• Je t 'aime moi non plus

     

    Wélia, est une jeune femme de 26 ans qui passe plus de temps au travail qu'ailleurs. En couple avec un homme/enfant inséparable de sa Play, ils ne se passionnent ni l'un ni l'autre pour le sexe. C'est alors qu'un beau jour, elle découvre avec stupeur le blog Bdsm d'un homme de plus de 20 ans son aîné. Attirée comme un aimant par les récits qu'elle ne cesse de parcourir, elle entame un échange de courriers avec lui et très vite en tombe amoureuse. Ce dernier repousse bien sûr les avances de cette jeune personne mais elle saura se montrer si persuasive qu'il lui sera difficile de lui résister. Il se décidera finalement à la prendre en main, à la dresser pour mieux la pervertir et l'annihiler. Mais qui va entraîner l'autre à aller plus loin? Les sentiments amoureux qu'éprouvent Wélia vont rapidement se transformer en une aliénation absolue. Prête à tout, elle suivra son mentor les yeux fermés, sans aucune limite, sur les chemins du vice et de l'indécence.

     

    Je t aime moi non plus

     

     

    Et voilà je me suis lancée sur les conseils d'une "babelionote".

    Javais apprécié 50 nuances de Grey vraiment ?

    Alors il me fallait lire  ce roman et LA  VRAIMENT, je découvrirais  quelque chose qui  valait son pesant d'or.

    Et en effet après un démarrage en douceur  une toute première partie toute douce, avec des échanges de mails entre  nos 2 protagonistes ,l'auteur nous prépare à la suite...

    Vous en voulez plus ?

    Et bien oui on est là pour çà pas vrai?

    Tout comme Welia veut appréhender  un autre monde  sans tabous, ni interdits  et bien nous on suit.

    Et vraiment c'est très , mais très scotchant.

    Attention ce roman est un roman pour adultes avertis et consentants , ne venez pas ensuite  hurler au sexisme, dénoncer une morale décadente , des pratiques sexuelles choquantes , Désinhiber vous au moins le temps de cette lecture pour en saisir toutes les multiples facettes ...

    ... De cette  sublime histoire,

    Quels personnages !

    Je me suis trouvée troublée par leur rencontre, les voir évoluer dans un monde BDSM ( sexe, soumission, punitions ) est un particulier tout de même.

    Notre jeune Welia s'ennuie dans sa petite relation amoureuse avec un jeune homme plus attiré par sa Play que par sa très belle femme (tellement contemporain et si vrai combien de fois ais je entendu parler de soirée Play entre copains, et du coup de sorties filles)

    Elle m'a toutefois  semblé un peu jeune pour se lancer dans ce jeu de séduction avec Max (à 20, 25 ans pour la plupart, les filles sont un peu coincées coté sexe et plus sexe conventionnel de plus cette différence d'age entre les  2 amants,  beaucoup ou peu , chacun pensera différemment)   C'est pourquoi j'ai compris les réticences de Max, ses craintes , enfin certaines.

    Pour Welia par contre Max  est l' homme idéal pour son apprentissage, enfin si c'est ce quelle souhaite vraiment , car rapidement( à mon sens)  c'est bien autre chose quelle veut  et tout le reste n'est que moyens pour l'obtenir et montrer à Max combien elle l'aime, elle lui offre son corps et son âme.

    Max se targue vraiment de ne vouloir des compagnes (soumises , complices)  que de la quarantaine mais on voit  vite que flatté il  va se laisser pendre au jeu et se lancer  dans l'aventure, persuadé de par son expérience de toujours pouvoir mener la danse.

    Le Maitre va donc éduquer sa jeune soumise. mais pour autant au fil des pages on se demande bien qui domine qui?

    Quel talent cette Welia, elle parvient  toujours à ses fins ( ne nous dit elle pas que dans son quotidien elle est une décideuse) et pour ce  est capable de faire  et de subir des choses impensables  ( j'en ai frissonné, non le fouet, la cravache très peu pour moi)

    Les scènes  ne sont pas vulgaires, bien quelles soient très hard  et une particulièrement d'une spectaculaire violence ,pour ne parler que de la  Punition.

    C'est une roman qui décoiffe vraiment, scotche et ne choque pas tant que çà. Parce que c'est l histoire d'un amour passionnel, et comme toutes les histoires  passionnelles , fortes en émotions , la passion est violente forcement.

    C'est Max qui nous narre l'histoire , une nouveauté dans ce genre de romans , avec une héroïne au sacré caractère ( et c'est elle  qui veut devenir soumise ?) , un libertin qui aime certaines pratiques , vivre libre de contraintes (aimer c'est  douloureux et faire souffrir les autres c'est plutôt son rayon)

     Ici pas de secrets que l'on traine derrière soi et qui expliquerait les comportements que certains pourraient  qualifier de  "déviants".

    Non ici c'est l'antichambre du plaisir (pas forcement rouge) , la douleur s'y invite pour sublimer le plaisir qui viendra ensuite.

    Enfin ce que j'ai retenu de ce milieu là, en fait dans le monde Max, soumission ne veut pas  dire humiliation, mais possession, sa soumise est une complice consentante qui par attachement pour son Maitre doit accepter ses décisions, il  peut lui faire faire ce qu'il veut sans  jamais la mette en danger physiquement.

    Moralement ce sera une autre histoire, je vais me répéter mais aimer c'est douloureux et cette douleur là reste profondément en soi et peut détruire.

    Une histoire vraie  se dit  il ? Max , cher Max Heratz est ce la tienne ?

    Sur mes impressions concernant la fin , je ne peux rien dire, sans  spolier c'est sur.

    Déroutante dirais je , Et bien Wélia tu as  de drôles de limites.

    Déroutante  disais je ,mais si cohérente et attendue , si l'on lit bien entre les lignes.

    Parce que les limites c'est Welia  "la soumise" qui les a très vite fixées .

     

     

      Extraits citations

     

    " les seules femmes qui me détestent sont celles que j'ai épousées.

    Les seules femmes qui m'ont vraiment aimé et qui m'aiment encore sont celles qui ont été mes maitresses

    Vous comprenez mieux pourquoi je préfère la femme des autres"

     

    "personnellement je n'aime pas les termes de maitre et soumise. je préfère être un dominateur qui joue avec sa complice. Je ne demande pas à ce qu'on baisse  le regard devant moi, sauf si j'en donne l'ordre: je me délecte d'y lire le plaisir que je dispense" 

     

    " Et il y eut enfin celle qui dépassa toutes les autres, celle qui me voua un tel amour qu'elle aura pu aller bien plus loin que je n'aurais souhaité. Jamais je n'avais été aimé à ce point: çà en donne le vertige"

     

    " je vais le faire pour t’obéir. Mais après, je veux que m'aimes et que tu me le dises pendant 24 h. Donnes moi juste 24h, 24h d'illusions, 24 h d'amour, 24 h de bonheur.. Max donne moi juste 24 h et moi je t'offre toute ma vie"

    " je n'ai pas envie quelle voit mes yeux briller de  tendresse. Je la prend contre moi et l'embrasse amoureusement"

     

    "Pour la première fois depuis que je la connais, je sens quelque chose de dangereux dans ce qu’elle vient de me dire. Serait elle psychopathe ? Et si je ne pouvais aimer que ce genre de femme ? Je sens lui porter un intérêt soudain, un intérêt différent de celui que j’éprouvais pour elle jusque là. C’est comme si, à cet instant précis, avec ces quelques mots elle me fascinait. Elle ne s’est pas retournée une seule fois durant ces quelques paroles échangées en catimini. Ellescrute toujours la mer. Mes bras lui enserrent davantage la taille, l’emprisonnant dans mon souffle chaud. Elle penche sa tête sur le côté et me murmure :

    - Je t’aime 

    - ....moi non plus

    -Kiss kiss.

     

     

    Je t 'aime moi non plus

     et oui un coup de coeur

    l'auteur est très sympathique

    Max Heratz facebook

     

    j'ai pu échanger mes impressions sur ce livre avec lui et il a beaucoup apprécié ma chronique comme j'ai pu le voir  sur cette page

     

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 20:52

    Rhooooo ba di donc tu les mangent les livres et plein de coup de coeur. Bon week-end et bonne lecture ^^

    2
    Samedi 11 Octobre 2014 à 09:15

    super ! c'est génial de tomber sur un coup de coeur ! bonne journée

    3
    Dimanche 19 Juillet 2015 à 08:58

    Le plus difficile pour un auteur qui lit une telle chronique sur l'histoire qu'il a écrit, c'est de faire sinon mieux mais au-moins aussi bien pour le prochain. 

    Pas si simple...

    Merci pour cette chronique particulièrement émouvante.

    Max

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :