• La fille dans le brouillard LC Anne

     

     

    La fille dans le brouillard LC Anne

     

     

       Une jeune femme est enlevée dans un paisible petit village des Alpes. Le coupable est introuvable, et voilà que la star des commissaires de police, Vogel, est envoyé sur place. De tous les plateaux télé, il ne se déplace jamais sans sa horde de caméras et de flashs. Sur place, cependant, il comprend vite qu'il ne parviendra pas à résoudre l'affaire, et pour ne pas perdre la face aux yeux du public qui suit chacun de ses faits et gestes, il décide de créer son coupable idéal et accuse, grâce à des preuves falsifiées, le plus innocent des habitants du village : le professeur d'école adoré de tous. L'homme perd tout du jour au lendemain (métier, femme et enfants, honneur), mais de sa cellule, il prépare minutieusement sa revanche, et la chute médiatique de Vogel.

     

     

     

     

     

    Editeur : Calman-Levy
    Genre: Thriller psychologique
    Nombre de pages: 302
    Date de sortie: 31/08/2016
    Prix du livre papier : Broché : 20,50€ Poche 7,30€
    Prix du livre numérique:  14,99€
    ISBN:  2702160182 

     

    L'intrigue de ce roman est particulièrement effrayant. Le pouvoir des médias associé à un policier sans aucune intégrité ne recherchant que la gloire fait frissonner.

    Tout innocent peut devenir coupable et être jeté en pâture à la vindicte publique, puis devenir  à son tour une victime du système et les même personnes qui l'ont conspué s'apitoyer sur le sort immérité de ce simple présumé coupable, lorsque son innocence est reconnue.

    Cette analyse sociétale de notre auteur criminologue de métier est des plus réalistes, tout le monde se souvient de l' Affaire Outreau et de ses conséquences fatales pour les protagonistes et plus récemment l' Affaire Grégory.  2 Affaires particulièrement médiatisées.

    C'est donc dans un premier temps avec surprise que j'ai découvert que toute l'aventure semblait tourner autour de Vogel le maitre de cérémonie.L'enquête  sur la disparition d'Anna Lou Kastner n'est que la toile de fond de l'intrigue. C'est pourquoi j'ai, dans un premier temps été déroutée par la construction de cette histoire qui passe d'évènements à Avant la disparition, après, pendant, sans que pour autant l'on se penche vraiment sur la vie de la jeune fille et sur les raisons possibles de cet éventuel enlèvement. Puis le rythme s'accélère pour entrainer le lecteur dans un thriller psychologique des plus addictifs.

     Nous suivons un Vogel particulièrement  machiavélique, manipulateur au passé professionnel trouble.  l'on devine très vite que pour lui seul le résultat compte,la victime elle-même n'est qu'un élément dans cette affaire qui ne permettra qu'à redonner son blason pâlissant.

    La victime qui est-elle ? Anna Lou la disparue ? Loris Martini ?

    Au fil des pages Loris Martini semble cependant un suspect plausible tout comme le jeune Mattia. Un petit de pouce et le suspect devient coupable alors que rien ne laisse présumer que la jeune fille a été enlevée. De par son talent et ses accointances  avec les médias, Vogel maitrise le spectacle et tient le public sous sa coupe.

    Du moins c'est ce que l'on croit jusqu'au rebondissement final avec son feu d'artifice et notre commandant Vogel victime de sa propre vanité.

    "Le péché le plus idiot du diable est la vanité"

    Mais tout laisse présager qu'il n'y aura pas que lui.

    En conclusion je dirais que ce roman est prenant, angoissant, intriguant particulièrement et originalement construit, mode un peu déroutant au départ, mais très rapidement l'on se laisse emporter par la vague pour découvrir que la vérité est ailleurs.

    Cependant je reste un peu septique sur la crédibilité d'une partie de cette histoire, bien trop de conditionnels qui auraient pu faire capoter ce plan machiavélique.

    Donnato Carrisi m'avait séduite avec Le Chuchoteur et L'Ecorchée, ce roman est plutôt soft coté violence, bien plus thriller psychologique.

     

     

     

     

    Avec Anne

     

    Extraits citations

     

    "-le péché le plus idiot du diable est la vanité...mais dans le fond, quel intérêt d’être le diable si  on ne peut le faire savoir à personne"

     

    "-la justice n'est pas bonne pour l'audimat, mon ami. Elle n’intéresse personne."

     

    " A l’école de police, il avait appris une leçon. Que les victimes aussi ont une voix"

     

    "se débarrasser du passé n'était qu'une façon ne pas  d'admettre  ses propres échecs"

     

    "- c'est ce que font les journalistes : ils manipulent la vérité pour nous faire passer pour des plus méchants qu'eux"

     

    ©D. Carrisi

     

     

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Août à 10:56

    Merci pour ton avis et le mien va rejoindre le tien; tu viendras quand tu pourras.
    Bonne journée

    2
    Gaoulette
    Dimanche 13 Août à 13:22
    Je vais le lire cest sur mais plus tard. J'adore cet auteur
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Lundi 14 Août à 06:46

    Intéressant ! je testerai ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :