• La mécanique du coeur

     

    La mécanique du coeurEdimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. Conte ultra-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning.

     

    Editeur : J'ai lu
    Genre: SF Steampunk
    Date de sortie : 30/03/2009
    Prix du livre papier :  Broché : 17,50€  Poche  : 4,90
    Version numérique: 5,99  
    Nombre de pages :  160

     

    La mécanique du coeur 

     

     

     

    Un fait est incontestable, c'est que Mathias Malzieu est un poète, un écrivain de chanson talentueux. Un texte en prose qui est de la poésie à l'état pur. on le chanterait presque.


    J'avoue, j'aime les mots empreints, de musicalité, les phrases que l'on tourne en bouche et que l'on déguste, savoure comme un bon vin. Mais le risque serait que d'avoir trop de belles phrases à boire, l' on tombe dans : "peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse".

    Parce que coté intrigue, pour ce roman présenté comme Steampunk et bien je ne me suis retrouvée dans pas grand chose. Enfin si, dans une sorte de conte philosophique qui tourne un peu en rond. Car une fois que l'on a perçu les messages, l'histoire d'amour reste assez banale. et au final l'on s'essouffle à suivre Little Jack, tant l'on ne sait que trop bien que l'amour dérègle la mécanique du coeur, qu'aucun accessoire complémentaire ne peut jamais le faire à nouveau tourner comme une horloge.

    Il en vient à chacun de nous d'en faire bon usage et de vivre avec ses blessures et ses cabosses et il est au bout du compte assez costaud pour subir le choc et affronter d'autres épreuves.

    Un avis donc en demi-teinte pour ce 2e roman de l'auteur que je lis, qui m'avais séduite avec Son vampire en pyjama.

     

    La mécanique du coeur

     

     

    La mécanique du coeurL'auteur :  

    Nationalité : France
    Né(e) à : Montpellier , le 16/04/1974
    Biographie :

    Mathias Malzieu est un chanteur, musicien et écrivain.

    Un temps tenté par la carrière de tennisman, une blessure le force à renoncer à son rêve. Pendant sa convalescence, il se met à écrire des chansons en jouant de sa guitare.
    En 1993, il fonde avec ses amis de lycée Éric Serra-Tosio, Michaël Ponton et Guillaume Garidel (la chanteuse et violoniste Babet les rejoindra en 1997) le groupe Dionysos, qui devient l'un des groupes de rock les plus populaires de France avec les albums "Haiku" en 1999 et "Western sous la neige" en 2002, porté par la chanson "Song for Jedi", pour lequel le groupe récolte un disque d'or et une nomination aux Victoires de la musique.

    En parallèle, Mathias Malzieu mène une carrière d'écrivain. Il écrit un recueil de nouvelles, "38 mini westerns avec des fantômes" (2003), et deux romans. "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi" (2005) a été écrit après le décès de sa mère et en l'honneur de sa sœur Lisa, et a inspiré l'album "Monsters in Love". Il a été suivi en 2007 par "La Mécanique du cœur", dont on retrouve des éléments de l'histoire dans l'album musical du même nom.

    Il a également écrit des textes pour d'autres interprètes, notamment Olivia Ruiz, qui a été sa compagne de 2005 à 2011. En 2010, il fait une apparition dans le film "Gainsbourg, vie héroïque" de Joann Sfar dans lequel il interprète un musicien de Serge Gainsbourg sur scène sur la chanson "Nazi Rock" avec ses compères de Dionysos.

    En 2011 est publié son roman "Métamorphose en bord de ciel" qui va permettre d'inspirer quelques chansons de l'album "Bird 'n' Roll" de Dionysos sorti en mars 2012. Un nouveau roman, "Le plus petit baiser jamais recensé", est paru en 2013. En 2014, il adapte "La Mécanique du cœur" en film d'animation intitulé "Jack et la Mécanique du cœur", dont il est coréalisateur avec Stéphane Berla.

    Mathias est atteint d'une aplasie médullaire et est contraint de subir une greffe de moelle osseuse en 2013. Lors de son hospitalisation, il rédige un journal intime intitulé "Journal d'un vampire en pyjama", qui est édité en 2016, ainsi qu'un nouvel album homonyme. Le livre obtient le Prix France Télévision - Essai 2016 et le Grand Prix des lectrices Elle - Documents 2017.

    Son roman "Une sirène à Paris" (2019) obtient le Prix Babelio Imaginaire 2019.

    page Facebook : https://www.facebook.com/MathiasMalzieuDionysos/
    Twitter : https://twitter.com/mathiasmalzieu

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Samedi 4 Janvier à 17:22
    Je l’ai lu j’adore son univers. Je suis plutôt fan de l’auteur
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :