• The Blackdone Affair : Ne résiste pas LC

     

    Quand tu suis ta binôme alors qu'elle annonce la couleur... ou parce qu'elle l'annonce justement...

     

    The Blackdone Affair : Ne résiste pas LCEx-soldat des forces spéciales britanniques reconverti en agent de sécurité VIP, Ethan Blackstone reçoit d’un ancien partenaire de poker une demande inédite : protéger sa fille, qu’il pense en danger. Ethan refuse tout d’abord la mission. Mais quand il reçoit une photo de Brynne Bennett, il change immédiatement d’avis, subjugué par sa beauté.
    La jeune femme a quitté les États-Unis pour poursuivre ses études d’art à Londres. Si sa vie est en apparence idyllique, Brynne cache pourtant une part d’ombre.
    Quand Ethan et Brynne se rencontrent, l’attraction est immédiate, magnétique... Irrésistible. Jusqu’au jour où elle découvre qu’Ethan lui a menti depuis le début.

     

    Editeur : Presse de la Cité
    Genre: New Adult 
    Date de sortie: 4/5/2017
    Prix du livre papier : 17€
    Version numérique: 
    Nombre de pages :  560

     

    The Blackdone Affair : Ne résiste pas LC2 ans, au moins que cette saga dort dans ma PAL, non pas que je l'ai acheté, mais parce qu'elle fait partie de la collection offerte par une amie, dans sa grande phase lecture de romances érotiques. Et comme j'apprécie le genre... Merci, merci, Gaëlle grâce à toi, je vais libérer de la place sur mes étagères ! Car comme prévu, cette romance, répondant cependant aux codes de la N.A, j'ai détesté.

    Heureusement elle se lit très vite, pour cause que la plupart du récit est en dialogues, ( ai-je précisé insipide ?) et scènes de sexe à tous les chapitres ( qu'évidemment à la longue, devant le nombre et la redondance des détails, j'ai sauté à pieds joints, quand l'envie d'abandonner ne m'a titillé l'esprit). 

    La New Adult est un genre littéraire que j'apprécie, (je ne m'en cache pas), cependant j'y attend une romance teintée (j'ai bien dit teintée) d'érotisme qui pimente un peu l'histoire d'amour avec quelques péripéties qui nous tiennent en haleine, des personnages un peu écorchés qui résistent à l'alchimie qui les lient, et un happy-end, bien évidemment. 

    Ici, si l'on devait cocher les cases de ces fameux codes indispensables dans ce genre litteraire, elles le seraient toutes. Peut être mettrions(si c'était possible) 10 croix dans celle : les scènes de sexe sont elles nombreuses ? idem pour : sont-elles explicitent ? Quant à celle :  qu'en avez vous pensé ?  moi, je dirais : pas glamour pour 2 sous. Pour la question : l'histoire d'amour serait-elle aussi passionnelle sans ?  Je rirais à gorge déployée et répondrait : il n'y en aurait pas !

    Car la relation amoureuse n'est pas du tout crédible. Ethan accepte sa mission à la vue de la photo de Brynne (un de ses portraits de nus ? on peut se poser la question) et tombe dingo de la jeune femme. Une attirance réciproque qui évolue en amour au bout de 2 rencontres (euh coucherie devrais-je dire). Car nos 2 héros ne font que "b..." à chacun de leur rendez-vous. Comment parvient-ils à se connaitre s'apprécier ? bah, bref pas réaliste pour moi. Certes, un auteur peut prendre des libertés pour nous faire rêver d'un univers où un beau gosse, garde du corps,  super canon, friqué de surcroît, ( critères incontournables) tombe amoureux d'une fille ordinaire. Malheureusement la sauce ne prend pas. Tout au moins pas pour moi.

    Tout y est trop cliché avec un air de 50 nuances de Grey (sans le BDSM) avec un Ethan  se comportant comme un Christian, le charisme en moins. Parce que, pour ce qui en est des personnages, là encore je n'ai que des remarques négatives à faire. Leurs personnalités sont floues, mal développés et s'inscrivent en faux. L'auteure ne parvient pas à leur insuffler un peu de vie. Comme à tout le reste d'ailleurs. On ne ressent aucune émotion, juste le sentiment que Raine Miller a tenté sa chance en voulant surfer sur la vague provoquée par le succès d' E.L James. Sans y parvenir. Certes, il faut reconnaître que 50 nuances n'est pas un chef d'oeuvre littéraire tant l'écriture est basique, tout comme ici d'ailleurs, cependant elle a créé un précédent avec des personnages qui ont séduit un large public. Et c’était tout où rien. Mais personnellement elle m'a tenue en haleine avec l'intrigue.

    Celle-ci, (eh oui, il y en a une ),  en lien avec le passé de Brynne, est sous entendu très vite et rapidement décodée. On attend donc désespérément que l'auteure nous en parle, oubliant pour un moment de nous abreuver de sexe jusqu'au dégoût. On ne verra rien venir dans la partie 1.

    Dans la deuxième partie, qui donne la voix à Ethan, après le clash inévitable et la réaction prévisible de notre héroïne, le voile se lève progressivement sur l'identité de la personne qui pourrait lui en vouloir. Encore une fois, la manière de traiter le sujet  est superficielle et peu crédible. Un père missionne un professionnel et ne lui donne pas toutes les infos ? Mouais ! On sait cependant à quoi s'en tenir sur le drame vécu par Brynne. 

    De chapitre en chapitre, l'on découvre, donc, le passé de nos protagonistes, vécus tragiques qui malheureusement n'ont suscités chez moi aucune émotion. Le talent à en faire ressentir à travers son récit fait un peu défaut à  Raine Miller. Trop de phrases convenues, de réparties fadasses. Vraiment, rien ne vient rattraper cette triste romance. Et surtout pas le style et la traduction.

    Pourtant, il ne manquait pas d’éléments pour en faire une aventure originale, mais Raine Miller reste trop coincée dans les clichés, et une tendance à trop s'inspirer du personnage de Christian, du moins l'ais-je vécu de cette manière. Pour tout dire, je me suis ennuyée tant  le rapport érotisme et intrigue est déséquilibré, celle-ci passant au second plan. Il faut parvenir aux derniers chapitres pour y trouver un peu de suspens.

    Une lecture décevante pour une romance vantée par la très célèbre Colleen Hoover, à la plume et l'imagination à mille lieux de celle de Raine Miller ! Résultat des courses, une saga qui va virer vite fait de mes étagères. Peut-être trouvera-t-elle plus de succès auprès d'une lectrice plus indulgente que moi, avec mes trop nombreuses attentes. 

    À terme de ce tome la question se pose : poursuit-on la lecture de la saga en LC ? Dans ce cas, cela promets des beaux échanges sur les incohérences et clichés que nous risquons de rencontrer. Pour l'instant d'autres plus prometteuses nous attendent.

     

    The Blackdone Affair : Ne résiste pas LC

     

    Notation

     

     

    The Blackdone Affair : Ne résiste pas LCL'auteur :

    Nationalité : États-Unis 


    Biographie : 


    Raine Miller est auteur de romance. Elle écrit également sous le nom de plume de Vivienne Wilmont.

    "Blackstone Affair, tome 1 : Ne résiste pas" (Naked-The Blackstone Affair, #1), son premier roman, est publié en 2010.

    Elle est mariée et mère de deux fils. 

    son site : https://www.rainemiller.com/
    Twitter : https://twitter.com/Raine_Miller 

     

    La parenthèse : 

    Seule cette saga a été publié en France, les autres romans de l'auteure ne semblent pas avoir traversé l' Atlantique et pourtant l'auteure a pas mal de titres à son actif. 


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Mardi 20 Août à 18:30
    On se rejoint. Ça peut être une LC pour faire les mauvaise au moins l’auteure nous mettra pas au pilori elle ne erra jamais notre retour mdr
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :