• Lena LC

     Lena LCA quinze ans, quand elle rencontre Vince sur les bancs du lycée, la vie de Léna a sombré dans le chaos. Son père est parti avec une femme plus jeune, sa mère s'est suicidée et elle vient d'emménager chez ses grands-parents avec sa s?ur cadette. Grâce à lui et à son nouveau groupe d'amis, elle retrouve un certain équilibre, mais, ils ont beau s'aimer, tous deux ont des aspirations différentes. Lui est épris de musique et de liberté, elle, écrasée par son lourd passé familial, est tétanisée par la peur de souffrir. Au fil des années, leurs chemins n'auront de cesse de se croiser...

     

    Editeur :  Evidence Editions
    Genre: Romance contemporaine
    Date de sortie: 22/11/201
    Prix du livre papier : Broché 20,00€
    Version numérique: 7,99 €
    ISBN: 9791034804146 

     

     

     

    Lena LCDeuxième roman d' Anne Saulot, dont le premier roman, une nouvelle m'avait laissée frustrée, car trop court avec une aventure  et un dénouement bien trop rapide. Dans ce nouveau roman, Anne Saulot s'attache à suivre la vie de  l’héroïne, Lena ,sur plusieurs années. Récit à la première personne, entre journal intime et roman initiatique. Un sacré défi !

    Force est de constater la différence entre les 2 œuvres de l'auteure, avec une fiction bien plus étoffée, avec en toile de fond, le collège et un personnage principal, ici encore professeur. ( Normal l'auteur connait bien ce milieu)

    Lena est une jeune femme en proie à des a priori infondés, s'attachant à des clichés au point d'en oublier d'être tolérante et indulgente, tellement fermée qu'elle se met dans des situations impossibles, se questionnant bien peu sur la justesse de ces convictions.

    Nous suivons donc notre personnage principal dans son quotidien, assistons à ses comportements et ses positions, ses réactions excessives et ses propos pas toujours charitables.

    Lena, n'est pas, à mes yeux, un personnage sympathique, et même si elle entretient des liens d'amitié très fort, si en principe entre amis on peut tout se dire, je trouve que ses opinions sont bien trop  tranchés  et ses répliques bien trop mordantes. Peut-on dire qu'il reflète un des traits  fort de caractère ? Je ne le pense pas.  Non, pour  moi c'est une pestouille, aigrie  (qui devrait tourner sa langue dans sa bouche avant de parler ) et je me demande comment ses amis font pour la supporter. Les clashs avec sa cadette et Vince ne sont pas surprenants et l'on se demande bien ce qu'il peut lui trouver ?

    J'ai de ce fait eu du mal à entrer dans cette histoire. D'abord parce que je me suis un peu perdue dans la chronologie, entre les dates, les âges des personnages,(je n'ai pas toujours trouvé cette trame toujours cohérente) et parce que je percevais pas de sentiments amoureux assez forts, à mon sens,  entre Vince et Lena  hormis qu'elle évolue avec un manque total de communications entre nos protagonistes principaux tellement notre héroïne a besoin de grandir.

    Vince. Qui est Vince ? Que fait-il de dramatique pour être perçu et présenté comme un bad-boy, alors que Lena elle-même n'a pas vraiment un comportement exemplaire en tant que petite amie et qui justifie ses actions à sa sauce ? Quels sont ses sentiments pour Lena et réciproquement pour expliquer ce fil conducteur qui devrait nous mener au dénouement et être le centre de la romance ? Pour moi Vince est un fantôme, pour autant il est le plus touchant des personnages avec Alex. C'est à son retour que son personnage prend forme et qu'il commence à m'interesser. 

    Oui, j'ai eu un mal fou à m'attacher à Lena, toutes les explications de son comportement, enfant abandonnée, suicide de sa mère, manque de confiance envers les hommes qu'elle met tous dans le même sac que son père, n'y font pas grand chose. A peine ais-je éprouvé un peu d'empathie en fin de lecture, une fois que j'ai pris la mesure de son personnage.  Ce qui m'a dérangé parce que j'ai besoin d’apprécier les protagonistes tout au moins en fin de lecture, une fois que l'auteur nous a mené où il voulait, c'est comme ça !

    Cependant, il faut reconnaître que les thèmes choisis par l'auteure en  toile de fond sont particulièrement contemporains, (différence d'âge dans une relation, homosexualité, amitié, tromperie, familles recomposées, deuil, sentiment maternel, la jalousie pathologique ) et le lecteur peut s'identifier aux personnages. C'est ce qui porte la fiction, bien plus que la romance qui est pour moi au second plan.

     C'est dans la troisième partie que je suis parvenue à comprendre le cheminement de l'auteure et où elle voulait nous mener, quand enfin, j'ai cerné le personnage de Lena. Lena toute à ses peurs, ses doutes, ses angoisses, toute à ses boulets qu'elle traîne, et qui la poussent, soit à des  comportements coléreux, excessifs, soit à la fuite. Me suis-je donc réconciliée avec elle pour autant, puisqu'on assiste à l'évolution du personnage ? Je vais être honnête, pas totalement. C'est Vince qui m'a le plus touché avec l'évolution de sa personnalité, et j'ai compris ses réactions et pardonné ses réactions suscités par celles, souvent excessives de Lena. Une chose est certaine, c'est qu' Anne Saulot a parfaitement travaillée la personnalité de cette dernière parvenant à provoquer des réactions chez le lecteur.

    Que dire de la plume de l'auteur, si ce n'est qu'elle  est très fluide, agréable, en un mot superbe et qu'elle nous fait cheminer à petit pas vers un dénouement assez inattendu, tellement j'avais des doutes sur cette issue possible. Peut-on dire que l'on le doit à Vince ? ou à Lena elle-même ?

    La plume d' Anne porte le roman, dommage que je me sois perdue en route dans cette aventure dans laquelle j'ai tout au long eu du mal à savoir l'âge de mon héroïne et j'ai besoin de certains éléments pour plonger totalement dans l'histoire, c'est mon coté un peu tatillon.

    Cependant l'histoire est agréable et le but fixé par l'auteure atteint et Lena saura émouvoir les lectrices, pour moi c'est Vince qui a su me toucher. 

     

    Lena LC

     

     

    Avec gaelle

     

    Extraits citations

     

    "Il y a la beauté intérieure, aussi. C'est ce que ma mère me répète tout le temps. C'est surtout le truc qu'on dit aux filles moches pour les rassurer!"

     

    "J étais comme un funambule en équilibre instable sur son fil, j avançais à pas mesurés, regardant droit devant, les yeux rivés sur mon point d arrivée, sans trop savoir ce qui m attendait entre les deux."

     

    "Alors que je voyais les autres avancer dans la vie, j'avais l'impression d'être prisonnière de cette phase transitoire plus ou moins longue qui nous porte de l'adolescence au monde des adultes. Je ne savais ni comment en sortir, ni si j'en avais vraiment envie.C'était comme si, en quittant l'adolescence, le champ des possible se réduisait devant moi."

    © A. Saulot


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 27 Avril à 06:33

    belle critique

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :