• Unité d'élite Tome1 LC, SP

     

    Unité d'éliteIls se sont rencontrés dans le noir.
    Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
    Elle était Jessi. Lui, Woody.
     
    Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
     
    Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
    Elle croit son Woody mort.
    Leur histoire, fantasmée.
    Leur passé, enterré.
     
    Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes… 

     

    Editeur :  BMR
    Genre:  Romance
    Date de sortie: 02/03/2018
    Numérique : 9,99€
    ISBN:  9782016264928

     

     

    Unité d'élite

    Je remercie les Editions BMR et Loraline Bradern pour ce SP. Connaissant la plume de l'auteure pour la suivre sur Wattpad et avoir lu les premiers chapitres de ce roman,dans une version bien moins élaborée,  j'étais persuadée que la lecture serait plaisante. 

    Vais-je vous donner mon sentiment dès à présent, ou comme Loraline fais-je durer le suspens ? Je penche pour 2e choix.

    L'aventure débute en Somalie donc et le lecteur fait connaissance de nos 2 protagonistes durant leur internement dans cette sombre geôle aux mains de dangereux terroristes. Leur avenir est incertain et Jessi fait une demande surprenante à cet inconnu avec lequel elle partage sa cellule. Nous attendons donc LA scène et...

     Damned !

    L'auteure nous catapulte 2 ans plus tard dans une base militaire en Virginie. Le lecteur découvre la profession de notre héroïne qu'elle s'est efforcée, durant sa captivité, de cacher à ses geôliers  y compris à Woody.  Très rapidement entre en scène Benjamin le nouvel amour de sa vie. L'on pourrait penser que Jessi a tourné la page, et me voilà dressant des plans sur la comète. Mais Loraline Bradern va envoyer bouler toutes mes suppositions. 

    Oui Woody n'est pas mort , le résumé nous en informe, mais  Jessi/Sandy est convaincue du contraire. C'est à travers ses souvenirs que le lecteur découvre les événements qui se sont produits et les impacts sur la vie de la jeune femme.

    Donc Woody est vivant et une fois encore au fil des chapitres le lecteur se fait son petit film. Quelle mission va-t-elle les mettre en présence l'un de l'autre ? Que va-t-il se passer ? Si l'on s'imagine que ce rapprochement va être rapide, eh bien encore une supposition éronée.

    L'auteur maîtrise l'art du suspens, les effets de chute, les rebondissements. Elle nous tient en haleine, sous sa coupe en nous baladant  dans l'univers militaire. Elle nous présente les divers escadrons, les membres, nous parle de certaines de leurs missions passées qui les ont ébranlés et les ont changés à jamais. Un rapport avec la Somalie ? Euh a moins de connaitre la géographie sur le bout des doigts  le nom de certaines villes,( celles-ci  n'évoqueront rien pour pour moi), au point d'envisager un rapprochement quelconque, tout au moins au début de l'histoire. Le lecteur se demande quand  même si un des membres des Seals pourrait être Woody, mais l'étrangeté de la situation déboussole le lecteur et  ébranle ses convictions. Ne devraient-ils pas se reconnaître malgré tout ?

    En attendant de nous faire découvrir LA rencontre, l'auteure brosse un tableau précis de l'univers de l’armée et particulièrement de cette unité d'élite Les Seals. Loraline Bradern est pointilleuse. Elle nous offre des scènes de combat, de préparatifs, des armes utilisées détaillées de l'organisation. A croire qu'elle travaille dans ce milieu alors qu'il n'en est rien. On ne peut donc qu'admirer son travail de recherche dont elle fait preuve pour  nous offrir  une toile de fond réaliste, crédible, sans que pour autant alourdir le récit.

    Quant aux personnages charismatiques et  attachants, elle en brosse des portraits aux personnalités bien campées qui ne pourront que séduire le lecteur, et ce quelque soit le protagoniste principal ou secondaire.

    Un des plus grands talents de cette auteur est celui de mettre en place des saynetes très visuelles, particulièrement les scènes de combat. Le lecteur a l'impression de suivre un film d'aventure. C'est précis, réaliste et particulièrement bien détaillé.  Quant à la construction de l'intrigue est simplement géniale, bien plus élaborée que j'aurai pu l' imaginer, inattendue, maintenant le lecteur en haleine, addictif  jusqu'au dénouement et c'est sans s'en apercevoir que l'on y parvient. Pour moi d'une traite.

    Un roman donc qui fait référence  à un des plus grand corps d'élite du monde, donc avec de la testosterone à gogo, du sexisme et un peu de harcèlement aussi. L'auteure s'attache à nous en expliquer le fonctionnement, les interactions avec d'autres corpuscules comme la CIA entre autres. Fonctionnement complexe qui pourrait perdre le lecteur si Loraline ne maîtrisait pas son sujet et n'ajoutait pas des notes explicatives à toutes ses abréviations. Cependant les protagonistes sont nombreux  et je me suis un peu perdue entre les noms de codes, les vrais noms, les prénoms, surnoms (rien que 3 pour l’héroïne) que l'auteure utilise alternativement, par moment je ne savais plus de qui on parlait. Mais en fin de roman Loraline Bradern nous offre un petit récapitulatif, peut-être le mettre au début aurait été plus judicieux ? Enfin ce n'est que mon humble avis, perso il m'aurait peut-être permis de me les approprier plus facilement, parce que j'avoue avoir vraiment eu du mal par moments.

    Je voudrais aussi souligner quelques petits points de détails qui m'ont titillé, désolée je suis tatillonne :

    •  Est-il vraiment crédible que 1 homme et 1 femme soient enfermés ensemble alors que Jessi est séparée de ses compagnes ?
    •  Est-il possible que les membres des différents groupes ne se connaissent pas  alors qu'ils interviennent parfois de concert sur certaines missions ? De plus ici ils se retrouve à l’hôpital à un moment à visage découvert. Bon ce n'est qu'une broutille bien sur.
    •  Quant à l''enquête de Zora et Shana elle est cousu de fil blanc et semble un peu énorme et combien de chance que le membre du Seal recherché soit justement dans cette base. A moins que tous les Seals soient basés en cet endroit ?

    Bon peu importe finalement ce ne sont que les questionnements d'une lectrice pointilleuse, et l'aventure est particulièrement addicitive.

     J'en viens donc au terme de ma chronique et je conclurais en disant que cette romance est superbe, tant elle est complète. Un gros coup de coeur pour moi pour le style, la plume, l'originalité et les émotions ressenties, malgré toutes les réserves précédemment citées.

    Vous ne connaissez pas cette auteure dont c'est le premier roman ? N'attendez plus! Découvrez cette histoire très légèrement teintée d'érotisme qui séduira toutes les amatrices de romances. 

    Merci encore à BMR et Loreline. Maitenant il ne reste plus qu'à patienter pour le tome 2 et les autres à venir.

    A quand une version papier ? Cette série le mérite et je les veux dans ma biblio et dédicacés j'espère.

     

    Unité d'élite Tome1 LC, SP

     

    Coups de Coeur    

     

     

    Extraits citations

     

    "Elle tressaillit quand elle l’entendit marmonner :
    — Merde, une femme !
    Alyssandra grimaça. Il avait compris qu’il avait affaire à une femme. Il pouvait donc être tenté d’utiliser sa force contre elle, mais il risquait aussi de la sous-estimer… Elle devait le laisser prendre l’initiative pour pouvoir réagir en conséquence"

     

    "-(...) mais votre lieutenant a l'air d’avoir le visage plutôt fin et des mains assez petites pour un Seal. Alors si ce n'est pas un gosse,je pense que je suis en droit de me demander si ce n'est pas une nana

    - Tu as déjà vu des gonzesses  dans les rangs des Seals ? demanda Bulldog ?

    - Non, mais avec ces nouvelles lois sur l'égalité des femmes dans l'armée, tout est possible

    - Tu crois vraiment qu'une nana peut supporter  l'entrainement BUD ? " 

     

    "-(...) je ne suis pas d'accord ils ont droit de savoir qui ils vont chercher la-bas. Ils faut qu'ils sachent qu'elle est Phénix. Il faut qu'ils sachent que c'est elle qui a sauvé la vie de Tycoon (...)"

     

    © L. Bradern

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Mars à 10:32

    Coucou

    Alors je vais répondre à une de tes questions... Cela fait partie des infos qui ont été coupées à la correction éditoriales mais effectivement les Seals du DEVGRU, c'st à dire de l'unité 6 sont tous basés au même endroit. Les Seals sont basés sur 4 bases : toutes les unités impaires sont à Coronado sur le côte ouest et toutes les unités paires sont à Little Creek en Virginie et l'unité d'élite 6 est basée dans une annexe pas loin de Little Creek.

    Et pour ce qui est des rencontres entre escadrons, le Black Squadron est un peu à part car c'est l'escadron "de renseignements". Au départ c'était un escadron qui formait essentiellement les snipers puis il a évolué et est devenu un escadron de renseignements avec des membres sous couvertures dont certains détachés de la CIA, ce qui explique la présence de quelques femmes dans cet escadron très particulier, femmes qui sont souvent utilisées en couverture lors de la prise de renseignements et ces femmes ne sont pas réellement des Seals (souvent des agents détachés) puisque jusqu'il y a peu l'accès à la formation BUD des Seals était interdit aux femmes. cet escadron est donc un peu tenu à l'écart des autres à cause de l'aspect plus prononcé de "mise sous couverture" des missions de renseignements. Les autres escadrons sont des escadrons d'assaut.

    2
    Jeudi 15 Mars à 10:37

    merci pour ces infos Loraline

      • Jeudi 15 Mars à 10:40

        j'ai oublié de préciser à propos de l'hopital (si tu parles du moment après l'extraction de Tycoon)... normalement si tu relis bien et si ça n'a pas été coupé mais je crois que non) il est spécifié qu'ils ne sont pas à visage découvert, Jessi baisse son masque pour boire et le et le remet avant qu'Iceman déboule.

    3
    Gaoulette
    Jeudi 15 Mars à 10:54

    Je partage beaucoup de tes points Maribel. Je pense qu'une lecture papier m'aurait plus faciliter la tache à ma lecture. je me suis perdue avec tous ces personnages. Par contre un sacré chapeau à l'auteure pour sa plume et son travail de recherches.

    4
    Vendredi 16 Mars à 06:40

    intéressant ! bonne journée

    5
    Lundi 19 Mars à 08:13

    Bonjour Missnefer, ce roman semble captivant d'après ton article. Merci de ta visite chez moi. A très bientôt. Bisous.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :