• Un nouveau départ LC

    Un nouveau départ LCCassandra Lacour est une jeune femme au lourd passé. À vingt-deux ans, elle entre dans la vie active en faisant un stage chez Design & Co, entreprise dirigée d'une main de maître par Noah Beckham, à qui la vie sourit. Chaque nuit, ses vieux démons la hantent dans son sommeil et, chaque matin, elle s'efforce de vivre avec un fardeau insupportable. Pourtant très proche de son frère Mattéo et de son amie Barbara, elle n'a jamais réussi à se confier et n'accorde sa confiance à personne. Néanmoins, son charismatique patron va bouleverser sa vie, fissurant peu à peu la carapace qu'elle s'était forgée au fil des années. La vie l'a abattue, mais Cassie a décidé de se relever. Trouvera-t-elle son salut dans les bras de Noah, pourra-t-elle prendre un nouveau départ ?

     

    Editeur : Reine Beaux
    Genre: Romance  sentimentale contemporaine
    Date de sortie: 13/16/2016
    Prix du livre papier : Broché 15,00€
    Version numérique: 5,99 €
    ISBN: 2390061036  

     

     

    Un nouveau départ LCPlus cliché et thèmes vus et revus tu meurs. Bon c'est vrai que lire 80% de romances ça n'aide pas à trouver LE livre qui te surprendras en abordant des sujets pas encore traités. Pour autant le problème n'est pas là, il suffit à mon sens de mettre de l'émotion et raconter une histoire qui tient la route.

    Malheureusement je n'ai rien trouvé de tel dans cette romance, pour autant les idées sont là, juste mal exploitées. De plus si il y a bien quelque chose que je déteste par dessus tout dans une romance sentimentale c'est que, en 2 coups de cuillères à pot, nous protagonistes tombent dans les bras l'un de l'autre.

    Je dois reconnaître toutefois que l'idée de nous faire découvrir le passé douloureux de Cass, sous forme de cauchemars est original, cependant le plus aurait été de le faire avec un langage enfantin correspondant au personnage de l'époque.

    C'est aussi, là pour moi ou le bat blesse, le style trop littéral et trop scolaire pour moi pas vraiment adapté. Les dialogues de nos protagonistes ne correspondent pas à leur statut professionnel, qui parle comme çà ?

    Mille excuses, encore une fois mon critère "crédibilité " vient de se manifester. Pas moyen de chasser ce petit démon de mes pensées. L'aventure de nos 2 héros ne prend pas le pas sur mes exigences littéraires.

    Ok je vais passer pour la méchante de service, cependant je crois qu'il n'en faudrait pas beaucoup pour régler ce problème. Il suffit de savoir de quoi on parle. J'ai été également déçue par l'intermède New Yorkais qui n'apporte rien. A planter un décor, qu'il le soit bien. Vous visualisez New York ? Moi pas, et bien plus désormais que je connais la ville, il y a de quoi brosser un décor magique. S'allonger sur une pelouse de Central Park  qui, sous la plume de Clémence Lucas ,ressemble à une pelouse, ne me fait pas rêver de cet endroit mythique De plus je cherche encore " The jacqueline " qui est, soit un restaurant dans Grenwich village, soit le grand réservoir de Central Park, je n'ai pas réussi à savoir de quel endroit on parle.

    Que dire sur la fin et cette énigme, sur ces coïncidences qui pourraient être intéressantes si elles avaient été mieux traitées ?   

    Bref le tout est une histoire d'amour entre un patron et son employée, du déjà vu, une jeune fille au passé dont les révélations ne surprennent personne, le seul élément étonnant est la révélation de Noah et j'avoue n'avoir rien compris à la réaction de Cass.

    Un roman dans lequel je me suis ennuyée, et que j'ai fini par lire en diagonale, ce qui est très rare chez moi. Cependant l'intrigue ainsi que le style simpliste pourront plaire à un lectorat amateur de ce genre de romance. j'ai malheureusement trop d'attentes pour être satisfaite. Et je crois qu'il temps de varier mes lectures.  je vais même avoir du mal à lui attribuer une note je vais me contenter de dire comme dans Booknode " LU AUSSI"

     

     

    Avec Gaelle

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle Guitton
    Jeudi 7 Juin à 12:22

    C'est Clemence Lucas l'auteure.

    Pas de note? Hum hum hum. On a été trop gentille encore une fois. 

    Ta chronique est très encourageante et gentille.

    2
    Vendredi 8 Juin à 06:42

    bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :