• La passe miroir Tome 2 LC

     

    La passe miroir Tome 2 LCFraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité

     Editeur :  Gallimard
    Genre:  Jeunesse
    Date de sortie: 01/03/2018
    Prix du livre papier : Broché  19,00€  Poche : 9,40€ Numérique : 13,99€ 
    ISBN: 2075081743 

     

     

     

     

     La passe miroir Tome 2 LCLe tome 1 était prometteur, et comme dans le tome précédent j'ai ressenti des sentiments ambivalents.

    Parfois j'étais si emballée que je parvenais pas à poser ce livre, parfois je me suis ennuyée durant des périodes où il ne se passe rien.  A vrai dire je m'attendais à une intrigue dans laquelle Ophélie serait plus active, et ce n'est pas le cas dans la première moitié du roman, puis tout s’accélère et impossible alors de s’arrêter.

    L'auteure nous plonge dans son univers fantastique, avec des descriptions pour planter le décor, mais au bout d'un moment, le décor c'est bien s'il sert à l'action. Cela reste mon bémol pour la première partie du roman.

    Dans  cet opus notre héroïne ( et j'enrage toujours de ne pouvoir lui donner un âge) est présentée à la cour et à Farrouk cet étrange esprit de famille qui dirige le Pole.

    Nous en apprendrons ainsi, à travers des passages consacrés aux pensées d' Odin, qu'en tant que lectrice je me  persuade de connaître l'identité, un peu plus sur les esprits de famille. Mais pas assez  encore pour délier les fils d'une intrigante énigme sur cet univers fantastique,  sur ce monde éclaté après la Déchirure. Sur l'existence d'un Dieu,( pervers ?) qui tire les ficelles et manipule les chefs d'états.  Farouk, Artémis ... sont-ils ses enfants ?

    Tout est sujet à questions qui ne trouvent pas de réponses claires tellement l'aventure concoctée par l'auteure est complexe. Elle mêle fantastique et réel, jouant avec des sujets d'actualité et des questions philosophiques et existentielles qui peuvent dérouter le lecteur. 

    Oui l'imagination de Christelle Dabos n'a pas de limites.

    Le dénouement est imprévisible et déroutant. Les rebondissements dans la deuxième partie tombent à point nommé pour relancer l’intérêt du lecteur pour cette histoire fantastique et l'auteure nous tient sous sa coupe jusqu'à la dernière ligne.

    La relation entre les 2 personnages principaux évoluent d'une manière espérée, et tout comme Ophélie, le lecteur découvre l'âme de Thorn, et une facette de sa personnalité surprenante, nous dévoilant ainsi ses sentiments.

    Christelle Dabos brosse des portraits caricaturaux de certaine personnages, et l'on ne peut s'empêcher de comparer la mère d' Ophélie à la Castafiore. Ses éclats, son franc parler sans filtre, nous fait sourire parfois.

    La vie dans l'univers de Christelle Dabos n'est pas si différente de celle de notre monde avec ses complots, ses manipulations, ses compromis, ses  jeux de pouvoir et ses illusions.

    Ophélie avec sa volonté farouche va s'y battre pour ses valeurs et ses sentiments, son attachement pour ceux qu'elle aime, quitte à se mettre en danger. Une belle leçon de morale sous couvert de fantasy : Bat toi pour ce qui   est juste, vit selon tes valeurs, prend soin de voir ce qui se cache sous le masque, tout n'est pas ce qu'il parait ! 

     

    Restart with song LC

     

     

     

     

    Avec Gaelle et le groupe  de lecture Swaps et passionnés de lecture

     

     

     

    " L'ignorance est moins dangereuse que la connaissance"

     

    " si Ophelie avait retenue une chose dans la vie, c'était que les errreurs étaient indipensembles pour se construire"

     

    "Chaque homme devrait avoir le droit de jouer sa vie aux dés. Ils génèrent des résultats aléatoires qui dépassent toutes les prédéterminations. Cela n’a plus aucun sens si les dés sont pipés"

     

    "Les opposants les plus virulents d'une tentation en sont parfois les plus grands adeptes."

     

    © C. Dabos

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle Guitton
    Mardi 29 Mai à 21:48

    J'adore ta derniere phrase note te la pour une citation roman ou dans un roman. 

    Sinon je partage entièrement ce que tu dis. Trop de descriptifs desservent le roman malgré qu'elle soit douée. 

    Je viens de voir qu'on ne se rejoint pas pour le tome 3

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :