• Saga familiale/Terroir

  •  

    Que penser quand les mythes et légendes autour des Pléiades font aussi partie des croyances ancestrales des Aborigènes australiens ? 

    Les 7 sœurs : La sœur à la perle LC Synopsis :

    CeCe d'Aplièse ne s'est jamais vraiment sentie à sa place. Et à la suite du décès de son père adoptif, l'excentrique milliardaire Pa Salt surnommé ainsi par ses filles, adoptées aux quatre coins du monde elle se retrouve complètement perdue. 
    Désespérée, n'ayant que les quelques indices laissés par son père, une photographie en noir et blanc et le nom d'une pionnière ayant traversé le monde, CeCe part à la recherche de ses origines... jusque dans la chaleur et la poussière du centre rouge de l'Australie. 

     

     Editeur :  Charleston
    Genre: Littérature contemporaine Saga familiale.
    Date de sortie: 13/3/2018
    Prix du livre papier :  Broché : 22,50€ 
    Version numérique:  3,99€ Version audio : 27,95
    Nombre de pages: 592

     

     

     Mon avis :

    Dans les pas de CeCe, la sœur bienveillante qui partage la vie de sa sœur depuis qu'elles ont été adoptées à quelques mois d'écart,que nous découvrons l’immense continent Australien, des bords de mer à l'Outback Australien.

    Spoliés de leurs terres, traités comme des sous-hommes par l'aristocratie colonisatrice, les Aborigènes Australiens, ont retrouvés depuis peu un semblant d'identité. C'est entre passé et présent que nous croiserons certains personnages sortis de l'imaginaire de Lucinda Riley qui nous réserve encore quelques surprises quant au personnage de CeCe et que l'auteure s'attache à nous faire découvrir les conditions de vie du peuple autochotone.

    On est loin de l'image forte et déterminée, veillant sur sa sœur dans les précédents opus. Nous soupçonnions cependant dès le tome précédent que tout n'était pas ce qui semblait, à savoir qui de Star ou de CeCe avait réellement besoin de l'autre. 

    Lors d'une des étapes de son périple, la jeune fille va faire une rencontre et le destin de cette personne va en être bouleversé. C'est bien malgré elle que CeCe se trouver impliquée dans un drame alors qu'elle ignorait l'identité d' Ace,un jeune homme qui l'aidera dans un premier temps sur le chemin de sa quête identitaire.

    Un pas après l'autre elle découvrira son histoire, mêlée à celle d'une jeune femme célèbre ayant vécu 100 ans plus tôt, personnage fictif créé de toutes pièces, au profil de battante comme les aime Lucinda Riley.  

    L'auteure nous fait vibrer dans cette histoire romanesque du temps passé, avec  des drames amoureux, et autres, pour nous émouvoir . On pourrait penser , qu'au bout de 4 tomes la trame identique, tissée par l'auteure devienne monotone et  ennuyeuse. Il n'en est rien, car Lucinda Riley crée des histoires de vie plausibles et toujours différentes, dans contextes sociaux et politiques de la période choisie. C'est l'univers perlier du début du XXe siècle que nous dépeint l'auteure  de manière maîtrisée. Puis elle ne peut s'empêcher de mêler à cette romance plus ou moins historique un personnage célèbre Albert Namatjira, célèbre peintre aborigène, dont le rôle est cependant très secondaire.

    Cependant cette-fois les choix de Kitty, nous semblent assez contestables. De ses décisions découleront un effet papillon qui bouleversera la vie de son entourage. J'avoue que je ne les ais pas vraiment comprises, et que l'impact sur celle de  Drumond m'a passablement fait détester le personnage de Kitty pour compatir sur celui du jeune homme. Pour des raisons similaires, on lui en veut un peu d'un positionnement peu marqué pour la cause arborigène et son intérêt croissant pour son statut social et celui de ses héritiers.

    Coté romance contemporaine concernant la protagoniste principal, Lucinda Riley va nous étonner. Quant aux raisons des mystérieuses adoptions, hasard ou choix délibéré, l'énigme est bien loin de s'éclaircir. Pa Salt, le père de ces enfants au passé peu ordinaire reste toujours aussi indéfinissable, et ses motivations intrigantes.

    Un tome addictif avec les aventures de CeCe et celles de ces ancêtres dans un pays aux croyances, remontant à la nuit des temps, et  qui ressemblent à  celles d’autres habitants de la planète. Alors que les peuplades de la Terre vivaient très éloignées les unes les autres, avec peu de moyen de communication entre elles. Comment le mythe des 7 sœurs peut il tenir une place importante sur tous les continents de la planète ?

    Lucinda Riley est une merveilleuse conteuse, elle invente pour nous des personnages aux personnalités abouties. Je lui reprocherais néanmoins de survoler l'âge des protagonistes hommes, particulièrement ceux du passé. Ici encore je n'arrive pas à savoir quel âge peuvent avoir les jumeaux. C'est récurrent dans les romans de l'auteure, pour autant elle cible bien celui de ses personnages femmes.

    Une saga qui vous tient en haleine des tomes toujours aussi addictifs qui vous tiennent éveillé longtemps.

     

    L'auteur :

    Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d’actrice (cinéma, théâtre et télévision), elle écrit son premier roman à l’âge de vingt-quatre ans. Ses livres ont été traduits dans plus de trente langues, et se sont vendus à treize millions d’exemplaires dans le monde. Elle est dans la liste des auteurs best-sellers du New York Times et du Sunday Times.

     

    Le détail :

    Dans ce tome Lucinda Riley  parvient à nouveau à faire le lien avec Les Pléiades. Après nous fait découvrir les cascades des 7 sœurs en Norvège, elle nous fait partager un pan des croyances aborigènes en lien avec un conte sur les Pléiades et plus spécialement sur Mérope, la 7e soeur, celle qui n'a jamais rejoint la famille Apliese.  

     

    La parenthèse : 

    Le tome 5 ne sera publié qu'en mars 2019. Il concerne Tiggy. Quel pays va nous faire découvrir Lucinda Riley et quels personnages réels allons nous rencontrer  ? Il va falloir faire preuve de patience.

     

    Une très belle histoire, qui nous tient en haleine. Mais pas un coup de coeur. 

     

    Les 7 sœurs : La sœur à la perle LC

     

     

     

    Avec Gaelle


    1 commentaire
  • Les 7 soeurs : La soeur de l'ombre LCSynopsis :

     Star d'Aplièse est à un carrefour de sa vie après le décès brutal de son père bien-aimé, le millionnaire excentrique surnommé Pa Salt par ses six filles, toutes adoptées aux quatre coins du monde. Il leur a laissé à chacune un indice sur leurs origines, mais Star, la plus énigmatique, hésite à sortir du cocon qu'elle s’est créé avec sa soeur CeCe.

    Flora est tiraillée entre un amour passionnel et ses devoirs envers sa famille, mais arrive à trouver sa place sur l'échiquier – qui comporte des règles que seuls certains connaissent, jusqu’à ce qu'un mystérieux gentleman lui révèle ce qu'elle a cherché durant toute sa vie...

    Editeur :  Charleston
    Genre: 
    Littérature contemporaine Saga familiale.
    Date de sortie: 
    7/4/2017
    Prix du livre papier :  B
    roché : 22,50€ Poche : 9,50€
    Version numérique:  
    5,99€
    Nombre de pages: 
    784

     

     

    Mon avis

     Star, la plus introvertie des filles Apliese, qui entretient une relation fusionnelle avec sa jumelle de cœur CeCe va nous surprendre. Sans crier gare elle va se lancer dans sa quête identitaire et évoluer au fil des rencontres.

    Comme dans les opus précédents, l'auteure nous transporte dans les siècles passés nous narrant l’histoire des  ancêtres femmes de nos héroïnes, toutes au destin amoureux  dramatique.

    C'est dans  l'époque Edouardienne, aux airs de Jane Austen,  que nous plonge Lucinda Riley. Il faut au lecteur s'en imprégner pour saisir le romanesque de l'histoire. Sans cela, il pourrait trouver certaines situations rocambolesques et peu crédibles.  C'est entre secrets, non dits, mensonges, qu'évolue l'intrigue. Une fois de plus l'auteure mêle protagonistes fictifs et d'autres ayant réellement existé, même si, ici, ceux sont plutôt  des personnages secondaires. Nous y rencontrons donc des personnages célèbres tel que le roi Edouard VII et une de ces maîtresses, Alice Kepel, des écrivaines  poétesses célèbres qui ont défrayé la  chronique par leur homosexualité plus ou moins affichée, et une auteure de contes pour enfants dont j'ignorais totalement l'existence. De quoi s'instruire à travers un roman particulièrement documenté que nous offre Lucinda Riley.

    L'auteure brosse, une fois de plus, le portrait de femmes luttant dans un milieu conventionnel et hypocrite. Tout le monde sait ce qui se passe derrière les portes closes, cependant il est de bon ton de tenir son rang. C'est  dans un milieu très aristocratique qu'évolue Flora, l'autre personnage principal de cette romance.

    L'auteure ne nous facile pas la tache tandis que l'on cherche à assembler les pièces du puzzle et insérer la pièce "Star". Les liens entre les protagonistes du présent sont bien peu évidents. Une fois de plus Pa Salt donne des indices des plus intrigants à notre héroïne. Le mystère autour du père adoptif persiste, tandis que les éléments et la romance contemporaine se met en place progressivement.

    On pourrait imaginer se lasser devant un mode constructif identique à tous les tomes de la saga, mais il n'en est rien. Lucinda Riley parvient toujours à nous surprendre, et nous attacher à  ses personnages, ceux du passé, comme ceux du présent. C'est la force des hommes et femmes du roman qui fait le succès de la saga, quel que soit le tome. 

    Les histoires narrés sont addictives et passionnantes du fait des secrets qui nous sont dévoilés. Les rebondissements sont inattendus. Ce tome est peu moins émouvant que les précédents, cependant le lecteur reste sous le charme de la plume constante de l'auteur  qui nous promène dans des univers géographiques sans cesse différents que nous visualisons aisément grâce aux descriptifs auxquels s'attache l'auteur . De même la personnalité de Star se dévoile au fil des pages évoluant et préparant ainsi l'entrée en scène de la sœur à la perle avec des répercussions évidentes liée au détachement progressif de la jeune femme et son attachement soudain à des personnes extérieures au  monde étroit dans lequel elle évoluait.

    Malgré une romance assez classique qui s'achève comme l'on s'y attend, chaque sœur de la Pléiade reste unique et le mystère autour du père stimule notre imagination. Mais ce n'est pas de sitôt que nous en aurons la résolution.

    Un tome moins intense que les précédents mais des protagonistes attachants parmi les personnages secondaires qui ont su me séduire et m'émouvoir. 

     

    L'auteur :

    Lucinda Riley est née en Irlande. Après une carrière d’actrice (cinéma, théâtre et télévision), elle écrit son premier roman à l’âge de vingt-quatre ans. Ses livres ont été traduits dans plus de trente langues, et se sont vendus à treize millions d’exemplaires dans le monde. Elle est dans la liste des auteurs best-sellers du New York Times et du Sunday Times.

     

    Le détail :

    Dans cette saga, mais dans ses autres romans aussi, l'auteur  s'attache  à mettre en avant des générations de femmes courageuses et tenaces qui combattent les préjugés racistes et sexistes et qui s'efforcent de prendre un départ, se lançant dans des défis  pour avancer. Celles du passé, sont confrontées à de nombreuses difficultés, se battant pour leur liberté qu'elles soient physique ou de pensée. Le féminisme chez Lucinda Riley ne se traduit pas forcement par le besoin de s'affranchir des hommes, car la romance tient une grande place dans les aventures qu'elle fait vivre à se héroïnes.

     

    La parenthèse : 

    Les quatre premiers tomes de la série, Les Sept SœursLa Sœur de la tempête, La Sœur de l’ombre et La Sœur à la perle ont tous été n°1 des best-sellers dans toute l’Europe. Les droits pour une série télévisée de plusieurs saisons ont été négociés avec une agence de production de Hollywood.

    Pour info, il n'est pas impératif de commencer par le premier tome, même si bien sur c'est préférable, car dans chaque opus, l'auteure revient sur les événements  concernant la mort du père et permet de comprendre l'intrigue.

    Pour parvenir au terme de cette saga, il faut s'armer de patience, le tome 5 ne sera publié qu'en mars 2019, au rythme d'une publication par an il nous faudra attendre, je présume 2021 pour connaitre  le dénouement de cette saga.

     

     

    Les 7 soeurs : La soeur de l'ombre LC

     

     Avec Gaëlle

     

     

     


    1 commentaire
  • Les 7 soeurs : T1 Maïa LCÀ la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu'elles étaient bébés, Maia d'Aplièse et ses soeurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C'est là que son histoire a commencé… Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

     

    Editeur :  Charleston
    Genre: Litterature contemporaine Saga familiale.
    Date de sortie: 6/5/2016
    Prix du livre papier :  Broché : en rupture de stock€ Poche : 8,90€
    Version numérique:  9,99€
    Nombre de pages: 513

     

     

     

    Les 7 soeurs : T1 Maïa LCAprès la lecture de La jeune fille sur la falaise, nous avions décidé de lire d'autres romans de  Lucinda Riley, auteure très sympathique rencontrée au Salon du livres 2017.  Je ne m'attendais pas à une saga en 7 tomes quand j'ai envisagé de lire les 7 soeurs en LC avec ma binôme qui gère le bock-jar. Je ne m'attendais pas non plus à le dévorer.

    Si j'aime tous les genres littéraires, j'ai un petit faible pour les sagas familiales qui nous plongent dans le passé et mettent en avant les femmes.

    Dans La jeune fille sur la falaise, l'auteure s'attache justement au statut des femmes au siècle dernier et l'évolution de la place de la femme dans la société. Pas toujours évident. Elle reprend, ici, la même trame et insiste sur l'importance des origines pour tout un chacun, mais aussi sur celles des  parents d'adoption. Et de se poser ces questions : qui sont véritablement nos parents ? Ceux qui nous mettent au monde, ou ceux qui nous élèvent et nous chérissent ? Peut-on vivre sans connaitre nos origines ? 

    Dans ce premier opus, Lucinda Riley nous présente la fratrie composé de 6 sœurs et non pas 7 comme l'annonce le titre, suscitant rapidement notre curiosité. Le père qui vient de décéder est un personnage très énigmatique que même ses propres filles ne connaissent pas vraiment. Quel secret cache cet homme mystérieux qui a adopté, élevé, aimé des enfants ramenés de ses voyages autour du monde à qui il a donné les noms des Pléiades. Une petite leçon d’astronomie et de mythologie s'impose et le lecteur de se demander pourquoi ce choix saugrenu. Nous avons donc, de la plus âgée à la plus jeune :  Maïa,  Ally, pour Alcyone, Star pour Aspérode, CeCe pour Célono qui n'ont que quelques mois d'écart et se comportent comme des jumelles, Tiggy pour Teygete, Electre la benjamine. Une Mérope manque à l'appel et pourtant son nom apparaît sur la sphère armillaire, objet d'une grande importance dans cette énigme. Et de nous poser cette autre question : pourquoi Pa Salt n'a-t-il adopté que des filles ?

    Beaucoup de questions, il ne manque plus que  les réponses . L'auteure nous révélera quelques indices pour les trouver alors que nous suivons Maïa dans la quête de sa famille. 

    L'ambiance est magique, un peu féerique, avec le refuge et lieu de vie de nos protagonistes, au nom mythique d' Atlantis, des références à la mythologie, et l'auteure en fin de roman nous surprend avec ses explications sur certains de ses choix et nous renvoi sur son site, dans lequel on en apprend beaucoup sur la conception de cette saga. Pour les curieux c'est par ICI   

    Vous l'aurez compris, ce roman est ludique et éducatif. Lucinda Riley ne fait pas les choses à moitié. Elle mêle personnages fictifs à personnages ayant existé et nous transporte dans le passé  à travers un voyage au Brésil à l'époque contemporaine et celle de la construction du Christ Redempteur qui surplombe Rio. Tout ceci ne fait qu’aiguiser  ma curiosité et ma soif  de connaissances. 

     C'est aussi à Paris dans les quartiers populaires, à la Closerie des Lilas, quelle nous fait rencontrer des artistes célèbres, écrivains, musiciens, sculpteurs, peintres...  J'avoue avoir été surprise de trouver ce restaurant en plein coeur de Montparnasse alors quartier artistique, alors que je l'imaginais à Montmartre.

    C'est à travers les lettres de son arrière-grand-mère que Maïa va nous ouvrir la porte sur la condition féminine dans les années 1920. Une époque à laquelle elles n'avaient pas droit au chapitre, d'abord sous la coupe du père pour passer à celle du mari. L'amour n'a pas sa place dans les projets de mariage. Encore moins quand on fait partie des nantis, soit par la fortune, soit par les origines aristocratiques.

    Nous rencontrons donc Izabel, une jeune fille de 18 ans qui va être sacrifié à l'autel de la position sociale, auprès d'un mari aimant, mais qu'elle n'aime pas en retour, puisque son cœur est pris ailleurs. Romance classique mais touchante  et vraisemblable sous la plume de Lucinda Riley, en tenant compte du contexte historique dans laquelle elle la situe. On note un remarquable travail de recherche qui donne toute sa crédibilité à l'aventure avec le contexte social et politique, le décor et les ambiances Brésiliennes tant passés que contemporaine pour les chapitres au présent et la romance de Maïa avec Floriano son bel écrivain et historien qui l'aide dans sa quête.  Alors on se promène sur la plage d'Ipanema, découvrons le site du plus célèbre monument du Brésil, l'ambiance festive des quartiers, les favelas... à la fois dans les pas de Maïa, mais de ses ancêtres aussi.

    Dans cet opus l'auteur s'attache à nous donner un aperçu des personnalités de ses héroïnes, toutes uniques et semblables à la fois, déterminées qu'elles soient du présent où du passé et là encore, on devine l'attachement de Lucinda Riley à ces femmes d'hier qui se sont battues contre les préjugés sexistes du passé et grâce auxquelles la condition féminine a progressé. Cependant l'amour y tient une grande place, on perçoit sa quête infinie et les conséquences quand il est perdu. C'est l'histoire d' Izabel mais aussi de Gustavo. 

    Qu'en sera-t-il de l'histoire d'amour de Maïa ? Trouvera-t-elle le bonheur et la paix maintenant qu'elle a partagé son sombre secret ?

    Le dénouement ouvre la porte à l'opus concernant Ally. Mais certains mystères planent encore en ce qui concerne l'identité de Pa Salt, des raisons de ces adoptions,bien plus encore maintenant que j'ai découvert les aventures de Maïa, et quelques petits points de détails me titillent. J'ai besoin de quelques confirmations sur des hypothèses. Mais je crains qu'il ne me faille aller au bout de la saga pour  découvrir ce mystère. Je suis persuadée que Lucinda Riley va nous offrir quelques éléments au court des tomes suivants pour en découvrir l'issue finale.

    Un coup de cœur pour ce premier tome d'une saga magistralement menée, éducative, ludique entre monde fictif et réel, magie féerie et mystère. Une saga particulièrement romantique  avec plusieurs thématiques sérieuses dont la perte d'un être cher et autres tout aussi  sérieuses... qui se dévore. J'espère que les autres opus seront à la hauteur de celui-ci, j'ai toujours crainte que les histoires s'épuisent et que mon intérêt s’amenuise au fil des tomes. C'est toujours un risque dans de longue saga comme celle-ci.

     

    Les 7 soeurs : T1 Maïa LC

     

     

     

     Avec Gaelle

     

    Extraits citations

     

    " - (...) N'oubliez  pas cependant, que tout comme les parents ne choisissent  pas leurs enfants, les enfants non plus ne choisissent pas leurs parents "

     

    "- (...) Mais rappelez-vous que vous aussi vous avez été  adoptée, querida. Est-ce que vous en avez souffert ? -

    -Non, parce que j' n'ai jamais connu d'autre vie "

     

    "- nos erreurs nous paraissent plus terrible que celles des autres, parce que nous ne nous pardonnons pas de les avoir commises "

     

    "- (...) voyez vous mademoiselle Izabela, le mot d'ordre de tous les artistes à Paris, c'est d'être simplement soi- même.Nous rejetons notre passé et vivons uniquement le présent. Nous nous défissions par notre talent, pas par notre lignée"

     

    "-( ...)  vous me manquerez chaque jour, mais je comprends aussi qu'o ne peut pas garder les beaux oiseaux dans une cage. Si on les aime, il faut les libérer "

     

    "- (...) Et n'oublie jamais, il est important que l'homme soit amoureux de la femme et non l'inverse"

     

    "- (...) j'ai 6 chefs d'oeuvre, mes filles et cela me suffit. C'est tout ce qui vaut la peine d'être gardé précieusement. Ceux que l'on aime sont irremplaçables, Maïa. Tu ne l'oublieras pas, n'est-ce pas ?

     

    "- Maïa a-t-elle repris, tu sais qu'il n'est pas parti. L'âme ne meurt jamais, elle va simplement dans une autre monde"

     

    © L. Riley


    2 commentaires
  •  

    Les 7 soeurs T2 La soeur tempête LCAlors qu'elle s’apprête à participer à l'une des courses en mer les plus exigeantes du monde, Ally apprend la nouvelle de la mort soudaine et mystérieuse de son père adoptif et retourne à la hâte auprès de ses soeurs dans leur maison familiale, une magnifique demeure sur le lac Léman. Elle est aussi, à leur insu, impliquée dans une histoire d'amour passionnée… À la suite des événements douloureux qui en découlent, Ally quitte sa vie sur la mer pour suivre les indices laissés par son père. Ceux-ci la mènent en Norvège où, au coeur de paysages à la beauté glacée, elle découvre peu à peu ses racines – et comment son histoire est inextricablement liée à celle d'une jeune chanteuse inconnue, Anna Landvik, qui vivait là 100 ans plus tôt...

     

    Editeur :  Charleston
    Genre: Littérature contemporaine Saga familiale.
    Date de sortie: 8/4/2016
    Prix du livre papier :  Broché : 12,49€ Poche : 9,100€
    Version numérique:  5,99€
    Nombre de pages: 609

     

     

    Les 7 soeurs T2 La soeur tempête LCC'est dans les pas d' Ally, la deuxième des sœurs Aplièse que nous découvrons la Norvège, paysages et mode de vie à travers 3 générations d' Halvorsen, musicien célèbre ayant réellement existé.

    Une fois encore la magie opère tandis que Lucinda Riley mêle personnages réels et autres, issus de son imaginaire en s'appuyant sur la mystérieuse voix de Solveig, créant ainsi de toutes pièces Anna Landvik et une histoire romanesque des plus probables. Nous croiserons donc des compositeurs célèbres, tel que E. Grieg, méconnus pour la néophyte en musique classique que je suis, qui ne connait que quelques grands noms tel que Beetoven, Mozart et Cie.

    À travers cette histoire, véritable éloge à la passion musicale, mais aussi à la mer, l'on s'interroge sur la part de l'inné et de l'acquis, sur la génétique, sur nos capacités développés dans certains domaines. Talent, passion, travail acharné pour y parvenir, influence des uns et des autres, prédestination ? Encore une fois à quoi doit Ally son intérêt pour la navigation, négligeant son don pour la musique ?

    Ally est talentueuse, après avoir, dès son plus jeune âge, partagé la passion de Pa Salt pour la voile, elle va en faire son métier, abandonnant ses cours au Conservatoire de musique. Influencée ? 

    C'est en sillonnant les mers qu'elle va faire la rencontre de Théo, un skipper bien plus brillant qu'elle en qui elle va voir son âme soeur, liés par une même passion : la mer. 

    La mer, la compétition, la voile, encore des domaines que je ne connais que superficiellement. Mais l'auteure maîtrise son sujet et ne traite pas les thèmes à la légère. De sa plume poétique elle nous enchante dans des décors de rêves, mais aussi joue la carte émotion. La mer si belle si étale est traîtresse. On a beau la connaitre on ne peut la maîtriser totalement.

    C'est à travers un enchantement musical et visuel que nous découvrons l'histoire d' Ally. C'est dans cette quête identitaire que nous transporte une fois de plus l'auteure entre présent et un passé de plus de 100 ans. Secrets familiaux, drames, rebondissements, romance, tout est là pour nous tenir en haleine et nous faire vibrer. Et malgré une histoire d'amour assez conventionnelle dans la romance, le lecteur se laisse porter par les vagues musicales jusqu'au dénouement avec l'entrée en scène de Star, l'énigmatique petite soeur vivant dans l'ombre de CeCe, sa presque jumelle.

    Le mystère autour de Pa Salt, non seulement demeure, mais ne fait que s'épaissir, avec ces mystérieux indices qu'il a transmis à ses filles adoptives. Mais pas que. Son ombre bienveillante flotte auteur de nos héroïnes. On s'interroge sur Marina, la gouvernante. Que sait-elle ? Cache-t-elle des informations ? Une énigme qui est loin d'être élucidée et qui ne le sera probablement qu'à l'issue de cette saga. 2 ans de suspens attendent le lecteur.

    Un deuxième tome parfaitement réussi avec cette saga qui fait la part belle aux femmes, celles d'hier et aujourd’hui. Particulièrement à celles du passé, qui subissent leur statut et  se battent pour leur identité dans un contexte social et politique ( 2e guerre mondiale) qui ont marqué l' Allemagne et la Norvège. Un pan de l'histoire mondiale et de ses conséquences dans le passé de notre protagoniste 

     Un tome enrichissant, ludique, culturel qui nous dévoile un mode de vie méconnu et un pays nordique magnifique avec ses descriptions de lieux particuliers, fjords et Cascade des 7 soeurs. Du pur bonheur pour la curieuse que je suis.

    Je dois avouer que par contre j'ai eu un peu de mal à me familiariser avec les noms à consonance nordique, heureusement que l'auteure nous propose un petit arbre généalogique qui nous permet de ne pas nous perdre en route. 

    Un tome qui peut surprendre au vu du titre et du chemin qu'il prend en cours de route, aux rebondissements pas tous surprenants, (on devine assez rapidement la relation entre Ally et Thom).

    Un opus qui peut se lire sans avoir lu le premier, l'auteure reprend une grande partie des événements du précédents avec certaines scènes à l'identique qui peuvent ennuyer le lecteur qui suit la saga, mais permet aux autres de comprendre l'intrigue.

    Presque un coup de cœur. La rapidité de la romance et les conséquences trop cousues de fil blanc. On pourrait en dire autant du précédent peut-être. Mais chez moi, ça passe moins ici.

    Cependant les personnages et leur profil psychologique ont touché mon petit coeur sensible. Cependant pour l'instant c'est Izabel qui me touche le plus.

     

     

     

     

    Les 7 soeurs T2 La soeur tempête LC

     

     

     

     

    Extraits citations

     

    "- (...) Les événements de la vie peuvent nous tuer ou nous soigner, si vous voyez ce que je veux dire"

     

    " Je m'étais brutalement rendu compte que tant qu'on avait pas perdu soi-même un être cher et connu cette douleur profonde, il était impossible de comprendre réellement ceux qui traversaient ces épreuves"

     

    " Et, soudain, je vis la mer pour ce qu'elle était : une bête rugissante incontrôlable , capable de transformer les hommes en débris flottants de sa force majestueuse"

     

    "C'est dans les moments de faiblesse que tu trouveras ta plus grande force"

     

    "- parce que quel que soit mon lieu de naissance, c'est Pa Salt et ma qui se sont occupés de moi et ont fait la personne que je suis devenue"

     

    © L. Riley

     

     


    1 commentaire
  • La jeune fille sur la falaise LCEn plein chaos sentimental, Grania Ryan quitte New York pour aller se ressourcer en Irlande, dans la ferme familiale. C'est là, au bord d'une falaise, qu'elle rencontre Aurora Lisle, une petite fille étrange et attirante qui va changer sa vie... En trouvant de vieilles lettres datant de 1914, Grania va découvrir le lien qui unit leurs deux familles depuis des années. D'une histoire d'amour incroyable à Londres en temps de guerre à une relation compliquée dans le New York d'aujourd'hui, les destins des Ryan et des Lisle s'entremêlent tragiquement depuis un siècle. Mais quel est ce secret qui est à l'origine de presque cent ans de chagrins ? Obsédante, exaltante et bouleversante, l'histoire d'Aurora raconte le triomphe de l'amour sur la mort. 

    Editeur :  Charleston
    Genre: Litterature contemporaine
    Date de sortie: 6/11/2015
    Prix du livre papier :  Broché : 24,75€ Poche : 9,50€
    Version numérique:  7,49€
    Nombre de pages: 629

     

     

     

    La jeune fille sur la falaise LC Tout comme Aurora, je vais tout d'abord vous raconter une histoire.  Celle de ce livre. Eh oui, le lire a été compliqué.

    Salon du Livre 2017. Une couverture accrocheuse attire notre attention. Gaëlle et moi ne connaissons pas l'auteure présente sur le stand  Charleston. C'est l'occasion de le faire. Le résumé et tentant. Et notre credo : n'acheter que des livres dédicacés. Malheureusement par un fâcheux concours de circonstances, j'égare un de mes nombreux sachets dans lequel  se trouve La jeune fille sur la falaise. Un an plus tard le Bookjar a parlé.  Alors  est-ce que je regrette de me l'être procuré à nouveau ?

    Depuis tout ce temps, il est clair que je ne me souvenais plus du thème du roman ! Et j'ai décidé de me plonger dans la lecture sans lire le résumé.

    Ce fut donc une agréable surprise d'y découvrir des thèmes que j'affectionne, comme les sagas familiales, les secrets. En toile de fonds, deux périodes  : la contemporaine et celle de la deuxième guerre mondiale, le contexte social du milieu de XXe siècle, le statut social, le tout se déroulant entre 3 pays : L'Irlande, l' Angleterre et les Etats-Unis sur trois générations. 

    L'entrée en matière choisie par Lucinda Riley est déroutant. J'avoue n'avoir pas apprécié l'introduction avec la présentation d' Aurora, qui viendra à plusieurs reprises mettre son grain de sel dans ce récit. 
    Mais une fois plongée dans l’histoire  de ces 2 familles et de leurs secrets, on n'a pas envie d'en sortir. 

    Nous suivons donc le quotidien de Grania venue se ressourcer sur la terre de ses ancêtres, après un choc terrible qui va l'éloigner de son compagnon, Matt. Pourtant les 2 jeunes gens semblent s'aimer toujours. Elle nous entraînera dans une histoire étonnante et nous fera partager son passé familial qu'elle découvre soudain.

     C'est ainsi qu'après s'être attachée à la petite fille sur la falaise et à son père, elle va découvrir que leurs familles sont étroitement liées depuis plus de 100 ans. C'est sa relation avec Aurora qui va pousser la mère de Grania a faire des révélations sur la vie de son ancêtre et dévoiler le destin tragique cause de la brouille entre les 2 familles.

    Faut-il croire aux anges, au karma, aux événements qui se répètent de génération en génération ?  Faut-il croire aux missions de certaines personnes, afin de faire pardonner,  un jour, les péchés de leurs aïeux ? 

    La romance est passionnante et addictive. Le fait que nous oscillons entre présent et passé n 'est pas perturbant.

    L'auteure nous émeut au fil des pages en traitant de sujets éternellement d'actualité, le deuil, la perte d'un enfant, d'un parent, la solitude, le suicide, la maladie, les blessures secrètes, la difficulté à communiquer, le sentiment de rejet, l'ingratitude des enfants envers leurs parents qui ont tout sacrifié pour eux, l'évolution des mœurs, du mode de vie.

    Tous ces thèmes font de ce roman une histoire réaliste et crédible.

    Enfin presque.

    Le bémol pour moi, c'est la relation Alexander/ Grania avec la naissance de ce lien affectif, qui les lie si vite, alors qu'ils croisent à peine. De  même je ne suis pas parvenue à donner un âge à ce personnage. Encore moins quand Kathleen nous fait ses révélations sur son lien avec Lily, la femme d' Alexander. Je suis sortie déroutée. Et quel âge a donc la mère de Grania en sachant que celle dernière a 31 ans  ?

    Je sais, je sais, certains diront : ce ne sont que des détails. Mais moi, ils m'ont perturbée.  

    Pour le reste, c'est le genre de saga familiale que j'affectionne, une saga historico-familiale dirais-je !

    L'auteure sait nous surprendre tout au long de cette aventure avec des rebondissements et situations inattendues, mais surtout avec son dénouement étonnant auquel on est loin de songer et qui rend cette aventure encore plus émouvante.  Les personnages touchants, aux  personnalités bien campées vous font vibrer, trembler, espérer, et certains vous émeuvent  plus que d'autres que l'on trouvera détestables.

    Aurora, personnage central du roman, s 'exprime dans un langage très adulte et l'on peut s’en étonner, jusqu'à ce l'on comprenne que c'est un choix de l’auteure de brosser le portrait d' une enfant très mature, marquée par les drames de sa vie, et un coté un peu mystique.

    J'ai été parfois un peu déroutée par l'emploi de certains mots, comme assoyez vous et magasiner, avant que je comprenne que mon exemplaire avait été traduit par un canadien.

    Arrivée au terme de ma lecture, je suis encore sous le charme de ses deux familles  et des personnages qui m'ont accompagnée tout au long du chemin, sur cette falaise frappée par le vent dans le comté de Cork en Irlande.

     

    La jeune fille sur la falaise LC

     

    Avec Gaëlle

     

    Extraits citations

     

    " maman essaie de croire que rien n'a de fin, surtout pas l'amour"

     

    " tu sais, tout le monde est confronté, à des situations merdiques dans la vie. C'est ces moment-là qui peuvent renforcer une relation. Ça et les compromis.   "

     

    " Pourtant, son cœur lui disait tout autre chose, parce que son mariage était une imposture, le triomphe du conformisme"

     

    "(...) Je préfère penser que chaque nouveau-né est doté de son propre esprit et que, quelle que soit son éducation, il  deviendra ce qu'il est prédestiné à devenir."

     

    " -Ce n'est pas parce que quelqu'un  ne se trouve pas dans la même pièce que toi, ou qu'il n'est pas avec toi en ce moment qu'il ne t'aime pas"

     

    " Et comment saurions-nous que nous sommes heureux si nous n'étions pas tristes parfois ?"

     

    " Et si la mort de Sean, la perte de ses rêves et de ses espoirs lui avaient appris quelque chose, c'était bien qu'il fallait vivre l'instant présent"

     

    "- (...) Tu sais aussi bien que moi qu'on ne peut pas reprocher à la nouvelle génération les péchés commis par la précédente "

     

    " À présent, on exige d'être heureux. On pense qu'on le mérite" 

     

    "(...)les couples modernes étaient devenus trop exigeants. la hiérarchie des besoins avait évolué. Un couple n'avait plus les même priorités"

     

    © L. Riley

     

     

     

     

     

     


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique