• À première vue : LC

     

    À première vue : LCCertaines erreurs méritent d'être pardonnées
    Merit Voss sait qu'elle est une fille un peu bizarre. Elle collectionne, par exemple, les trophées qu'elle n'a pas gagné. C'est en voulant en acquérir dans une brocante qu'elle fait la connaissance d'un séduisant jeune homme, Sagan. Il lui plaît immédiatement mais elle va vite réaliser que la situation risque d'être un peu plus compliquée qu'elle ne le pensait et que l'alchimie qu'elle a cru percevoir entre eux, a peu de chances de se développer.

    Rien n'est jamais simple dans la famille Voss. Ses parents sont séparés officiellement mais vivent encore sous le même toit, celui d'une ancienne église désaffectée. Son père a épousé l'infirmière de son ex-épouse, qui l'a assistée lorsqu'elle a eu un cancer. Ses frères et soeurs ont des traits de caractère qu'elle n'apprécie pas et qui le rendent aussi étranges que leurs parents. Merit ne supporte plus cette famille dont elle juge sévèrement chaque membre.
    Mais, le pire est peut-être à venir quand elle découvre que les apparences sont peut-être trompeuses. Quand la vérité se dévoile, lorsque des secrets bien gardés commencent à émerger,
    Merit est confrontée à une tâche difficile : remettre toutes ses certitudes en question.

    Editeur :  Hugo Roman
    Genre:  Romance sentimentale,Young adult
    Date de sortie: 11/10/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 17,00€ 
    Version numérique:  9,99€
    Nombre de pages: 340

     

    À première vue : LCÀ première vue, cette famille est totalement dysfonctionnelle, ses membres tous aussi bizarres les uns que les autres : Mérit collectionne des trophées qu'elle n'a pas gagné quand quelque chose ne se passe bien dans son quotidien, sa jumelle ne fréquente des jeunes gens en fin de vie, les parents divorcés vivent sous le même toit, bien que le père soit remarié avec sa maîtresse du temps du cancer de sa femme,tandis que l'ex vit au sous-sol. Ils habitent, ou plutôt cohabitent, tant bien que mal dans une ancienne église  et un Christ sur la croix trône dans leur pièce à vivre.

    À partir de là, cela semble évident que Mérit soit perturbée et que les membres ne s'apprécient pas entre eux. Pour couronner le tout Merit est attiré par le petit ami de sa soeur qui vient rejoindre cette drôle de famille. Mais c'est l'arriver de Luck, le demi-frère de Victoria, la belle-mère, totalement inconnu de tous, qui va semer indirectement la pagaille.

    Car dans cette famille, on ne communique pas ou on se dispute. Mérit juge les uns les autres, à partir des à priori et des " A première vue". Comprendre les autres et pardonner pas vraiment leur mode de fonctionnement.

    Colleen Hoover va donc nous surprendre avec ce roman qui sort de ce qu'elle a l'habitude d'écrire. Après son Dark Romance, elle s'essaie à du Yong Adult et il faut avouer qu'elle maîtrise le sujet sur les comportements des ados.

    Si on y prête attention, les romances de CoHo ne sont pas si légères ni conventionnelles. Chaque roman a un thème précis, souvenons de Jamais plus par exemple avec son thème sur les violences conjugales, et contemporain.

    À première vue Merit est une ado et se comporte comme tel, elle juge sévèrement ses parents pour leur comportement inapproprié. Jusque là, pas étonnant. Qui accepterait de vivre avec l'ex maîtresse du père, pardonnerait à celui-ci d'avoir trompé sa femme mourante ? 

    Pour autant tout n'est pas ce qu'il parait. Car dans cette famille, de nombreux secrets  sont enfouis dans des placards. Mérit en est aussi la détentrice, enfin de presque tous. Car l'auteure va nous surprendre avec des révélations inattendues.

    Quand on est ado, tout prend beaucoup d’ampleur. Cependant dans cette histoire, notre petite caliméro est atteinte d'une pathologie que l'on a tendance à ignorer et ne pas comprendre. Pourtant les signes sont bien visibles, un peu masqués par ce comportement inhérent aux ados : tout les ennuie, ils  aiment traîner au lit, ils pleurent souvent pour un oui ou un non, ils ont des idées suicidaires sans pour autant aller jusque là, ils sont mal dans leur peau, ne s'aiment pas. Et Mérit a 17 ans !

    C'est Luck ,qui pour avoir lui même souffert de ce mal invisible, qui comprendra quel est le problème de Mérit. Une Mérit qui un soir de malaise va faire exploser la cellule familiale en révélant tous les secrets qui la ronge. 

    Même si la romance est présente, cette histoire va bien au delà de cette connexion entre Sagan et Mérit qui démarre sur un malentendu qui perdurera assez longtemps à cause des non-dits, et d'une communication défaillante.  

    C'est aussi à cause de tous ces secrets que les relations inter-communautaires sont difficiles et les liens sont conflictuels.  Certains non-dits exacerbent les A première vue, alors que, parfois, ils sont voulus afin de protéger les uns et les autres.

    Les personnages sont atypiques, contemporains, crédibles. Une famille qui semble loufoque si on n'envisage pas d'autres perspectives.

    Dans ce roman donc, Colleen Hoover pointe les à priori, les esprits étroits. Mais aussi l'intolérance, les difficultés de jouer au mieux son rôle de parents, l'altération des relations sur un malentendu qui aurait pu ne pas prendre autant de proportion si Utah s'était expliqué à Mérit, si chacun n'avait pas jugé la situation de son point de vue personnel. Car le problème est là : chacun a ses propres convictions et se persuade qu'elles sont les seules possibles et justes, il n 'envisage aucune autre perspective.

    Colleen Hoover sort, une fois de plus, de sa zone de confort. Pour moi c'est un défi réussi, mais j'ai le sentiment que, cette fois-ci encore, elle va dérouter certains de ces fans.  

    C'est un roman qu'il m'a fallu quand même digérer pour en faire une chronique et pouvoir partager mon ressenti.

    Une superbe approche de la vie d'une famille ordinaire, malgré ses bizarreries, qui a su me séduire, après m'avoir intriguée, car j'avoue m'être demandée où l'auteure voulait en venir. Un roman à limite intimiste qui déconcertera certains fans, je pense, tant il est différent de se précédentes histoires. La plume est toujours aussi addictive, les personnages aboutis,une Mérit un peu agaçante, un père touchant au final, et une belle-mère épatante, vu le contexte, et l'intrigue cohérente, la romance sympa avec son Sagan intriguant. Un récit narré par Mérit touchant et drôle parfois. Un air de la série  7 à la maison, avec des relations beaucoup plus complexes et plus crédibles, moins bisounours. Presque un coup de coeur.

     

    À première vue : LC

     

     

    Avec Gaelle dont j'ai hâte de découvrir l'avis.

     

    Extraits citations

     

    "- (..) je dis juste que les même choses peuvent arriver à 2 personnes sans qu'elles n'en éprouvent pour autant le même niveau de stress. On réagit différemment selon nos expériences" 

     

    "- (..) je me croyais au sommet du monde jusqu'au jour où j'ai eu l'impression d'en être tombé, de flotter à l'interieur pour finir par me retrouver en dessous"

     

    "- (..) on est pas sur Terre pour devenir une copie conforme de nos parents. La paix ne vient pas à chacun d'entre nous de le même façon"

     

    "- vous croyez que sous prétexte que je suis un adulte, je sais tout ? Vous croyez que je n'ai pas le droit de commettre des erreurs ?

     

    "- Alors tu es bisexuel ?

    - tout ça, ce sont des étiquette inventées pour des gens comme  toi qui ne peuvent saisir une réalité en dehors des rôles dévolus aux 2 sexes. J'aime ce que j'aime. parfois, j'aime les femmes, parfois j'aime les hommes. "

     

    " Toutes les erreurs n’entraînent pas forcement de conséquences. Parfois elle n’invitent qu'au pardon."

     

    © C.Hoover 


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle GUITTON
    Jeudi 8 Novembre à 12:07
    Elle est doueee je me demande Un jour si je vais la flinguer. J’aime tout ce que tu dis dans ta chronique qui est tres belle
    2
    Jeudi 8 Novembre à 13:47
    Je vais essayer de le lire.
    Ce sera ma troisième tentative avec l'auteur, si je n'y arrive pas, j'arrête définitivement
    3
    Lundi 12 Novembre à 11:36

    comme je ne veux pas lire ton avis sur le livre retour de l'ile, je lis tes autres critiques !! bizzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :