• Et la femme domina... SP

     

    Une sacré prise de risques. On trouve très peu de relations D/s avec une femme pour dominatrice dans ce genre litteraire.

    Et la femme domina... SPDans la littérature BDSM, la soumise de service est presque toujours de sexe féminin. Pourquoi seules les femmes peuvent-elles être soumises ? Dans cette passionnante histoire, les rôles s'inversent.Maîtresse Anna va vous faire découvrir comment, pas à pas, elle va faire l'éducation de Luka pour en faire un parfait soumis. Luka va accepter épreuves et humiliations pour accéder au plaisir suprême.Une histoire où règnent souffrance et jouissance mêlée. Où la perversité de l'un fait le bonheur de l'autre.?

     

    Editeur :  Amazon Auto-édition
    Genre: BDSM
    Date de sortie: courant février
    Prix du livre papier : 
    Version numérique: 3,99€ 
    Nombre de pages :  316 1796 KB

     

     

     

     

    Et la femme domina... SPAyant déjà lu des romans de ce genre, c'est donc sans appréhension que j'ai accepté ce SP aimablement proposé par Coralie  Désiré, à la recherche de chroniqueuses pour son roman étiqueté Hard BDSM. Je la remercie au passage.

    On est loin des 50 nuances de Grey ! Et la femme domina s'adresse à un public averti. Pour s'y plonger, il ne suffit pas d'aimer les romances érotiques pour tenter ce genre d'expériences "littéraires, je précise".

    Parce que de l'érotisme on est loin. Ici, les scènes décrites, avec beaucoup de précisions, très très très visualisables, peuvent choquer, tant les pratiques sexuelles sont anti-conformistes, pour la majorité des gens. J'imagine.

    Pour couronner le tout, Coralie Désiré a choisi de faire de son personnage principal un soumis en apprentissage. Ici les rôles sont échangés. L'Homme viril, maître du contrôle, dominant dans la vie comme dans ses relations avec la Femme, cette figure correspondant aux codes de notre société contemporaine, prend la place généralement allouée à cette dernière.

    L'auteure maîtrise son sujet. Le texte est émaillé de détails sur des objets propres au BDSM, sur certaines pratiques  sexuelles, quelques peu insolites et pas forcement appréciées  que par les adeptes du D/s.

    Humiliations verbales et physiques sont au rendez-vous. Luka, notre soumis, perd peu à peu le contrôle de ses désirs (quoi que) pour répondre à ceux de sa maîtresse, glissant ainsi jour après jour, mois après mois dans une soumission totale, devenant l'objet sexuel, l'animal de compagnie, la femme, d' Ana, au gré des fantaisies de cette dernière, toujours sexuelles, bien évidemment. 

    Si l'aspect " soumission" est bien décrit, tant l'acceptation de Luka est totale, et ce besoin expliqué, l'aspect lien affectif qui explique cette capacité d'un soumis à dépasser certaines limites, aspect d'une relation BDSM revendiqué par les D/s, l'est beaucoup moins, voire pas assez, à mon goût. Peu abordé, ou mal, je ne saurais le dire, particulièrement du point de vue d'Ana. Le narrateur extérieur n'aborde pas ses sentiments.  Hormis le fait qu'elle a trouvé le soumis idéal avec qui elle va partager sa vie.

    Je ne suis donc pas parvenue à m'attacher aux personnages, à ressentir une quelconque émotion entre eux comme il m'est arrivé dans d'autres lectures du même genre. 

    Il manque ce "truc" puissant qui fait qu'un individu est capable de subir maltraitance physique et psychologique et qui transcende la relation D/s. Ce quelque chose qui va au delà de ce besoin d'être le jouet d'un autre, et du respect du dominant pour ce que son soumis lui offre. 

    Le récit est trop centré sur une suite de scènes de sexe, répétitives ais-je trouvé à longue, d'humiliations et de transformation de notre personnage qui se laisse dominer par ses envies, ses besoins, et porte une confiance absolue en Ana, qui se joue de lui et qui ne se dévoilera vraiment quand elle aura la certitude de sa totale soumission.

    Je ressors donc avec un avis mitigé de cette lecture, qui me laisse avec un goût d'inachevé, bien que l'on puisse penser, arrivé au dénouement, que l'auteure peut-être nous réserva d'autres surprises avec de nouvelles aventures de ce couple peu banal ! Premier roman de l'auteure dans le genre, qui je pense trouvera le moyen de nous surprendre dans ce style littéraire.

    Le style est plaisant, le vocabulaire adapté, l'on croise en chemin quelques coquilles et quelques fautes orthographes qui peuvent être aisément corrigés. 

    Néanmoins une approche intéressante et peu commune d'un univers encore un peu méconnu du public.

     

    Ps : Je ne suis pas très fan de la couverture trop cliché et au rouge trop flamboyant du texte.

     

    Et la femme domina... SP

     

    Le détail :

    Depuis le succès phénoménal de 50 nuances de Grey, le BDSM en littérature fait des émules.  L'occasion pour les adaptes de ces pratiques sexuelles de les revendiquer en prônant une relation basée sur la confiance et l'amour.  Ce que beaucoup ne peuvent comprendre mais qui ouvre la porte à la tolérance. Et j'avoue que suis admirative devant Coralie Désiré qui ose s'attaquer à un genre littéraire  qui ne touchera qu'un public curieux et ouvert d'esprit en offrant une approche de la soumission que peu d'auteurs ont abordée. Pourtant  la relation D/s avec homme pour soumis est une réalité.

     

    Et la femme domina... SPL'auteure :

    Nationalité : France 

    Biographie : 

    Mère célibataire de deux petits monstres, Coralie Désiré vit dans une petite ville très calme, sauf les soirs de foot.
    D’aussi loin qu'elle se me souvienne, elle a toujours aimé lire et écrire, et ce depuis son plus jeune âge. Son auteur préféré : les frères Grimm, pourquoi ?  peut-être  pour leur façon de raconter une histoire. Elle a réussi à transmettre ma passion à sa fille.
    Enfant, elle s’amusait à transformer des paroles en des textes totalement différents, complètement hilarants, écrivait des poèmes…, puis en grandissant elle commencé à vouloir écrire des histoires simples, qui n’ont pour l'instant pas abouti. Elle espère qu'un jour peut-être ...
    Plus tard elle découvre la romance sentimentale, puis l’érotique. Dès lors elle se met à écrire quelques textes qui, postés sur internet, suscitent un engouement inattendu. Ce qui la pousse à croire que pourquoi pas..
    Deux ans plus tard elle termine le premier tome de sa série « Le couple », édité chez Evidence Editions. Elle publie par la suite un recueil de nouvelles érotiques « Fantasmes », disponible sur Amazon. 
    « Et la femme domina » est son dernier roman avec une envie de changer les rôles et de bousculer les choses. Pourquoi seulement les femmes seraient-elles soumises ? 
    Son prochain livre ? « Le couple  Tome 2 »
     
     
     

     

    La parenthèse :

    Eh oui, comme de nombreuses lectrices, j'ai lu 50 nuances de Grey.  Suite à quoi, une "Babeliote" m'a conseillée de lire Je t'aime moi non plus de Max Heratz  et j'ai eu un énorme coup de cœur  pour ce roman qui vous plonge dans le milieu BDSM avec Welia et  Max. L'auteur de sa plume magique transcende une relation hors norme qui démarre avec l'apprentissage de l’héroïne et va très très loin dans le hard. Il en est de même dans À vif  autre coup de coeur, qui met ici  en scène un relation D/s MM. Dans ces 2 romans, l'émotion est très forte. Les sentiments y ont une grande place et c'est je crois ce qui m'a manqué ici. Dans un cadre plus léger qui se rapproche de ce roman avec sa relation Domina/Soumis (les curieux pourront s'y pencher) dans la saga Red Room avec  le tome Tu chercheras ton plaisir 

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Gaelle
    Mardi 5 Février à 12:14
    Je n’ai pas lu le livre mais je prends note de tes Remarques. Pour moi il est important que l’auteur quand il parle de ces couples non conventionnels soient montrés avec plus d’humanité pour montrer qu’il y a d’autres types d’amour. Pas besoin de faire un défilé de sexe. Par contre c’est super intriguant de mettre une femme dominante. J’en ai jamais lu
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :