• Sous le même toit LC Gaelle

     

     

    Sous me même toit LC Gaelle

     

    Le temps était clément, offrant cette lumière de début de printemps qui insuffle de la beauté jusque dans les décors les plus usés ; dehors, des hirondelles se chamaillaient bruyamment dans les haies. Sa première pensée lucide fut : « Cette maison est comme nous. Elle a été désertée, abandonnée. Maintenant, elle va veiller sur nous, et nous la ramènerons à la vie. »

    Lorsque son mari meurt sans crier gare, lui laissant une montagne de dettes, Isabel Delancey doit radicalement changer de train de vie. Elle n’a d’autre choix que de déménager avec ses deux enfants pour s’installer à la campagne, dans une maison de famille délabrée. Tandis que les murs s’effritent autour d’eux, et que ses dernières économies fondent comme neige au soleil, Isabel espère pouvoir compter sur le soutien de ses voisins. Elle ne se doute pas que sa simple présence au village a réveillé de vieilles querelles... Les vies s’entrechoquent, et Isabel va découvrir que faire de cette maison le « home sweet home » dont elle rêve est un combat de chaque instant.

     

     

    Le dernier Jojo Moyes, comment résister à cette proposition de LC avec ma binomette Gaelle ? Quand la plume de l'auteure vous emporte dans des romances émouvantes et réalistes, et qu'elle nous brosse des portraits plus vivants que nature, que les ambiances sont si travaillées que nous vivons le quotidien des protagonistes comme si nous y étions, qu'elle vous remue aux tripes avec des histoires qui n'ont cependant pas toujours des fins heureuses  ?

    C'est évident le lecteur fan de la plume fluide, poétique, de la puissance des personnages de Jojo Moyes ne peut pas résister. Mais après le coup de foudre ressenti à lecture d' Avant toi pour les personnages de Will et Lou , la barre est haute.

    J'ai eu un mal fou à entrer dans la première partite de l'histoire, dans celle ou l'auteure pose les bases de cette aventure. Le rebut est assez de concertant et l'on pourrais meme croire qu'il y une erreur de personnages sur le résumé

    La maison espagnole, cette ruine, objet de convoitise pour certains et juste un "toit"  pour d'autres se trouve être le personnage principal de cette histoire.

    Un peu trop à mon gout dans un premier temps et de descriptions en descriptions, de longues parties traitant de l'immobilier, je me suis même ennuyée. Le début est tellement de concertant que j'ai cru que le résumé ne  correspondait pas à l'histoire

    Cependant dans la première mi-temps l'auteur nous présente tous les protagonistes, en brosse des portraits physiques mais surtout psychologiques aboutis, nous attache à eux. L'auteure ancre son histoire dans un contexte réaliste : difficultés du quotidien, le deuil, les mensonges,vie commune et l'amour pour l'autre qui se délite, statut des uns et des autres, a priori bien plus présent dans un petit village dans lequel Isabel tout a sa passion, la musique , et à mille lieux des contingences matérielles dénote un peu.

    Dans un premier temps, elle en est même agaçante, malgré sa naïveté et son coté rêveur, son attachement inconditionnel pour un  violon, son coté immature.  Kitty, Thierry les enfants attirent la sympathie et la compassion bien plus que cette femme hors de la réalité.

    Que dire de Byron, ce jeune homme taciturne, droit et honnête à l'image entachée par son passé, l'opposé de Matt, froid et manipulateur ?

    Dans ce roman, nous allons partager l'histoire de plusieurs familles,  celle de Matt et sa femme Laura, celle d' Isabel et des ses enfants, et  celle de Byron. Des histoires qui vont se croiser, des vies qui s’entrechoquent, et nous allons assister à quelques psychodrames , particulièrement bien concoctés par l'auteure qui sait superbement nous surprendre au moment où l'on ne s'y attend pas.

    Donc après la lecture d'une première partie un peu longue et ennuyeuse, et je dit bravo maestro, l'auteure note après note, nous enchante avec une partition subtilement écrite pour nous scotcher comme elle sait si bien le faire.  Elle  est parvenue à me rendre addict à cette aventure, à ses personnages principaux et secondaires comme les cousins Henry et Asad, Anthony et meme Laura la femme de Matt, personnage que l'on  ne peut que détester bien sur. Quand au vieux Pottisworth, très peu présent cependant, quel bonhomme ! Que dire de la maison elle même ? Cette demeure ancestrale qui va bouleverser bien des vies ?

    Un roman surprenant à découvrir, pas un coup de cœur, mais cela sera-t-il possible après Avant toi ?

     

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    "une maison ne peut pas être la cause de tout. Les gens sont responsables  de  leur destin"

     

     

    "En quoi un foyer était-il constitué? Deux enfants endormis à l'étage, pour commencer"

     

    "-mais Anthony c'est ton père..

    (..)

    -Ça ne suffit pas en faire quelqu'un de bien "

     

    "Si vous voulez amuser Dieu, raconter lui vos projets"

     

    "il n'y avait rien de doux dans le chagrin. Il se fracassait  sur vous comme une vague puissante sur la rive et vous inondait, menaçait de vous engloutir"

     

    © J.Moyes

     

     

    Sous me même toit LC Gaelle

     

    22. Un livre dans lequel il pleut 

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaoulette
    Lundi 3 Avril à 18:46
    Tu me rassures toi aussi tu as eu du mal au début. Même avis Que Toi sur le résumé. J'ai hésité sur le 4
    2
    Mardi 4 Avril à 06:36

    je tenterai cet auteur ! bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :