• Hysteria Lane

     

       Hysteria LaneLaure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie.
    Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles : le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître ? Ou bien est-ce une véritable vocation ?
    Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations...

     

     

    Editeur : Belfond
    Genre: Litterature sentimentale, érotisme
    Date de sortie: 12 /10/2017
    Prix du livre papier : 17,90€
    Prix du livre numérique: 11,97€
    ISBN: 2714478174 

     

     

     

    Je dois avouer que le premier tome de la saga Movie Star m'avait laissée très dubitative et plutôt sévère sur  mes sentiments pour Ophélie le personnage principal de  la saga avant de reconnaitre qu'il fallait évaluer cette série dans son ensemble, passer le cap du premier opus.

    En effet de tomes en tomes le protagoniste principal prend toute  sa dimension.

    Je remercie donc Alex Cartier pour sa marque de confiance, et les éditions Belfond, pour ce tome en SP  m'offrant ainsi l'opportunité de découvrir cette suite, (presque en avant première et malgré quelques péripéties) concernant Laure, la frappadingue de copine. Oui c'est l'image qu'elle me renvoyait.

    Pour avoir eu la chance d'échanger avec un auteur à l'écoute de ses lectrices, dont ma binôme Gaëlle, j'apprécie à sa juste valeur ce geste, et me fie,( plus ou moins,étant un peu comme St Thomas) à son jugement, devinant mes attentes, il m'assure que je vais craquer et ne pas pouvoir lâcher ce roman avant de l'avoir terminé.

    Eh bien, eh bien, que dire ?  Ego surdimensionné de notre cher Alex ?

    J'avoue Alex Cartier que tu m'as scotché.

    Eh oui tu es parvenu à me faire apprécier Laure, toujours parfois agaçante, superficielle, mytho et nymphomane! ! Mais c'est une autre facette très touchante qui séduit le lecteur, celle que Laure s'efforce de ne pas montrer, avec cette vulnérabilité qui la pousse parfois à se comporter comme une garce. ! pauvre David, j'ai compatis et j'avoue que notre héroïne lui en fait voir de toutes les couleurs. Les scènes sont plutôt cocasses, les réparties  percutantes et l'aventure addictive.

     Très addictive, Alex tu avais raison, pardon d'avoir douté, je n'arrivais pas à poser ce livre et j'avais hâte de m'y plonger dès que j'en avais l’opportunité.  C'est tout a fait le genre que l'on peut avaler en une journée.

    Le volet romance correspond en effet davantage à mon style littéraire, et ce malgré la personnalité de Laure très très addict au sexe, focalisée sur ses orgasmes,( un peu trop souvent)  avec des scènes (et oui il y en a encore)  plutôt soft par rapport  à la dernière trilogie.  Le lecteur peut ainsi se concentrer davantage sur le contexte et la toile de fond, le monde des strass, des paillettes et des sunlights, ce milieu que l'auteur connait bien et ça se  sent à travers tous ses descriptifs et références cinématographiques que même moi je connais !

    Le coté journal intime comme style narratif est passé au placard et c'est tant mieux, j'avoue m'en être plainte, toute comme les références vestimentaires, existantes toujours mais bien mieux à propos.

    De Movie Star il reste le meilleur, peut-être que de ce fait le lectorat risque de changer et toucher un public différent et  plus nombreux. toujours est-il que pour moi ça fonctionne, j'adhère à 100% à cette nouvelle approche et les personnages ayant gagné en maturité, somme toute de manière très réaliste, ils sont totalement différents, surtout Michael  Brown, mais encore plus touchants. Laure conserve un peu de folie et se lance dans des entreprises hasardeuses ce qui donne des rebondissements et des scènes très humoristiques. J'adore !

     Coté romance, Alex Cartier nous tient en haleine, le couple David/Laure survivra-t-il aux comportements  excessifs de notre extravagante héroïne ? Sera-t-elle la seule histoire d'amour que nous vivront dans cette aventure avec les personnages secondaires, Alex  le beau canadien et Julia la pestouille ?

    Et bien Alex Cartier  nous tient en haleine avec de nombreux rebondissements. L'attente du dénouement est insupportable, nous pousse à la lecture et nous rapproche indiscutablement  de l'issue à la vitesse grand V tant le lecteur est impatient de connaitre les réponses à toutes ses questions.

    Le projet audacieux de Laure verra-t-il le jour ? Kathryn ne viendra-t-elle pas grâce à ses relations à contrecarrer ses plans ? Notre héroïne parviendra-t-elle à trouver sa place dans cet univers impitoyable ?  Son histoire d'amour aura-t-elle un happy-end  comme celui d' Ophélie ?

    Roman frais, pétillant et divertissant qui nous plonge dans l'envers du décor des tournages où règne  manipulations, jeux de pouvoir. Un univers impitoyable, du Dallas !

     

     

     L'auteur marque des points avec l'originalité de sa trame ponctué de références  cinématographique en  titre de chaque chapitre qu'il décline ensuite avec brio.

    5 étoiles c'est ce que vise Alex Cartier, une place sur mon podium livresque

    Et ?

    Applaudissement mesdames et messieurs !

    Mr Alex Cartier vient de me séduire . Je lui décerne ses 5 étoiles, c'est même presque un coup de coeur, pour ce tome consacré à Laure bien plus abouti que les précédents.

    Comme je le disais plus haut, les personnages ont gagné en maturité et même si l’héroïne reste un peu fantasque, ce qui fait tout son charme ici, (de plus il ne fallait pas non plus la changer totalement), l'histoire est réaliste, drôle, le contexte et les décors sont bien plantés, les références cinématographiques pimentent l'intrigue, le style  est moins factuel que dans les tomes précédents, les allusions à Movie Star ne plombent pas cette romance  par des répétitions qui casseraient le rythme, le dénouement comme je les aimes. Bref tout est dosé à point.

    Alors oui Alex, tu avais raison d'y croire, j'allais aimer cet opus correspondant à mes goûts littéraires, j'allais avoir du mal à décrocher !

    Félicitations !

    Tu m'as séduite et j'en redemande.

    Je te remercie, quant à toi c'est ma binôme Gaelle que tu devrais remercier puisque c'est elle qui m'a incitée à poursuivre la lecture après le premier  tome de Movie Star puisque Ophélie m 'horripilait grave.

    Dans ce volet, le couple Ophélie/ Charlie sont peu présents, nous retrouvons notre très célèbre Michael et d'autres personnages secondaires, drôles, touchants et certains horripilants. Une combinaison réussie qui donne des scènes cocasses, touchantes. 

     Donc pari gagné Mr Alex Cartier.

    Alors à tous ceux ou celles qui ont été moyennement séduits par Ophélie, je vous conseille de découvrir cet opus. Aux nouveaux lecteurs tentés par la sublime couverte et le pitch , je vous suggère de vous lancer et même lire celui-ci sans pour autant passer par la case départ (quoique c'est toutefois préférable) c'est tout à fait possible.

     

     

     

     

    Ça grimpe, le prochain tome gagnera peut-être la statuette et sera sur le podium des coups de cœur

     

    Hysteria Lane

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    "Mais le problème est que David détecte mes mensonges  avec autant de facilité qu'une rado une fracture"

     

    "minauder, c'est un aspect du caractère féminin assez caricatural que j’abhorre quand il s'agit d'une autre, mais il arrive que je m'accorde cette petite faiblesse de temps en temps."

     

    "si mon aventure "mexicaine" relevait clairement de la loi de Murphy ( j'avais chaque fois fait les mauvais choix qui m'avait conduit à ma mésaventure) ce qui m'était tombé dessus n'était pas de ma faute"

     

    "- tout le monde est partial, l’objectivité n'existe pas.

    J'ai accepté de suivre le conseil de Sean, mais c'était par pur respect pour mon associé que par une réelle conviction personnelle"

     

    "- pour une fille certes jolie, mais qui ne goute pas aux plaisirs de la chair, c'est comme offrir une Ferrari à quelqu'un qui n'a pas le permis"

     

    © A. Cartier

     

     

     

     

     

     

     

     

    ExtrEnregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 28 Octobre à 14:09
    Merci pour ton avis.
    Mais je n'ai pas suivi le début et j'avoue, pas trop tentée
    2
    Alex Cartier
    Samedi 28 Octobre à 14:46

    MissNefer et moi, c'est une "aventure" qui n'aurait jamais commencé sans son amie Gaëlle. Elle n'aimait pas le tome 1 de Movie Star et aurait abandonné sans son amie. Comme quoi, les plus belles histoires peuvent mal commencer... 

     

    3
    Samedi 28 Octobre à 16:10

    Ah, je ne savais pas que c'était une suite. En tout cas, j'aime beaucoup la couverture !

    4
    Gaoulette
    Samedi 28 Octobre à 16:36
    Tu me scotches et il me tarde de le lire. Il va falloir patienter je dois vider ma PAl papier...
    5
    Samedi 28 Octobre à 17:09
    LADY MARIANNE

    l'auteur en personne passe sur ton blog !! chapeau !!
    bonne continuation ! bisous-

      • Missnefer
        Samedi 28 Octobre à 17:49
        C est cool hein ?
        C est ps le premier j ai même uneaison d édition qui est passee
    6
    Lundi 30 Octobre à 09:02

    je pensais que c'était un remake de desperate Housewives

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :