " Pour Geneviève l'amour d' Anise signifie qu’elles sont revenues à une vie normale. Celle où on aime et pù on peut espérer avoir des enfants. C'est un cadeau inespéré."
     
    " L'homme n'est rien d'autre que la somme de ses actes, il est libre et responsable de ses choix. Dieu n'existe pas, à chaque homme d’assumer ses responsabilités. " JP Sartre
     
     
    "Il a vite  compris que seul on n'est rien. Alors il rassemble.
     
     
    " -Si nous devons continuer à dire la vérité, a dit Germaine, nous devons aussi la dire quand cela nous coûte. Dire le vrai ne suffit pas, il faut aussi dire le juste.
     
     
    "-mais, madame la ministre, est-ce qu'on fait de la politique en fonctions des lobbys, ou en fonction de ses convictions ?"
     
     
    " je suis une usurpatrice, l'entend toujours dire sa fille Isabelle, je parle à la place des pauvres, et je ne suis pas des leurs ."
     
     
    "On ne réfléchit jamais au comment se font les avancées humaines, on croit qu'elles sont toujours le fruit d'une volonté comme ne d'une opération du St Esprit. jamais ! Cela n'arrive jamais. Elle sont toujours issues de combat des femmes et des hommes qui les portes. Geneviève et le père Joseph sont de ceux là" 
     
     
     "Partout la vie traverse les pires cataclysmes, renaît de ses cendres.
    Il y a juste au coeur des hommes des blessures qui ne s'effacent pas et dans celui de Geneviève, malgré la voie et malgré le bonheur de ce soir de mai, elles saignent en silence"
     
     
    " Quand aujourd’hui, Geneviève y repense, et quand elle pense au monde qui se dessine, ou la beauté  a perdu son sens originel d’harmonie pour devenir synonyme de luxe et d'argent, elle frémit. Elle voit bien  que la frénésie de consommation a atteint des niveaux jamais égalés. Et elle se demande quand cela finira
    Cet argent tout-puissant, seul critère de réussite,seul but c'est sa hantise"
     
            © B. Pecassou
     
     
     
     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 31 Mars à 12:47
    LADY MARIANNE

    j'ai lu un résumé de sa vie dans un magazine-
    une femme  forte qui s'en tenait à sa ligne de conduite-
    bel exemple- 
    bisous et bon dimanche-

    2
    Gaelle
    Mercredi 17 Avril à 07:51
    La neuneu de base. Je croyais que c’était une biographie de Femme de. Pas compris Que c’était sa nièce. Être héros une affaire de famille ce serait intéressant de trouver une biographie sur la famille De Gaulle
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :