•  

    Burning dance    Le passé peut laisser des traces bien plus profondes que quelques cicatrices sur le corps. Sin, en perpétuelle fuite de ses démons, en sait quelque chose.

    Elle arrive bientôt à bout des promesses qu'elle a juré de tenir. Il ne lui en reste plus qu'une à honorer avant d'être libérée. Pour ça, elle doit atteindre la finale du plus grand concours de danse des Etats-Unis.

    Rien ni personne ne la fera dévier de son objectif. Pas même ses nouveaux colocataires, et surtout pas Jolan !

    Mais si un ancien serment venait tout bouleverser ?

    Ouvrir les pages de cette New Romance, c'est accepter de ne pas en ressortir indemne.

    Percutant, incisif et passionné, découvrez le nouveau coup de cœur de Fyctia et Nisha Editions

     

    Editeur : Nisha ( 10/11/2016)  
    Collection : Diamant noir
    Langue : Français
    ISBN 2374133966   
    Prix éditeur : 16,99
    Disponible en e-book :  

     

     

     

    A force d'en voir la pub sur Facebook je me suis laissée tenter

    En toile de fond la danse et cette préparation au DOTY , ce concours de danse crew célèbre aux USA.

    Bien de ce monde je connais rien, donc je le laisse transporter dans cet univers inconnu dans lequel la musique et la danse est un art par l’intermédiaire duquel un danseur puet parler aux autres avec son corps.

    L'intrigue est particulièrement nouvelle et d'une grande originalité.

    Sauf que les trop nombreuses scènes de sexe cassent le rythme de cette magnifique romance dramatique émouvante.

    Est-il vraiment nécessaire  de nous les faire partager dans le détail, ( je dis bien dans le détail, parce que je comprend la place du sexe chez Jolan, il détermine sa personnalité et l'évolution de son personnage), un trop grand nombre de fois ?

    Que dire du langage cru de nos protagonistes ? Eh bien j'avoue qu'au bout de 455 pages, j'étais gavée de sexe et de vulgarité.

     Une fois encore je déplore ce besoin de remplir des pages et des pages de passages inutiles alors que le thème principal est tellement fort qu'il n'a besoin de rien pour séduire le lecteur.

    Les personnages sont attachants, touchants avec leurs passés qui déterminent ce qu'ils sont. Certains plus que d'autres bien sur, mais tous on leur place dans cette aventure.

    L'on devine assez vite le passé de Sin, et les liens qui lient Old et Jolan. Mais ce n'est pas le plus important. Non le plus important est l'évolution de la relation Sin/Jolan et la place des promesses.

    Que dire du final ?

    C'est waouh ! C'est émouvant à vous nouer la gorge.

    Je me demande si C. S. Quill connait le milieu de la danse street, parce que quand elle s'y colle, le résultat est convaincant, enfin pour moi qui n'en connait rien. Je regrette que le thème de la danse, bien que présent soit toutefois un peu négligé au profit des scènes de sexe, car c'est une romance plus  centrée sur le sujet que j'attendais.

    Il faut toutefois reconnaitre que l'auteure se rattrape bien à la fin et j'avoue avoir été scotchée.

    Bien que j'ai trouvée un peu trop long la version intégrale, et avoir du donc faire avec les scènes érotiques trop nombreuses de mon point de vu, je me suis laissé transporter au fil des chapitres de cette aventure plutôt intense, narrée par plusieurs protagonistes, Sin Jolan, Erin, Paul, Cathy et petit bonus Carlos et Brennan en fin de roman.

     

     

    Extraits citations

     

    "- j'en pouvais plus de ce cahier de malheur tu sais mais au final, comme tu tu le disais toujours, tenir une promesse c'est rester en vie"

     

    " L'amour pour moi c'était Erin et seulement Erin. Je  ne peux  le décliner en dehors d'elle"

     

    " Elle ne sait pas ce qui l'anime. Mais son souffle a le gout de la vie."

     

    " les émotions  profondes  qui y sont lires s’essoufflent et s’évanouissent avant d'arriver à mon ale. Je suis une sorte d'hybride entre une accro au sexe  et une nana blasée"

    © C.S Quill

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires
  •  

    Red Room tome 7    Le sexe est un jeu, l’amour une brûlure.

    Liv a toujours mené sa vie comme elle l’entendait. Elle a peut-être l’air douce et innocente, mais elle sait exactement ce qu’elle veut et ne s’est jamais laissé imposer la moindre décision. Bref, elle n’a pas une once de soumission en elle. Alors, pourquoi l’idée que Noah prenne le contrôle de son plaisir l’excite-t-elle à ce point ? Pourquoi sent-elle tout son corps se tendre d’anticipation quand il lui murmure : « Il y a tant de choses que je voudrais te faire… » ? Quand leurs peaux se frôlent, que leurs regards se croisent, elle n’est plus que désir. Un désir qui la consume et l’effraie à la fois, car un doute la hante : sera-t-elle capable de s’offrir à Noah sans se perdre elle-même ?

     

     

    Editeur : Harlequin
    Genre: Litterature sentimentale, érotisme
    Date de sortie: 01 /08/20165
    Prix du livre numérique: 7,99€
    ISBN: 9782280363525

     

     

     

    Et voilà la boucle est bouclée, j'ai fait le tour de cette saga et j'avoue ne pas regretter d'avoir été jusqu'au bout. Ce final est époustouflant, tant il résume tout ce qui a été abordé dans les différents tomes, le regard et le jugement, l' incompréhension,  la stigmatisation pour un monde de vie que la plupart des non initiés au BDSM peuvent trouver choquant, humiliant, tordu et Dieu sait qu'il existe mille mots pour justifier cette incompréhension  sur des pratiques jugées (oui jugées au nom de quoi ?) répréhensibles, amorales...

    Ce roman prône la tolérance.

    Il n'est pas nécessaire d’adhérer à certaines pratiques, pour s'attacher à tous les personnages de cette saga.

    Ce roman est plus fort en émotions que tous les autres, c'est  waouh.

    C'est une histoire qui parle d'amour et d'amitié, qui nous touche et nous émeut,vous fait vibrer et c'est un tome qui se termine en apothéose, tellement le message est fort.

    Ici ce n'est pas que la relation amoureuse et le long chemin d'embuches que va devoir traverser Liv que Lynda Aicher nous livre, mais pas que, pour notre plus grand plaisir , c'est celle de tous héros.

    Et  c'est énorme !

     Un coup de coeur pour ce tome, j'avoue que je ne pensais pas en avoir d'autres après celui pour Rock et Carter, mais il faut le dire ce n'est pas la seule histoire d'amour entre Nath/Liv qui en est la raison.

     Non c'est de retrouver tous réunis les personnages, de lutter avec eux , trembler pour eux et de comprendre que cette relation qu'ils entretiennent basés sur soumission/ domination , sur le pouvoir prouve que celui-ci n'appartient pas qu'au dominant, non bien au contraire, ce pouvoir sur l'autre n'est pas ce que l'on croit et c'est l'amour qui est le vrai Maitre.

     Cet amour qui fait que parfois, l'on est capable de tout céder à l'autre.

    Une dernier opus dans lequel les scènes de sexe en lien avec les pratiques BDSM sont rangés au placard, un tome dans lequel la plume de l'auteure transcende les relations et touche votre petit cœur.

    Le message de Lynda Aicher est particulièrement fort dans ce volet, bien qu'il soit déjà la dans tous les autres tomes , dans lesquels les pratiques de nos héros sont critiquées ci particulièrement attaquées par les médias qui se vont les gorges chaudes  pour du buzz alors qu'ils portent atteintes à la vie privée, entrainant des réactions délétères pour la vie professionnels de certains de nos héros.

    UN dernier opus particulièrement émouvant qui touche un sujet sensible , la tolérance.

     

     

     

    Extraits citations

     

    "Prendre soin des autres était plus simple que de s'occuper de soi"

     

    "-Disons que les priorité changent quand la vie t'enseigne ce qui est vraiment important"

     

    "- J'ai peut être l'air vieux jeu au premier abord mais j'aime mes enfants/ Thomas et moi les avons élevés en leur apprenant  à se forger  une opinion et à faire les choix qui les rendaient heureux"

     

    "- je ne serait jamais fâchée contre toi pour quelque chose de ce genre, tant que c'est ce que tu veux"

     

    "-(...) dans n'importe quelle relation BDSM c'est le soumis qui est reelement au pouvoir"

     

    © L.Aicher

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    1 commentaire
  •  

     Red Room : Tu chercheras ton plaisir   La confiance est un don, le sexe, un jeu, l'amour, une brûlureV, Vanessa, Maîtresse V? Vanessa Delcour a un nom pour chaque facette de sa vie : V est une s?ur aimante et une amie dévouée, Vanessa, une redoutable femme d'affaires et Maîtresse V, la sulfureuse copropriétaire du Red Room, le club le plus privé de la ville. Mais, le jour où Holden Hauke entre dans sa vie, c'est tout ce fragile équilibre qui se fissure. Holden est beau, déterminé, et la façon dont il se prête aux jeux érotiques qu'elle invente pour eux la trouble au plus profond d'elle-même. Il est tout ce dont elle a toujours rêvé et tout ce qu'elle s'est interdit, car, elle le devine, un tel homme ne se contentera jamais de la Maîtresse en elle. Il la poussera dans ses retranchements? jusqu'à trouver la femme.

     

     

     

    Editeur : Harlequin
    Genre: Litterature sentimentale, érotisme
    Date de sortie: 01 /11/2015
    Prix du livre numérique: 7,99€
    ISBN:2280350726 

     

     

     

     

    Une série qui s’essouffle un peu,au fil des tomes il est difficile de rester original.

    Ce tome l'est toutefois puisque pour changer , c'est l'histoire d' une relation Dom/ Dominé entre une femme et un homme que l'auteure nous raconte avec quelques scènes un peu particulières.

    Mais, même si la romance est belle, elle est à mon sens un peu rapide et certains situations sont à mon scènes trop peu exploitées, tant et si bien qu'il manque un peu d'émotions dans cette relation.

    C'est avec plaisir que l'on retrouve l'équipe du club, trop fugacement, et les personnages principaux sont attachants tout comme Liv dont l'entrée en scène prépare le tome qui va lui être consacré.

    A cette heure c'est la liaison Rock/ Carter et son thème sur l'homosexualité et l'intolérance qui m'a à cette heure le plus émue.

    Pour autant je ne dirais pas que ce tome ma déplu, mais je ne l'ai pas autant apprécié que les autres, c'était un peu trop gentillet et un peu lisse.

     Donc non surement pas un coup de cœur malgré l’accroche sur la couverture et même plus que ça, le moins bon pour moi de toute cette saga.

     

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer


    votre commentaire
  •  

       Hysteria LaneLaure dirige une société de relations publiques dans le cinéma à Hollywood. Quand son boyfriend part travailler en France et que sa meilleure amie (et associée) s'en va assister au tournage du film réalisé par son fiancé, Laure se pose des questions sur le sens de sa vie.
    Et lorsqu'elle rencontre un acteur canadien d'une grande beauté qui n'a pas encore percé, elle réalise que son destin est de produire une série. Mais quelles sont ses motivations réelles : le séduire, lui procurer le rôle dont il a besoin pour se faire connaître ? Ou bien est-ce une véritable vocation ?
    Elle va découvrir que, derrière les paillettes, Hollywood est un monde impitoyable pour une jeune femme à l'expérience limitée. Heureusement, Laure ne manque ni de charisme ni de relations pour se sortir des pires situations...

     

     

    Editeur : Belfond
    Genre: Litterature sentimentale, érotisme
    Date de sortie: 12 /10/2017
    Prix du livre papier : 17,90€
    Prix du livre numérique: 11,97€
    ISBN: 2714478174 

     

     

     

    Je dois avouer que le premier tome de la saga Movie Star m'avait laissée très dubitative et plutôt sévère sur  mes sentiments pour Ophélie le personnage principal de  la saga avant de reconnaitre qu'il fallait évaluer cette série dans son ensemble, passer le cap du premier opus.

    En effet de tomes en tomes le protagoniste principal prend toute  sa dimension.

    Je remercie donc Alex Cartier pour sa marque de confiance, et les éditions Belfond, pour ce tome en SP  m'offrant ainsi l'opportunité de découvrir cette suite, (presque en avant première et malgré quelques péripéties) concernant Laure, la frappadingue de copine. Oui c'est l'image qu'elle me renvoyait.

    Pour avoir eu la chance d'échanger avec un auteur à l'écoute de ses lectrices, dont ma binôme Gaëlle, j'apprécie à sa juste valeur ce geste, et me fie,( plus ou moins,étant un peu comme St Thomas) à son jugement, devinant mes attentes, il m'assure que je vais craquer et ne pas pouvoir lâcher ce roman avant de l'avoir terminé.

    Eh bien, eh bien, que dire ?  Ego surdimensionné de notre cher Alex ?

    J'avoue Alex Cartier que tu m'as scotché.

    Eh oui tu es parvenu à me faire apprécier Laure, toujours parfois agaçante, superficielle, mytho et nymphomane! ! Mais c'est une autre facette très touchante qui séduit le lecteur, celle que Laure s'efforce de ne pas montrer, avec cette vulnérabilité qui la pousse parfois à se comporter comme une garce. ! pauvre David, j'ai compatis et j'avoue que notre héroïne lui en fait voir de toutes les couleurs. Les scènes sont plutôt cocasses, les réparties  percutantes et l'aventure addictive.

     Très addictive, Alex tu avais raison, pardon d'avoir douté, je n'arrivais pas à poser ce livre et j'avais hâte de m'y plonger dès que j'en avais l’opportunité.  C'est tout a fait le genre que l'on peut avaler en une journée.

    Le volet romance correspond en effet davantage à mon style littéraire, et ce malgré la personnalité de Laure très très addict au sexe, focalisée sur ses orgasmes,( un peu trop souvent)  avec des scènes (et oui il y en a encore)  plutôt soft par rapport  à la dernière trilogie.  Le lecteur peut ainsi se concentrer davantage sur le contexte et la toile de fond, le monde des strass, des paillettes et des sunlights, ce milieu que l'auteur connait bien et ça se  sent à travers tous ses descriptifs et références cinématographiques que même moi je connais !

    Le coté journal intime comme style narratif est passé au placard et c'est tant mieux, j'avoue m'en être plainte, toute comme les références vestimentaires, existantes toujours mais bien mieux à propos.

    De Movie Star il reste le meilleur, peut-être que de ce fait le lectorat risque de changer et toucher un public différent et  plus nombreux. toujours est-il que pour moi ça fonctionne, j'adhère à 100% à cette nouvelle approche et les personnages ayant gagné en maturité, somme toute de manière très réaliste, ils sont totalement différents, surtout Michael  Brown, mais encore plus touchants. Laure conserve un peu de folie et se lance dans des entreprises hasardeuses ce qui donne des rebondissements et des scènes très humoristiques. J'adore !

     Coté romance, Alex Cartier nous tient en haleine, le couple David/Laure survivra-t-il aux comportements  excessifs de notre extravagante héroïne ? Sera-t-elle la seule histoire d'amour que nous vivront dans cette aventure avec les personnages secondaires, Alex  le beau canadien et Julia la pestouille ?

    Et bien Alex Cartier  nous tient en haleine avec de nombreux rebondissements. L'attente du dénouement est insupportable, nous pousse à la lecture et nous rapproche indiscutablement  de l'issue à la vitesse grand V tant le lecteur est impatient de connaitre les réponses à toutes ses questions.

    Le projet audacieux de Laure verra-t-il le jour ? Kathryn ne viendra-t-elle pas grâce à ses relations à contrecarrer ses plans ? Notre héroïne parviendra-t-elle à trouver sa place dans cet univers impitoyable ?  Son histoire d'amour aura-t-elle un happy-end  comme celui d' Ophélie ?

    Roman frais, pétillant et divertissant qui nous plonge dans l'envers du décor des tournages où règne  manipulations, jeux de pouvoir. Un univers impitoyable, du Dallas !

     

     

     L'auteur marque des points avec l'originalité de sa trame ponctué de références  cinématographique en  titre de chaque chapitre qu'il décline ensuite avec brio.

    5 étoiles c'est ce que vise Alex Cartier, une place sur mon podium livresque

    Et ?

    Applaudissement mesdames et messieurs !

    Mr Alex Cartier vient de me séduire . Je lui décerne ses 5 étoiles, c'est même presque un coup de coeur, pour ce tome consacré à Laure bien plus abouti que les précédents.

    Comme je le disais plus haut, les personnages ont gagné en maturité et même si l’héroïne reste un peu fantasque, ce qui fait tout son charme ici, (de plus il ne fallait pas non plus la changer totalement), l'histoire est réaliste, drôle, le contexte et les décors sont bien plantés, les références cinématographiques pimentent l'intrigue, le style  est moins factuel que dans les tomes précédents, les allusions à Movie Star ne plombent pas cette romance  par des répétitions qui casseraient le rythme, le dénouement comme je les aimes. Bref tout est dosé à point.

    Alors oui Alex, tu avais raison d'y croire, j'allais aimer cet opus correspondant à mes goûts littéraires, j'allais avoir du mal à décrocher !

    Félicitations !

    Tu m'as séduite et j'en redemande.

    Je te remercie, quant à toi c'est ma binôme Gaelle que tu devrais remercier puisque c'est elle qui m'a incitée à poursuivre la lecture après le premier  tome de Movie Star puisque Ophélie m 'horripilait grave.

    Dans ce volet, le couple Ophélie/ Charlie sont peu présents, nous retrouvons notre très célèbre Michael et d'autres personnages secondaires, drôles, touchants et certains horripilants. Une combinaison réussie qui donne des scènes cocasses, touchantes. 

     Donc pari gagné Mr Alex Cartier.

    Alors à tous ceux ou celles qui ont été moyennement séduits par Ophélie, je vous conseille de découvrir cet opus. Aux nouveaux lecteurs tentés par la sublime couverte et le pitch , je vous suggère de vous lancer et même lire celui-ci sans pour autant passer par la case départ (quoique c'est toutefois préférable) c'est tout à fait possible.

     

     

     

     

    Ça grimpe, le prochain tome gagnera peut-être la statuette et sera sur le podium des coups de cœur

     

    Hysteria Lane

     

     

     

    Extraits citations

     

     

    "Mais le problème est que David détecte mes mensonges  avec autant de facilité qu'une rado une fracture"

     

    "minauder, c'est un aspect du caractère féminin assez caricatural que j’abhorre quand il s'agit d'une autre, mais il arrive que je m'accorde cette petite faiblesse de temps en temps."

     

    "si mon aventure "mexicaine" relevait clairement de la loi de Murphy ( j'avais chaque fois fait les mauvais choix qui m'avait conduit à ma mésaventure) ce qui m'était tombé dessus n'était pas de ma faute"

     

    "- tout le monde est partial, l’objectivité n'existe pas.

    J'ai accepté de suivre le conseil de Sean, mais c'était par pur respect pour mon associé que par une réelle conviction personnelle"

     

    "- pour une fille certes jolie, mais qui ne goute pas aux plaisirs de la chair, c'est comme offrir une Ferrari à quelqu'un qui n'a pas le permis"

     

    © A. Cartier

     

     

     

     

     

     

     

     

    ExtrEnregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    7 commentaires
  •  

      Heartless Vacant LC GaelleAprès dix-huit années passées en prison, Ryan est littéralement obsédé par Cereus, sa ravissante nièce. Comme Ryan, cette jeune femme n'est pas normale, elle est exceptionnelle.Et pour cause, la fille de Blake et Melody a hérité de l'esprit torturé de son père et de la beauté de sa mère. Qu'importe qu'elle soit sa nièce, ils sont faits pour s'entendre : ces deux âmes sombres sont aussi des âmes s?urs. Celle qu'il appelle sa Fleur de lune ne frémit pas à la vue du sang, elle est l'acolyte parfaite.Aussi, lorsque Ryan la quitte pour lui permettre de mener enfin une vie normale, sa nièce se sent très seule. Mais Ryan a besoin d'une nouvelle plongée en eaux troubles et il a bien l'intention d'entraîner Cereus avec lui dans les abysses... À quoi bon lutter contre son désir ? La meilleure façon de résister à la tentation n'est-elle pas d'y succomber ?

     

     

    Editeur : Milady (11/10/2017)
    Collection : DARK ROMANCE
    Langue : Français
    ISBN 2811223657  
    Disponible en e-book :2,99 €

     

     

     

    Une fois que l'on a commencé à suivre les aventures de Ryan on ne peut plus s’arrêter

    En attendant la sortie du dernier tome, j'ai craqué pour cet opus intermédiaire et retrouvé Cereus et Ryan

    J'avoue qu'au terme de ma lecture de ce tome très court 89 pages en e-book, je suis très déconcertée et je me demande encore ce que je ressens et surtout comment je vais parvenir à le partager.

    Nous retrouvons donc Ryan, parti s'installer chez un demi frère. Dans quel but ?

    Peut-on imaginer que les sentiments qu'il éprouve pour Cereus fissurent cette carapace et  touche son âme sombre ? Ou bien Ryan entrainera la jeune femme dans ses délires de psychopathe.

    Malgré les avertissements de l'auteure , ce tome est assez soft, moins centré sur la violence, bien que l'auteure ne nous épargne pas quelques scènes sanglantes

    C'est dans les pensées de Cereus que tout ce joue. L'auteure instille le doute . Un monstre vit-il en sourdine dans le corps de la jeune fille ? Est-elle coupable ou victime ?

    Elle-même s'interroge sur l'attraction qu'exerce Ryan et l'amour quelle  lui porte. Sujets à questions. Comment peut-on aimer un psychopathe ? Les  liens de parenté expliquent-ils la force de ces sentiments. Comment interpréter ce lien indéfinissable unissant Ryan et Cereus ?

    Un lien qui unit deux âmes sœurs pour le meilleur et pour le pire, Ryan et Cereus formant un duo effroyable et  angoissant contre lequel personne ne peut lutter mème pas son père Blake.

    Malgré les travers et la perversité de Ryan ce dernier nous touche. Oui c'est déconcertant cela ne devrait pas être et pourtant ! Et que dire de Cereus ?

    On ne peut que s’inquiéter pour elle et craindre pour son âme. Pour autant, ce n'est pas Ryan qui la pousse vers le coté sombre, mais quelque chose d'autre que l'on ne fait que pressentir. Et l'on s’interroge sur la part génétique dans certains comportements, folie ? Les démons de Ryan peuvent-ils avoir raison de cette jeune femme ?

     Arrivée au terme de ma lecture, je n'étais pas sure d'avoir tout saisi et je suis restée dubitative,  c'est seulement à cette heure , au moment d'écrire ma chronique que je viens de comprendre le message entre les lignes Un flash soudain alors que je m'interrogeais sur le rôle de Randall dans cette intrigue. Et le titre prend tout son sens Alors que nous réserve Ker Dukey dans le dernier tome ?

    Eh bien affaire à suivre ... Mais je frémis d'avance. J'espère qu'avec ce tome Ker Dukey ne nous décevra pas en nous entrainant sur les traces d'un couple de déjantés.

    Un tome transitoire intéressant, bien trop court, avec une fois encore une approche psychologique des personnages bien traitée qui laisse présager un dernier tome dans lequel toutes les issues sont possibles pour le meilleur ou pour le pire.

     

     

      

     

     

     Avec Gaelle

     

     

     Extraits citations

     

    " _le mal s'est comme la beauté : c'est une affaire de jugement, fait-il avec un large sourire (...) Certaines personnes usent d'une lame pour infliger le mal; d’autres leurs langue, plus acéracée et dangereuse que n'importe quel couteau"

     

    " l'aimer fait-il de moi quelqu'un de mauvais ? Suis-je un monstre moi aussi ?

     

    "on pleure la disparition d'un être mème s'il est possible qu'il ait survécu, qu'il soit mort ou qu'on l’ait juste perdu, la douleur est la mème"

     

    © K. Dukey

     

     

    Enregistrer

    Enregistrer

    Enregistrer


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique