• Falling: Lacey LCIl veut la soumettre à ses désirs. Une seule règle : du sexe sans sentiments... Lacey cédera-t-elle au fascinant billionaire ?

    Depuis toute petite, Lacey aime écrire. Romantique et passionnée, elle passe ses journées à rédiger des histoires érotiques dans lesquelles elle laisse libre cours à ses fantasmes. Pour gagner sa vie, Lacey est serveuse dans des réceptions privées. Un soir, elle découvre avec stupeur que son nouveau client n'est autre que le richissime Henry James, un homme arrogant, mais follement séduisant, qu'elle a déjà rencontré quelques mois plus tôt, et qui depuis l'obsède. Grâce à son immense fortune, le charismatique Henry obtient toujours tout ce qu'il veut, quand il le veut. Or cette fois, l'irrésistible homme d'affaires désire Lacey, dans son lit, sans limite... et surtout sans sentiments ! Juste du sexe. Cette proposition sulfureuse bouleverse la jeune femme : elle qui a toujours rêvé du grand amour, est-elle prête à se plier au jeu brûlant d'Henry ? En s'adonnant corps et âme aux plaisirs ensuels, ne risque-t-elle pas de se brûler les ailes ?

    Editeur :  Prisma
    Genre: Romance érotique
    Date de sortie: 18/01/2018
    Prix du livre papier : Broché 16,95€ 
    Version numérique: 11,99€ 
    ISBN: 2810418829 

     

     

    Falling: Lacey LCQue dire  de ce dernier opus de la saga Falling ?

    Un résumé prometteur et intriguant après quelques allusions sur le personnage d' Henry dans les précédents opus et résultat : un énorme flop pour moi. Trop d'attentes ? Peut-être ! Hate de lire l'avis de ma binôme Gaelle, afin de découvrir si je suis à coté de la plaque.

    A quoi bon mettre des synopsis  et des couvertures aussi suggestives si  l'histoire sulfureuse annoncée n'est pas au rendez-vous ? Ok ! je suis bien placée pour le savoir, il n'est pas évident de résumer une histoire, d'attirer le lecteur. Mais pour autant un résumé pour moi doit être en adéquation avec le contenu et là ... eh bien on est loin.

    Peut-être est-ce la raison de ma déception, avec ce sentiment d'avoir été trompée sur la marchandise, on se retrouve ici un peu comme dans l'opus de Scott. Ici même Henry laisse entendre des attentes particulières et ma fois, je les cherche toujours.

    En fin je me suis terriblement ennuyée dans ce tome, au point de survoler certains chapitres . J'ai trouvé cette romance fade, les personnages ne m'ont pas touchés, j'attendais plus d' Henry au final très peu présent. On assiste plutôt aux débats intérieurs de Lacey. C'est assez redondant d'ailleurs. Les interactions entre les protagonistes manquent de piquants. Les questionnements de Lacey m'ont agacé, je ne pourrais même pas dire qu'elle m'a énervée tellement je l'ai trouvée inconsistante.  Pour moi les personnages manquent de personnalité. Je ne leur ai trouvé ni force, ni faiblesse, ni passé intriguant pour stimuler l'aventure.  je n'ai meme pas trouve l'histoire d'amour crédible, surtout coté Henry.

    Les rencontres sont trop brèves et le récit comme je l'ai déjà mentionné tourne autour des réflexions de Lacey sur  cette relation impossible, avec une Elisabeth en soutien bien pâlichonne conseillère.

    Coté crédibilité , je relèverai aussi le comportement de "John", ce jeune homme rencontré dans les bureaux d' Henry. Quel mec dont la fille lui plait la jette dans les bras d'un autre ? et sait à un seul regard que Lacey est amoureuse de son  boss  ? Ils ne se connaissent pas !

    Désolée, mais pour moi une romance dans laquelle je n'arrive pas à entrer, une histoire d'amour a laquelle je n’adhère pas, une aventure sans grand intérêt avec aucun thème pour pimenter le tout. Le plus , c'est la plume de l'auteure qui est plaisante et fluide. C'est mon sentiment personnel, je laisse aux autres le choix de se faire leur opinion, la mienne plutôt sévère je l'avoue, mais je suis rassurée en venant de lire les avis sur Amazone, je ne suis pas l'extra terrestre de service. Qu'en sera-t-il de celui de ma binôme ?

     

    une note généreuse.

    1 et demi

     

     

    Avec Gaelle

     

     


    1 commentaire
  • Too Late  LCSloan serait prête à aller en enfer et à revenir pour les gens qu'elle aime. Et elle le fait, chaque instant de sa vie. Forcée à vivre une relation avec le dangereux et corrompu Asa Jackson, Sloan fera tout ce qu'il faudra pour être sure que son frère ait tout ce dont il a besoin. 

    Et personne ne se mettra en travers de son chemin. 

    rsonne, excepté Carter. 

     

    Editeur :  Hugo&Compagnie
    Genre:  New Romance Historique
    Date de sortie: 03/04/2018
    Prix du livre papier : Broché  17,00€ 
    Version numérique: 9,99€ 
    ISBN:  2755637625 

     

     

     

     

     

    Too Late  LCOn  ne passe pas à coté d'un CoHo, quel que soit ce qu'il s'en dit. Et il s'en dit, même Colleen Hoover s'y colle ! C'est pour dire que son dernier roman va faire des vagues parmi son fan club. Car en effet l'auteure ne fait pas dans la dentelle dans cette sombre romance , bien loin de ce qu'elle nous concocte habituellement, malgré tous les sujets forts qu'elle a l'habitude de traiter. C'est époustouflant et sublime !

    Eh oui, bien que les aventures de Sloan soient des plus perturbantes, que le contexte soit glauque, les scènes de sexe franchement déroutantes, peu romantiques, voire malsaines, CoHo parvient à nous tenir en haleine sous sa plume addictive.

    Chapeau bas Colleen  ! Car quand on a plutôt tendance à raconter des jolies romances avec des superbes happy end, il ne doit pas être évident de faire dans le Dark, quoique je reste dubitative sur  cette étiquette de Dark Romance que l'on attribue à ce roman.

    Oui Sloan est sous la coupe d' Asa, mais pas tout à fait comme dans de la Dark Romance. C'est une liaison complexe, certes, mais que vivent bien des femmes au quotidien, une relation des plus crédibles. Combien d'entre elles, dans la vraie vie, vivent-elles des situations semblables, partagées entre l'amour et la haine, avec des manipulateurs, des pervers narcissiques. ? Combien de  femmes démunies financièrement se voient contraintes de rester auprès de leur compagnon trop apeurées pour partir ? Beaucoup, beaucoup trop ! 

    Donc, je n'ai pas été déconcertée par le cadre, de plus j'ai déjà lu  de la Dark Romance, donc je sais à quoi m'en tenir. Et l'auteure nous met en garde en introduction. Alors, fans de CoHo , prenez-en note si ce genre vus rebute parce que c'est violent, force est de le reconnaître, le comportement de Sloan peut choquer, tout autant que celui d' Asa,  par son attitude passive et son consentement à des actes qui sont légalement condamnables, passez votre chemin ! Certains lecteurs vont penser que ce n'est même pas plausible et malheureusement ça l'est, et que trop. C'est pourquoi cette lecture n'est pas facile et pas pour les âmes sensibles. Eh oui, on est loin de Maybe someday !

    L'imagination de Colleen Hoover est sans limite, parvenant à créer ici des personnages sombres. Elle parvient à nous passionner, à nous émouvoir, même dans certains chapitres sur Asa. Étonnant ? C'est là tout le talent de l'auteure qui nous plonge dans un univers lugubre : drogue, viols, enquête, manipulations, dans lequel brille une petite lumière d'espoir, Carter sauvera-t-il Sloan des griffes d' Asa, de son emprise toxique, où cette attirance pour la jeune femme mettra la mettre en danger ?

    On tremble donc, on s'émeut, on espère, on essaie de comprendre le comportement d' Asa qui ne vit que selon ses propres règles et qui aime, passionnément voire obsessionnellement, Sloan, mais d'une manière, si brutale, possessive et dérangeante, qu'on ne peut comprendre. Il faudra aller jusqu'au bout pour saisir la personnalité perturbée de ce protagoniste. Cet amour est excessif, obsessionnel et les réactions exacerbées, effrayantes. Que se passera-t-il si ce sociopathe découvre l'alchimie qui lie "sa femme", SA possession avec son nouveau partenaire ? Le lecteur n'ose l'imaginer.

    De ce fait, comme l'auteure l'a annoncé, ce roman n'étant pas prévu pour la publication, j'avoue que rien ne promet les happy-ends qu'affectionne Colleen Hoover. Son introduction et l'allusion a plusieurs prologues et épilogues , bien au contraire sèment le doute dans votre esprit. Quand est-il alors ? :) Eh bien il faut aller jusqu'au bout pour le savoir et l'auteur joue avec nos nerfs avec de nombreux rebondissements et ce jusqu’à la dernière ligne

    L'auteur nous fait partager donc une relation nocive, toxique, avec des personnages bien campés, hors normes. On ne peut qu'admirer la force de caractère de Sloan, loin d'être faible comme l'on pourrait le penser du fait qu'elle accepte sans rechigner une vie qu'il lui déplaît. Elle le prouve dans une scène particulière dont je ne peux donner de détails sans spolier.

    Carter, est le personnage sur lequel on mise tous nos espoirs pour sortir Sloan de ce guêpier, cependant, ici l'auteur joue la carte de la force commune, et c'est avec Sloan qu'il faut compter. C'est elle le personnage principal de cette aventure qui ressent une ambivalence de sentiments envers Asa malgré ce qu'elle éprouve pour Carter.

    Colleen Hoover parvient avec brio à écrire une histoire dans un genre hors de sa zone de confort et je l'admire pour cette performance. Ce roman confirme le talent d'une auteure productive, un roman par an, qui réussi à séduire son public, romance après romance avec toujours des sujets nouveaux, des personnages attachants. Bravo Colleen, moi j'adore cette romance, un coup de cœur pour moi pour ce récit à 3 voix, Sloan, Carter et Asa, qui va je suis sure être sujet à débat. Continuez donc à nous surprendre. 

     

    Too Late  LC

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

    "peu importe comment ma famille se constitue. Ce qui compte, c'est que c'est ma famille. Elle et moi et notre fils."

     

    "-le monde ne nous doit rein. On prend ce qu'on reçoit et on essaye de faire au mieux" 

     

    "je sais que ses déclarations sont aussi authentiques qu'on faux biller, mais je mentirais si je disais que je je n'aime pas un peu les compliments"

     

     " l’amour vous trouve dans les tragédies.

    C'est effectivement là que Carter m'a trouvée. Au cœur d'une série de tragédie..."

     

    " -l'amour ne naît pas des rires qu'on partage. l’amour ne naît  même pas de ce que l'on peut avoir en commun. De toute façon l'amour ne se définit pas plus qu'il ne se trouve, d'une manière ou d'une autre, dans le bonheur qu'il apporte (...). L'amour ne se trouve pas, il vous trouve." 

     

    "je creuse de plus en plus profondément le trou qui va m'engloutir"

     

     "Je ne savais pas que l'enfer scintillait comme ça"

     

    "Quand une femme va voir ailleurs c'est purement mental. elles sont guidées par leurs émotions, leurs sentiments. (...) Une femme et homme, ce n'est pas pareil ainsi le veut Dame nature. "

     

    " je ne me rappelle avoir aimé a vie avant qu'il n'y soit entré"

     

    "- qu'est ce que ça peut faire d’être en retard à un cours quand on se bat pour nos vies ? pas grand chose."

     

    " l'idée de pouvoir corrompre un être aussi exquis en devenant complètement obsédante"

     

    "- peut être que tu l'as aimé. Mais l'amour a besoin de respect pour survivre. Et tu n'en éprouves aucun pour lui"

     

    "et là enveloppée dans ses bras, scrutée avec une telle intensité, je ne sais si je je devrais me sentir aimée ou terrifiée. Sans doute un peu les 2"

     

    "il faut arriver à sauver les apparences en faisant comme si je devais la vie à Asa, alors qu'il ne fait que la gâcher. Ce qui ne m’empêche pas de l'aimer"

     

    © C. Hoover


    3 commentaires
  •  

    On Dublin street : Scotland StreetShannon MacLeod a toujours opté pour le mauvais type d'homme. Après avoir dérivé d'une relation toxique à l'autre, son dernier petit ami lui a donné un réveil de la pire façon possible. Son monde brisé, elle s'est juré de rester loin des hommes, en particulier des bad boys. 

    Cole Walker est exactement le genre que Shannon veut éviter-magnifique, tatoué, charmant et arrogant. Mais derrière son apparence rude se cache un homme bon qui est prêt à trouver "la bonne". Il est déterminé à tirer Shannon de sa solitude imposée et à gagner son cœur. 

    Alors que Shannon s'ouvre face à la dévotion constante de Cole, la passion entre eux s'allume à des niveaux enflammés. Mais lorsque le passé de Shannon revient la hanter, ses craintes peuvent détruire la confiance que Cole a construit entre eux et les déchirer pour de bon. ...

     

    Editeur :  J'ai lu
    Genre: Romance contemporaine
    Date de sortie: 12/07/2017
    Prix du livre papier : Broché 14,00€
    Version numérique: 11,99 €
    ISBN:   2290125008 

     

    On Dublin street : Scotland Street5e tome de la saga On Dublin Street de Samantha Young débutée  en janvier 2014, un bail ! Sous le charme des premiers protagonistes, j'ai poursuivi ma lecture de cette saga jusqu'au tome 3, puis je suis passé à autre chose. C'est le risque quand il faut attendre trop longtemps pour lire les opus suivants. Et, je n'ai pas fait les choses dans l'ordre. Non, je suis passée du tome 3 au 5, et ceci sans raison aucune. Cependant, ce n'a pas gêné ma lecture, cette saga peut se lire sans ordre particulier après avoir lu le premier volet, chaque tome étant consacré à un personnage précis. Ici, Cole, le frère de Johanna rencontrée dans le tome 2. Cole n'y était qu'un enfant. L'idée de le lui concocter une aventure est originale et de ce fait nous retrouvons autour de lui, la tribu, avec tous les personnages des opus précédents. Bon, c'est clair qu'il  est préférable de les suivre dans l’ordre de parution, pour une meilleure compréhension.

    Cole adulte est particulièrement séduisant, dans tous les sens du terme, mais sa profession, tatoueur, super sexy de surcroît, renvoie une image erronée de sa personnalité. Un Bad boy, c'est ce que voit Shannon quand elle le regarde, dès leur première rencontre, le mec dont il lui faut se méfier, le genre de mec pour lesquels elle a un penchant notoire et dont la dernière relation a été plutôt néfaste à son équilibre mental avec des conséquences fâcheuses sur ses liens  familiaux. 

    Une première rencontre qui n'en n'est pas une, puisque que les 2 jeunes gens se sont croisés durant leur adolescence. L'alchimie qui les avaient attirés l'un vers l'autre durant cette brève rencontre existe toujours.  Afin de tenir à distance Cole, Shannon fait mine de ne pas s'en souvenir. mais, elle ne dupe pas le jeune homme. Elle ne sera pas tendre avec le jeune homme, alors que les intentions vis à vis de la jeune fille sont plus qu'honorables. 

    Préjugés, à priori, violence faites aux femme, manque de confiance, emprise manipulations psychologique, reconstruction, sont les thème forts du roman. Mais également, l'amour, l'amitié, l'esprit de famille. Des sentiments que Shannon ne connait pas.

     Persuadée que  le bonheur ne dure jamais longtemps, sujette aux doutes, au manque de confiance en elle et en les autres aussi, Shannon parviendra-t-elle à croire aux sentiments de Cole à son endroit ?

    Fera-t-elle les bons choix au nom de l'amour familial, au risque de perdre ce qu'elle a de plus précieux au monde ? 

    La plume de l'auteure est fluide, plaisante et addictive. Cependant, il manque un je-ne-sais-quoi, par rapport aux autres opus. Bien que sous le charme de Cole, ce petit quelque chose qui fait toute la différence pour vous émouvoir, ou des personnages trop lisses à mon gout, peut-être, malgré des passés et des épreuves difficiles vécues par Shanon, ont fait que j'ai eu du mal dans cette histoire.

    Néanmoins l'ambiance familiale, les relations amicales donnent l'illusion, d'un groupe d'amis crédibles, d'une famille que l'on aimerait bien intégrer d'autant que l'auteure nous incite à voir au delà des apparences, nous pousse à nous interroger sur nos choix. Quelle aurait été la vie de Shannon si elle avait choisi une autre route, le soir de sa toute première rencontre avec Cole ?

      "Tandis que son tas de ferraille m'éloignait de Scotland Street, j'avais l'impression que le destin venait de me tendre 2 verres et que comme une idiote, j'avais bu dans le mauvais."

     

     

    On Dublin street : Scotland Street

     

     

    Extraits citations

     

    "- Alors, es-tu un héros, Cole Walker ?

    - Qu'est-ce qu'un héros, au fond ?

    - Quelqu’un qui sauves les autres, je dirais.

    -Ouais, sans doute

    - Et donc, est-ce que tu sauves les gens ?

    - Je n'ai que 15 ans. Laisse moi le temps"

     

    "Rien n'est comparable à la peur que l'on éprouve au fond des tripes quand on a blessé quelqu'un à qui l'on tient. Et plus le temps passe sans que rien ne soit résolu, plus cette peur se transforme en un véritable bouquet de nerfs"

     

    © S. Young


    2 commentaires
  • Devil night Tome 1 Dark romanceLeur amour peut les sauver… ou les détruire.
    Michael Crist. Un nom qui fait frissonner chaque fille de notre petite communauté privilégiée de la côte Est. Moi comme les autres. Sauf que moi, ce n’est pas sa beauté à couper le souffle ou le fait qu’il soit riche et adulé qui me fascine – enfin, pas seulement. Non, moi, c’est la noirceur que je devine sous sa carapace dorée. La violence dans son regard noisette. Son mépris pour les règles, les lois, la morale. Ce miroir permanent de tout ce qui est noir et sombre au fond de moi. En dix-neuf ans, Michael ne m’a jamais jeté un regard. Mais, le jour où il s’intéresse à moi, je ne sais pas si je dois être excitée… ou terrifié

     

    Editeur :  Harlequin
    Genre: Dark Romance
    Date de sortie: 08/02/2017
    Prix du livre papier : Broché 14,90€
    Version numérique: 9,99 €
    ISBN:  2280364344 

     

     

     

    Devil night Tome 1 Dark romanceC'est sur les conseils de ma binome, Gaelle, que je me suis lancée dans cette aventure avec l'idée de pouvoir la rejoindre pour la lecture du tome 2 de cette saga de Pénélope Douglas. Auteure dont je découvre la plume avec la lecture de ce roman. Ce tome traînait dans ma PAL depuis un moment déjà.

    J'avoue que pour avoir déjà d'autres  romances du genre, j'avais quelques idées en tête sur à quoi s'attendre. Cependant Penelope Douglas se distingue des autres auteurs avec sa propre approche du thème. Son oeuvre est moins centrée sur le sexe, et plus sur  la manipulation psychologique. Cependant toutes les règles de la Dark romance ,( suivre le lien si vous voulez en savoir plus sur ce genre) sont respectés : violence psychologique, manipulation, vengeance, haine, amour. Bon, un genre que tout le monde ne peut pas apprécier c'est certain.

    Cependant les histoires de vie ne sont pas toutes de belles romances gluantes de guimauve, elles sont parfois sombres, basés sur la domination d'un des partenaires et je défi quiconque de prétendre que ce n'est pas la réalité. 

    Pénelope Douglas maîtrise donc le genre, son roman est monstrueusement démoniaque et savamment orchestré.

    Ericka est sous le charme de Michael depuis toujours, quant à lui c'est attraction n'est pas réciproque, la jeune fille semble l'agacer au plus au point et ils ne jouent pas dans la même cour. Il l'ignore donc jusqu'à cette fameuse Devil Night.  Nuit durant laquelle Ricka fait preuve d'audace et va rejoindre les 4 cavaliers dans leurs délires, mais les événements les entraînera malgré eux vers une fin imprévisible qui les changera tous à jamais. Le jeu perpétuel auquel ils jouent va,  cette fois-ci, mal se terminer.

    Dans ce récit à 2 voix, celle de Ricka  et Michael, nous suivons nos protagonistes entre présent et passé, plus exactement  durant la Devil Night, jusqu'à ce que les événements du présent s'expliquent.

    Manipulation, harcèlement, provocation, mensonge, trahison, tout est dosé à point pour faire  frissonner le lecteur et le tenir en haleine jusqu'au dénouement.

    Une approche donc originale, cependant je dois signaler une petite déception de ma part, tout se joue pour moi un peu trop vite.   J'aurais apprécié plus de suspens, avec des tourmenteurs  agissant plus longtemps. Quant au rebondissement quant éclate la vérité, là encore, le revirement  de position de nos protagonistes  sont à mon sens bien trop rapides. OK la miss tatillonne est de retour face à ses attentes personnelles qui s'attendait à plus de pression sur Ricka.

    Cependant coté noirceur des personnages le lecteur est servi, l'auteure dépeignant une classe sociale avec ses ados qui s'imaginent au dessus de  tout, allant au bout de leurs désirs sans songer aux conséquences, à la morale, jusqu'à ce que leurs méfaits les rattrapent.

    Justice, trahison, jalousie, amour contrarié, violence, Pénelope Douglas dose savamment ses ingrédients  et de sa plume fluide et addictive nous tient sous sa coupe,  nous liant à ses Cavaliers  et leur Reine, car Ericka va révéler  une autre facette de sa personnalité. C'est ainsi que nous découvrirons qu'elle a été le déclencheur pour  Michael, et il suffira d'une étincelle pour l'embraser elle même et mettre à jour sa vraie nature.

    En toile de fond, de ce qui pourrait sembler une simple romance,  se profile des thèmes importants tel que la quête initiatique d'un ado qui cherche a se positionner, à la recherche, de reconnaissance, d'amour filial, d'admiration, de pouvoir et cherchant à construire et asseoir sa personnalité, à se définir par ses propres règles et non pas celles des autres.

    "les règles, les contraintes, les attentes et ce qu'on considère comme acceptable... tout ce qui me retient a été crée par les autres. Ce sont les contraintes des autres. Les règles et les attentes des autres"

     Mais pour autant les moyens utilisés doivent être-t-il contraire à la morale ? De même l'auteur interroge sur le comportement d'une génération pour qui tout est dû. Et soulève ainsi une problématique de mode de pensées.

    - vous parlez d'une génération ingrate, dont la vie tourne autour de la technologie que le votre nous  a donné. je ne crois pas que ce soit une perceptive valable.(...)

    - C'est comme  emmener son enfant chez le concessionnaire pour lui acheter une voiture et se mettre en colère  quand il  choisit une.

    (...) Selon lui, notre génération pensait que tout lui était dû mais c’était plus compliqué que ça.

    - mais ils ne savent pas apprécier ce confort, (..)

    - parce que  ce n'est pas du confort pour eux. C'et la norme. Leur référentiel et différent du notre."

    L'auteure brosse donc un tableau peu reluisant de ces jeunes gens, auxquels on ne reste pas pourtant indifférent. Mais peuvent-ils impunément  perpétuer de mauvaises actions  au nom de la liberté d'action ? Il faut croire que non puisque malgré leur statut social, le pouvoir de l'argent une seule nuit et un concours fâcheux de circonstances  va les projeter en enfer et les changer à jamais. Pour le meilleur  ou pour le pire ?

    je remercie Gaelle ma jumelle pour m'avoir incité par sa chronique à me laisser tenter par cette lecture,une romance sombre mais pas autant que l'on pourrait penser et pas que. Presque un coup de cœur.  Ainsi je vais pouvoir la rejoindre sur la suite des aventures du groupe avec celle de  Kai dans le prochain opus au résumé intriguant. 

    Une saga en 4 tomes  que nous allons suivre, c'est certain.

    Ps la couverture est superbe et je la préfère à la VO.

     

    Devil night Tome 1 Dark romance

     

    Extraits citations

     

     

    "elle me déchirait, et ça m'était égal. Je voulais bien brûler si c'était par elle"

     

    "nous ne sommes pas obligé de vivre dans une réalité inventée par un autre"

     

    "nos écorchures et nos bleus, nos tatouages, nos cicatrices, nos sourires et nos rides racontaient notre  histoire, et je ne voulais pas d'un morceau de papier immaculé. Je la voulais elle et tout ce qu'elle était. Au moins pour ce soir"

     

    "l’Intérêt d’être une fille discrète, c'est que personne ne vous connait jamais vraiment, ce qui vous laisse l'avantage de la surprise, si vous décidez de changer  de cap comme dans des situations  comme celle-ci"

     

    "- mais travailler dur forge le caractère, a objecté le professeur en réponse à l'étudiant. Le respect n'est pas un droit inné. On apprend la patience à la valeur de la lutte." 

     

    "mauvaise actions et mauvaise graine, qu'importe que la maison se délite du moment qu'elle est jolie "

     

    © P. Douglas


    2 commentaires
  • Il était une fois : Ellie LCDepuis que le prince Nicholas est entré dans la vie de sa soeur Olivia, l'existence de Ellie a basculé dans un conte de fées moderne. En dehors des paillettes et robes de princesse, la jeune New-Yorkaise a notamment fait la connaissance du sulfureux et sexy Logan, son garde du corps attitré. Pendant des années, Ellie a eu le béguin pour Logan, mais elle a toujours pensé, que l'attention qu'il lui portait faisait partie de son travail. Lorsque la reine encourage Ellie à suivre les pas de sa soeur et à trouver un bon mari : au moins un duc ou un marquis... Ellie se rend compte son attirance pour Logan est de plus en plus forte et irrépressible. Logan est né du mauvais côté, il vient d'une famille hors la loi, mais il recouvre ses tatouages et ses cicatrices avec un costume respectable. Il est beau, loyal et sexy. Et n'importe quelle femme serait fière de le présenter à sa famille... mais il n'a d'yeux que pour une seule... Pendant des années il l'a protégée et pris soin de Ellie et il donnerai sa vie pour elle, mais leur amour est impossible. Tout le monde connaît les règles des gardes du corps : ne jamais se laisser distraire, ne jamais la perdre de vue et jamais au grand jamais... tomber amoureux.

    Editeur :  Hugo&Compagnie
    Genre: New Romance
    Date de sortie: 05/04/2018
    Prix du livre papier : Broché 17,00€
    Version numérique: 9,99 €
    ISBN:  275563278X 

     

     

    Il était une fois : Ellie LC3e et dernier tome de la saga Il était une fois avec Ellie. Ellie la petite sœur fantasque de Liv et Logan, le très sérieux bodygard. Un histoire à la Kevin Coster. Quand on est tombé sous le charme de Kevin, forcement on fond pour Logan, le très sexy garde de corps de Nicholas qui va s'en séparer, un temps, afin que celui-ci veille sur la jeune Ellie.

    Après la lecture du premier tome avec toutes ses petites allusions sur l'attirance que suscite notre mâle, forcement j'avais des attentes.  J'étais sous le charme de nos 2 protagonistes. 

    La mission temporaire de Logan va perdurer puisque la liaison entre Nicholas et Liv se solde par un mariage. Le lecteur va donc suivre le couple  Logan/Ellie sur plusieurs années (5 ans) et voir ainsi grandir les sentiments de nos personnages au fil des chapitres.

    Emma Chase étonnement débute son histoire 5 ans après la rencontre dans un épilogue qui tient déjà le lecteur en haleine, puis elle nous bascule dans le passé jusqu'à ce que nous revenions à la fin de l'épilogue. J'ai apprécié cette approche.

    Nous suivons donc le quotidien d' Ellie de ses années lycée, en passant par les années universitaires pour finir au royaume de Wessco avec la reine mère et des projets grandioses pour la jeune fille. Une jeune fille qui sait ce qu'elle veut et que la reine peinera à manipuler.

    Les scènes quotidiennes sont savoureuses sous la belle plume de l'auteure. Le récit est 2 voix, celui d' Ellie et de Jordan. Ce mode narratif nous fait connaitre les sentiments, les émotions de Logan et nous révèle un pan de son passé,de sa vie personnelle.

    Comment ne pas tomber sous le charme de Logan, outre son physique ravageur qui émoustille Ellie, il possède toutes les qualités dont rêve une femme, protecteur, loyal, réservé, attentionné. De part son statut il adopte une position un peu distante mais l'on comprend vite qu'il veut se protéger de cette  attirance pour la jeune fille  à laquelle il se persuade ne pas pouvoir prétendre. 

    Emma Chase dépeint de manière très touchante cette relation et cette alchimie entre les 2 jeunes gens, brossant un tableau de Logan qui nous le rend de plus en plus attachant au fur et à mesure que le lecteur avance dans l'histoire. Une romance très belle, féerique, sans tension ni provocations avec des personnages touchants, avec un personnage féminin mature qui ne jette pas sur Logan comme on aurait pu l'imaginer.

    Bien que l'histoire soit centré sur Ellie et Logan, nous retrouvons bien sûr les autres portagonistes qui nous réservent quelques surprises, y compris la Reine Lenora. 

    Une romance qui évolue donc en douceur et on en oublierait presque que c'est de la New Adult jusqu'à ce que l'auteure se rattrape quand notre Ellie pétillante et décidée pousse Logan dans ses retranchements et parvient à le faire céder. Je me suis dit : enfin,Logan lâche prise, j'avoue que le pauvre pris entre devoir et sentiment, ce ne fut pas facile. D'ailleurs Emma Chase met en avant les risques  d’échec dans les couples de différents statuts sociaux  et heureusement que Nicholas et Liv sont là pour soutenir les amoureux.

    L'auteur nous surprendra par quelques rebondissements inattendus qui feront vibrer nos petits cœurs et ajouter un peu de piquant à ce doux conte de fée moderne.

    Des attentes satisfaites pour ce tome avec tous les ingrédients pour faire rêver. Une superbe conclusion pour cette saga dont le première tome ne m'avait pas vraiment convaincu. Un coup de coeur pour moi

    PS une couverture très belle qui toutefois ne correspond pas à l'image d' Ellie, quant la version VO elle est waouh  sexy! 

     

     

     

     

    Il était une fois : Ellie LC

     

     

     

     

    Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

    "Toucher Logan est une drogue, une addiction, même si j'essaie de ne pas m'emballer. Savoir qu 'il est là et qu'il nous protège comme un ange gardien puissant et invincible suffit à me calmer et, comme toujours, je me sens chérie et en sécurité"

     

    "Ma mission est de protéger la jeune femme. Son corps et son cœur. Non seulement, je suis doué pour mon travail, mais je veux la protéger, parce qu'elle est gentille et intelligente.. Et puis merde.. Il faut bien que quelqu'un se soucie d'elle."

     

    " La vie nous change sans qu'on s'y attende. Elle change nos désirs, nos rêve, et exauce des voeux qu'on osait  à peine formuler"

     

    © E. Chase

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique