• Les héritiers : la princesse de papier

    Les héritiers : la princesse de papierUne nouvelle vie. Pour le meilleur ou pour le pire ? ?Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu'un jour elles allaient s'en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde... Jusqu'au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l'argent, du luxe du confort... Et... les cinq fils de Callum. Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d'entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu'est sa place, dans un monde de dénuement qu'elle n'aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d'elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal. Et s'il avait raison ? Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu'Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu'elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

     

    Editeur :  Hugo & Cie
    Genre:  New Adult
    Date de sortie: 04/01/2018
    Prix du livre papier : Broché  17,00€  Poche : 9,99€
    ISBN: 9782755636437

     

     

    Les héritiers : la princesse de papierQuand ta binome te supplie de la rejoindre sur cette saga au 2e tome, tu te dis waouh ça doit être du lourd, et forcement comme j'ai confiance en son jugement je fonce.

    Bon pour être honnête cette série était déjà dans ma PAL, juste que j'avais prévue de la lire plus tard, puisque Gaelle avait déjà commencé.

    Que dire  ? 

    Bon à priori rien de bien nouveau dans le genre avec ce petit cocktail d'ingrédients types, la fille pauvre, les bad-boys, l'ambiance pourri d'un lycée dans lequel les rumeurs font de vous la plus grande  des s...pe que la terre est jamais porté.

    Préjugés, à priori, méchanceté gratuite, jalousie et surtout le pouvoir d'une bande de fils ou filles à papa bien friqués qui peuvent tout se permettent, l'argent effaçant toutes les frasques même les  actions les plus criminelles, les auteures poussent à l’extrême pointant du doigt et égratignant ces gosses de riche que rien ne peut arrêter.  

    Une ambiance lycéenne genre 13 reasons why, si ce n'est qu' Ella est une battante  et va faire face à tous et sortir son épingle du jeu. 

    Elle parviendra à toucher la carapace des Royal boys. 5 garçons complexes, tous aussi barges les uns que les autres. Meme le père  Callum n'est pas net du tout. Mais notre héroïne est prête  à de nombreux sacrifices pour atteindre son but ultime. Sa présence va perturber l'équilibre précaire ce cette famille perturbée.

    Et la question que l'on se pose c'est qu'est ce que cette fratie peut bien reprocher à Ella ?

    Bien évidemment les préjugés ont la dent dure, et les auteures  s'appliquent à le démontrer.  Tout est cliché et stéréotype mais pourtant le lecteur se laisse transporter  dans cette aventure dans laquelle nos sales mômes cherchent des exutoires à leur douleur et chacun à sa manière, comme le lecteur le découvrira au fil des chapitres.

    Erin Watt nous accroche avec ce récit dynamique que nous narre Ella avec des dialogues percutants, des scènes cocasses et d'autres plus émouvantes nous rendant accro à tous les protagonistes aussi abjects soient-ils parfois.

    Nous suivons Ella  dans ses relations avec la Royale Cie dans ces tentatives d'intégration au lycée, tandis que maitre Reed fait la pluie et le beau et détient tout pouvoir sur elle, jusqu'à ce que...

    L'image que les auteures  nous renvoient de ces jeunes gens n'est franchement pas belle et leurs comportements sont loin d'être glorieux, ces 5 jeunes adultes traitent les femmes comme de la marchandise. On pourrait les détester pour ça mais non, le lecture oscille entre détestation et empathie tellement ils sont malgré tout charismatiques et émouvants.  Easton est celui qui vous touche le plus, Reed évidemment ne laisse pas le lecteur indifférent, les jumeaux sont bien trop peu actifs et présents et Gideon reste un mystère. Que dire de Callum ce pseudo père ? et de Brooke dont on devine rapatriement les objectifs ?

    Romance addictive qui se lit d'une traite car Erin Watt nous harponne et ne nous lâche plus tant et si bien qu'une fois la dernière page tournée je n'ai eu qu'une hâte me plonger dans le tome suivant : Le prince brisé.

    Petit bémol de la c... de service j'aurais souhaité que dure un peu plus  longtemps l'animosité entre les frangins et Ella avec des actions un peu plus percutantes pour l'inciter à partir.

    Cependant j'avoue que je suis sous le charme de cette famille dysfonctionnelle. 

     

    Les héritiers : la princesse de papier

     

     

     

    Extraits citations

     

    " la honte et les principes sont faits pour les gens qui n'ont pas besoin de faire attention aux petits détails, du genre je vais pouvoir acheter avec un dollar pour manger aujourd’hui, ou bien, est-ce que je paie les factures des médicaments de ma mère ou un peu d'herbe pour atténuer sa douleur une heur ou deux ? La honte, c'est du luxe. "

     

    " (...) le rêve que Callum est en train d'essayer de me vendre est aussi fragile que du papier."

     

    "Ce ne sera jamais ma maison. Je n’appartiens pas à ce monde de splendeur, j’appartiens à la misère la plus noire. C’est ce que je connais. C’est là que je suis à l’aise, parce que la misère ne ment pas. Elle n’est pas emballé dans un joli papier cadeau. Elle est ce qu’elle."

     

    "Le destin, c'est pour les faibles, ces gens qui n'ont pas assez de pouvoir ou de volonté pour transformer leur vie comme ils l'entendent"

     

    "Je n'ai jamais aimé avant. J'aimais ma mère, mais ce n'est pas la même chose. Ce que je ressens à présent me... consume. C'est chaud, douloureux et puissant et ça remplit mon coeur, ça pulse dans mes veines"

     

    © Erin Watt

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Jeudi 8 Février à 10:27
    Je savais que tu allais aimer. Dommage que cette couverture ne donne pas envie. On ne va pas lâcher cette famille de dingue.
    2
    Jeudi 8 Février à 13:02
    LADY MARIANNE

    ha oui du strip tease pour payer ses études tout de même - de nos jours ça existe aussi !!
    mais c'est une autre histoire-
    une jeune fille qui veut s'en sortir tout les moyens sont bons--
    merci pour ta présentation ! bises-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :