• Les porteurs tome 2

    Les porteurs tome 2Gaëlle est prête à tout pour que Matt redevienne un homme. Elle cherche de l'aide auprès des Naturalistes, mais côtoyer ce mouvement alternatif n'est pas sans risques? Ce deuxième volume déploie l'univers inquiétant du premier et prolonge la réflexion sur le genre, la bioéthique et la privatisation du vivant.

     

    Editeur : Thierry Magnier
    Genre:  Jeunesse Uchronie
    Date de sortie: 1/11/2017
    Prix du livre papier :  Broché : 14,90€ 
    Version numérique: 10,99 € 
    Nombre de pages :  330

     

     

     

     

     

    Les porteurs tome 2Comme tout lecteur de la saga, après un tome 1 déconcertant, j'attendais beaucoup de ce tome. Celui reprend la conclusion du précédent, et c'est un peu étonnée que je me replonge dans un retour en arrière et que je partage, la même suite d’événements vécus dans le tome consacré à Matt. Cette fois-ci du point de vue de Gaelle. Je craignais donc que cela soit un peu redondant. Il n'en est rien.

    Nous en apprenons davantage sur le groupe de dissidents qui luttent pour avoir le choix de leur mode de vie. Au décours des rencontres Gaelle découvrira une partie des secrets de sa mère.

    Dans cette société-post-apocalytique l'Etat est tout puissant et nous entrons donc au cœur d'un des thèmes centraux, avec un parallèle sur nos sociétés contemporaines dans desquelles, pouvoir rime avec argent, contrôle et manipulations.

    Dans cet Etat fictif, le gouvernement gère les naissances, impose un mode de soin, ses règles, exclu tout individu s'il ne les suit pas. Que devient-on quand on n'a pas d'identité reconnu ? Comment peut-on travailler se faire soigner ? Ca ne vous évoque rien ?

    Le lecteur découvrira à travers l'histoire de Floriane qui veut rester neutre pour l'instant, ( image d'un enfant qui ne veut pas grandir), qu'elle n'est pas libre de son choix, l'autodafé des livres symboles de la connaissance à travers les références au combat mené par une jeunesse rebelle,  et aux  citoyens résistants, qui se battent pour un autre mode vie. Nous vivons tout ceci à travers les rencontres de Gaelle.

    Nous rencontrons ainsi d'autres personnages et de nouveaux liens entre divers protagonistes. On s'y perd un peu parfois. D'autant que certaines rencontres sont surprenantes et peu explicités, comme l'entrée en scène de Filippi.

    Un tome riche en rebondissements qui pose un peu plus le thème des porteurs sans toutefois l'expliquer totalement. Quelques chapitres en dehors du récit de Gaelle apportent quelques éléments de réponse, d'autres consacrés à Josef, Idriss et Théodort restent encore un peu flous. On se demande où veut bien en venir l'auteure.

    Cependant, même du point de vue de Gaëlle, je ne parviens pas à adhérer à sa relation avec Matt  (personnage somme toute assez transparent, soumis,) et aux sentiments de ce dernier pour Lou.

    Le récit est très rythmé et passionnant, mais les personnages ne me touchent pas. Peut-être à cause du fait que les profils psychologiques des enfants hermaphrodites ne sont pas assez approfondis. Je ne parviens pas à comprendre ce qui les lient entre eux très tôt. Leur relation étant plus que fraternelle. Certes ,je devine que l'auteure souhaite privilégier l'importance de l'identité d'un individu, que l'on aime pour e qu'il est et pas  pour son enveloppe charnelle, cependant elle n'occulte pas l'alchimie entre certains personnages avec l'allusion aux contacts  physique, lors que certains sont asexués ou indéfinis. Et c'est là que je ne la crédibilité fait défaut.

    Un tome néanmoins particulièrement addictif, riche en rebondissements et en questions dont la plus importante : Les porteurs sont-ils vraiment les êtres déficients comme l' Etat s'obstine à leur laisser croire ?

    Réponses dans le dernier tome sur Lou ? Qu'un tome lui soit consacré en conclusion me laisse perplexe. Et c'est avec un peu d’appréhension que je vais me plonger dans le dernier opus, redoutant une déception.

     

    Les porteurs T1 LC

    L'auteure : 

    Les porteurs tome 2Nationalité : France

    Biographie :

    Catherine Cuenca : Auteure de concepts et scénariste d’animation depuis plus de 15 ans (TF1, F3, F5, M6, cabsat). Scénariste de Nevro Blues, jeu vidéo VR (en développement).
    Auteure du roman "Les Porteurs" sous le pseudo de C. Kueva, trilogie éditée par Thierry Magnier. Sortie du tome 1 en avril 2017.

     

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

     " la cécité lui avait enlevé bien plus que la vue, elle lui avait enlevé ses illusions. elle avait révélé la faiblesse des êtres humains, fragiles et soumis à m'absurde"

     

    "- pourquoi cette règle stupide ? Je ne veux pas jeter mon enfance au feu. Je n'ai pas besoin de tout bruler pour grandir "

     

    " Ils me demandent de me déguiser en fille, comme si c’était une robe à porter"

     

    © C. Kueva

     

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 17 Janvier à 11:26

    Merci pour ton avis, mais là, je laisse de côté.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Jeudi 17 Janvier à 13:47
    LADY MARIANNE
    bien de lire tes avis-- bonne continuation !
    3
    Gaelle
    Jeudi 17 Janvier à 14:02
    L’auteur apporte une crédibilité à son histoire avec le tome de Lou. J’ai eu du mal comme toi à comprendre où voulait en venir l’auteure mais j’ai réussi au tome 3
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :