• Sous nos yeux

    Sous nos yeuxAlerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.
    L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…
    Le vernis de respectabilité si cher à ce quartier de la classe moyenne s’effrite peu à peu sous la pression de l’enquête, des rumeurs et des réseaux sociaux. Les Mason, famille modèle, préfèrent parfois le mensonge par omission à la vérité, et des secrets inavouables sont sur le point d’éclater…

    Editeur : Bragelonne
    Genre: New Adult Collection Luv
    Date de sortie: 28/2/2018
    Prix du livre papier :  Broché 20,00  Poche : 7,90€
    Version numérique: 5,99 € 
    Nombre de pages :  379

     

    Sous nos yeuxJe peine depuis quelques temps à me plonger dans la lecture, aussi mon bilan lecture n'a jamais été aussi léger ces derniers mois. Ce n'est pas faute de livres dans ma PAL, mais rien ne me tentait vraiment.  Pour varier les plaisirs et retrouver un peu de gout pour mes chers bouquins et tenter de faire baisser ma PAL, j'ai penché pour un ebook  qui m'attendait sagement depuis un petit moment.

    C'est la couverture avec ses petits souliers rouges qui m'avait tenté, dans mon vague souvenir il s'agissait d'un polar. Quant au résumé je ne savais plus fichtre rien. Finalement parfois ce n'est pas plus mal.

    Très vite je me suis trouvée embarquée dans cette enquête sur la disparition d'une gamine de 9 ans et particulièrement effrayant, personne ne peut dire quand Daisy a été vue pour la dernière fois. Pas même les parents, pas même Léo, le frère aîné. 

    Une fiction qui ne rappelle malheureusement que certaines affaires tristement réelles, elles.  C'est cette cohérence dans des événements contemporains qui rend cette histoire passionnante.

    Très vite, le comportement des parents nous trouble, et l'on s'interroge : ne dit-on pas que dans la plupart des cas ils sont coupables ? 

    Pourtant l'auteure, de rebondissements en rebondissements va nous entraîner vers d'autres pistes dans un déroulement particulièrement structuré.  Dans le même temps, elle dévoile l'envers du décor de la vie de cette jolie famille parfaite, ainsi que les comportements d'autres personnes mêlé plus ou moins de près à cette étrange disparition.  

    Soupçons, doutes, l'auteure nous manipule et nous surprend avec des révélations inattendues, lève le voile sur des secrets de famille.  

    En parallèle de l’enquête la vindicte populaire se fait croissante sur les réseaux sociaux, comme un air de déjà vu non ? Cara Hunter ancre ainsi son histoire dans notre époque, dénonce les effets pervers des réseaux sociaux sur lesquels tout ce dit et ce partage sans filtre, sans réfléchir aux conséquences, sans s'assurer de a la fiabilité des informations partagées. 

    Tous les protagonistes  de cette intrigue sont particulièrement dépeints par l'auteure.  Adam Folwey prend vie, tant il n'est pas qu'un simple inspecteur mais un homme qui a vécu son propre drame, que l'auteur nous révélera progressivement, abordant ainsi des thèmes actuels particulièrement douloureux. C'est un point qui appelle encore quelques infos et j'espère les avoir dans les autres romans de l'auteure qui vont suivre. 

    Les sujets abordés sont on ne peut plus contemporains, touchent aux enfants, tels que le harcèlement, les maltraitances physiques ou morales, les abus sexuels, le désamour et bien d'autres encore qui sauront vous émouvoir.

    Une découverte coup de coeur  pour ce thriller psychologique qui m'a passionné, tant et si bien que je l'ai dévoré en 24 heures tant il est intriguant, addictif ce qui vous pousse à découvrir le dénouement dans une hâte fébrile. Dénouement qui j'avoue m'a scotchée et qui confirme que même sous nos yeux on ne voit pas ce qui se passe et que rien n'est ce qu’il parait. Et Cara Hunter a eu beau nous le faire comprendre tout au long de cette périlleuse affaire, elle parvient néanmoins à vous laisser sur les fesses.

    C'est donc avec plaisir que je retrouverais Adam Fowley et son équipe dans d'autres aventures

     

     

    Extraits citations 

     

    "-Tout parait démesuré à cet âge.

    - Pardon ? 

    -C'est Everett  qui m'a dit ça, il y a quelques jours. Et elle a raison.Les enfants de cet age n'ont aucun sens des proportions. Surtout pour les mauvaises choses. Ils sont incapables de les mettre en perceptive, ils sont aveuglés par la douleur qu'ils éprouvent sur le moment, pour laquelle les gosses  de moins de 12 ans en arrivent au suicide" 

    "Eh bien, ça ne m’étonne pas. Si elle ne ressemblait pas autant à sa mère, je jugerais que cet enfant est un elfe. Je n'ose même pas imaginer la débilité du patrimoine génétique des Mason"  

     

    " C'était une belle fête  "une agréable soirée" et pourtant à un moment donne, une petite fille a disparu et personne n'a rien vu" 

     

    © C.Hunter

     

     

     Sous nos yeuxL'auteur : 

    Nationalité : Royaume-Uni 

    Biographie : 

    Cara Hunter (un pseudonyme) est une écrivaine, auteure de roman policier. 
    Elle est titulaire d'un doctorat (PhD) en littérature anglaise de l'Université d'Oxford. Elle a choisi son nom de plume dans un catalogue jardin dont Cara et Hunter sont des variétés de pommes de terre.
    "Sous nos yeux" (Close to Home, 2017) est le premier tome d'une série qui suit les enquêtes menées par l'inspecteur Adam Fowley. 
    "In the Dark" (2018) est le deuxième tome.
    Elle vit et travaille à Oxford et a déjà publié sous un autre nom.

    Twitter : https://twitter.com/carahunterbooks?lang=fr

     


    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juillet à 23:27
    Merci pour ton avis.
    Bien aimé, mais sans plus, comme tu dis, ça fait tellement penser à des faits divers authentiques.
    2
    Dimanche 7 Juillet à 09:27
    LADY MARIANNE

    merci pour ta présentation--  oui ça fait penser à de tristes faits divers--
    bon dimanche- bisous-

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :