• La panse

     

     

     

    Bastien Regnault part à la recherche de Diane, sa sœur jumelle, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Des indices convergents le mènent très vite à la Défense. Le quartier d’affaires, chargé d’histoire, va, petit à petit, se dévoiler à lui, lui révélant un monde inconnu et souterrain, où, semble-t-il, officie une mystérieuse et très ancienne société secrète : la Panse.

     

     

     

    Je remercie Babelio pour m'avoir permis de découvrir cet auteur dans le cadre de Masse Critique.

    Je viens de tourner la dernière page et je me pose encore mille questions.

    Le résumé est assez prometteur, et l'on plonge rapidement dans une aventure addictive en suivant Bastien dans l'univers du quartier La Défense  à la recherche de sa sœur Diane.

    Le contexte est contemporain et réaliste, tristement réaliste, chômage, boulot routinier et ennuyeux.

    Le style est simple, visuel, la plume de l'auteur genre zoom télé, lieux et descriptions qui nous projettent dans des scènes froides et inquiétantes. Un sentiment de malaise persistant nous prend aux tripes. Très réussi.

    Donc nous voilà avec un personnage fragile, perdu paumé, qui brusquement se met en quête de sa sœur, j'avoue qu'en fin de lecture je n'ai pas toujours bien compris le déclic et un temps j'ai eu meme le sentiment que Diane n'avait aucun intérêt dans cette histoire complexe.

    J'ai pensé en lisant cette histoire, au parallèle avec un roman de  Zola Le ventre de Paris, Leo Henry, nous plongeant dans celui de l' Arche. J'attendais donc tout et rien. Enfin si beaucoup d'une histoire que je pensais basée sur une société secrète ancienne et.......

    Et pour toute une plus grande partie du roman , je suis l' histoire d' un type embauché dans une entreprise de nettoyage qui partage son quotidien avec ses collègues de travail entre journées éreintantes et  séances de méditation, sorte de  technique managériale contemporaine, utilisée à bon escient pour les bienfaits de l'entreprise.

    Et au fur et à mesure que j'avance, je me perds complètement dans une intrigue de plus en plus complexe. Mais ce n'est pas le pire. Le pire c'est que je n'ai pas du tout compris où voulait en venir l'auteur et en suis à me demander, de quoi ça parle ? Esoterisme, vie robotique d'une population manipulée, trafic en tous genres, secte ?

    Je pense plutôt à quelque chose de bien plus symbolique en lien avec l'humanité , mastiquée, mâchouillée, digérée, rejetée, prête à l'emploi  décidé pour chacun par les grands de ce monde. L'allusion au monde des affaires et le lieu choisi, ce quartier de la Défense, ce lieu de pouvoir, revient fréquemment.

    Un style et une écriture addictive pour un roman qui me laisse perplexe, avec trop de questions sans réponses et le sentiment d'être passée à coté de quelque chose, un genre litteraire fantastico-mystico-esotero-scientifique pas vraiment pour moi.

     

     

    Extraits citations

     

    "il ne fait jamais vraiment noir dans nos nuits civilisées, le silence n'est jamais complet. Des diodes, des veilleuses un peu partout. Des ronflements fidèles Des machines des conduites dans les murs."

     

    "ce qui leur importe, c'est l’efficacité, le quantifiable. Si une quelconque dimmension spirituelle est mise en avant dans leur discours, tu peux être certain que les techniques visent en réalité un objectif matériel précis"

    ©L.Henry

     

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Mai à 16:44
    Une chose est sûre je ne lirai pas ce livre.
    Merci pour ton avis.
    Bonne fin de journée.
    Bisous et oui j'ai voté pour les chapitres
    2
    gaoulette
    Mardi 9 Mai à 17:04
    moi aussi je ne vais pas le lire malgré une critique bien fourni. Trop de mélange dans un roman me laisse à la ramasse.
    3
    mglw
    Lundi 15 Mai à 00:16
    Perso, je l'ai lu et je le recommande :) l'avis est juste : c'est adictif et pose questions ... angoisse... un livre à relire ?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :